Medford (Massachusetts)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Medford.
Medford
Medford Square, Medford MA.jpg

Medford Square, au carrefour de Main Street, High Street, Forest Street, Salem Street, Riverside Avenue et Ring Road

Géographie
Pays
État
Comté
Partie de
Superficie
22,44 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
4 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Medford ma highlight.png
Démographie
Population
56 173 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
2 503,6 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code FIPS
25-39835Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
781Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Medford est une ville située dans le comté de Middlesex (Massachusetts), aux États-Unis. Elle est située sur les bords de la Mystic River, cinq miles au nord-ouest du centre de Boston. Medford héberge l'université Tufts. Il y a près de 57 170 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Période coloniale[modifier | modifier le code]

Medford a été fondée en 1630 comme faubourg de Charlestown, Thomas Dudley lui donnant le nom de Mistick (qu'elle conservera plusieurs décennies durant), alors que ses habitants l'appelaient Meadford[1]. En 1634, les terres au nord de la rivière Mystic devinrent propriété du gouverneur Matthew Cradock ; de l'autre côté de la rivière se tenait la ferme de Ten Hills, qui appartenait à John Winthrop, gouverneur de la colonie de la Baie de Massachusetts[2]. Le toponyme est peut-être descriptif (meadow by the ford, soit « prairie au gué »), ou désigne peut-être deux localités anglaises que l'endroit rappelait à Cradock : le hameau de Mayford ou Metford dans le Staffordshire près de Caverswall, ou la paroisse de Maidford ou Medford (auj. Towcester, dans le Northamptonshire[3]).

En 1637, on jeta un premier pont à péage à travers la Mystic, à l'emplacement de l'actuel pont Cradock, qui prolonge Main Street jusque dans Medford Square[4]. Il allait constituer l'unique point de passage jusqu'en 1787, ce qui en fit une route importante pour le commerce depuis le Nord vers Boston (quoiqu'il y eût aussi des bacs[5]). Ce pont sera reconstruit en 1880 puis en 1909[4].

Jusqu'en 1656, tout le nord de Medford était propriété de Cradock, de ses héritiers, ou d’Edward Collins ; Medford était administrée comme un domaine agricole. Avec l'allotissement des terres entre un nombre croissant de propriétaires, les habitants commencèrent à se concerter sans en référer au conseil municipal de Charlestown. En 1674, ils élurent un conseil de syndics, puis en 1684 le conseil colonial leur octroya le droit de lever une taxe localement, et en 1689, la communauté put nommer un représentant au conseil colonial de Massachusetts. La ville édifia son premier temple en 1690, puis une maison commune en 1696[5].

Du XVIIIe au XIXe siècles[modifier | modifier le code]

Les champs au sud de Mystic River étaient désignés comme Mistick Field : Charlestown en transféra la propriété, ainsi que celle des forêts de Middlesex Fells et le domaine de Woburn (auj. Winchester[6]), à Medford[7] en 1754. Plus tard, des terrains de Medford furent restitués à Charlestown (1811), Winchester (1850, "Upper Medford"), et à Malden (1879)[3],[8].

La population de Medford, de 230 habitants en 1700, passa à 1 114 habitants en 1800, puis après 1880, elle s'accrut plus rapidement, atteignant 18 244 habitants en 1900[9]. La fragmentation de la propriété foncière se poursuivit ce qui favorisa le décollage d'un marché de l'immobilier et le développement du commerce à partir des années 1840 ; les services publics (écoles, police, poste) et le progrès technique (chemin de fer, éclairage au gaz, télégraphe, électrification) accompagnaient l'accroissement de la population[8]. L'Université Tufts reçut ses premiers statuts en 1852 et sa faculté de théologie (Crane School) fut inaugurée en 1869.

Medford reçut le statut de cité en 1892[10] et devint un bastion industriel de l'état grâce à ses briqueteries[8], ses distilleries de rhum[8], ses biscuiteries et ses ateliers navals de clippers[8],[11].

Développement des Transports[modifier | modifier le code]

Au cours du XVIIe siècle, il n'y avait qu'une poignée de rues (High Street, Main Street, Salem Street, la route de Stoneham, et South Street) ; ce réseau n'amorça son développement qu'au cours du siècle suivant[12]. Les coches de la Medford Turnpike Company devinrent publics en 1803 : limitée d'abord à la desserte de Mystic Avenue, cette compagnie desservait toute la ville dès 1866. La société des diligences d’Andover Turnpike Co. avait vu le jour en 1805 : elle desservait Forest Street à Fellsway West et Medford en 1830[8].

Les autres grandes infrastructures commerciales de transport étaient alors le Canal de Middlesex[8] (1803), la ligne de chemin de fer Boston and Lowell Railroad à West Medford dans les années 1830, puis la gare du Boston and Maine Railroad à Medford Centre en 1847.

Le tramway à chevaux commença à desservir Somerville et Charlestown en 1860. Le tramway passa aux mains de diverses compagnies, et fut électrifié à la fin des années 1890, avec la mise en service du trolley à destination d'Everett et de centre de Boston[8]. Les tramways cédèrent la place aux bus au XXe siècle. L'autoroute Interstate 93 a été aménagée entre 1956 et 1963[13].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population
AnnéePop.±%
17901 029—    
18001 114+8.3%
18101 443+29.5%
18201 474+2.1%
18301 755+19.1%
18402 478+41.2%
18503 749+51.3%
18604 842+29.2%
18705 717+18.1%
18807 573+32.5%
189011 079+46.3%
190018 244+64.7%
191023 150+26.9%
192039 038+68.6%
193059 714+53.0%
194063 083+5.6%
195066 113+4.8%
196064 971−1.7%
197064 397−0.9%
198058 076−9.8%
199057 407−1.2%
200055 765−2.9%
201056 173+0.7%
201657 213+1.9%

Éducation[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Journaux[modifier | modifier le code]

  • Medford Transcript
  • Medford Daily Mercury

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Medford Community Cablevision, Inc.
  • Medford Cable News
  • Medford Patch, publié par AOL Inc.
  • Made In Medford

Espaces verts et sportifs[modifier | modifier le code]

Morrison Park est un parc de Medfort se situant dans la Linwood Street. Il y a aussi plusieurs terrains de tennis.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Le Dr John Brooks, héros de la Guerre d'Indépendance et gouverneur de l’État de 1812 à 1823
  • Amelia Earhart a habité à Medford lorsqu’elle était assistante sociale, en 1925.
  • George Luther Stearns, est un industriel philanthrope, comptant au nombre des Secret Six de John Brown.
  • Elizabeth Short, la victime de l’Affaire du Dahlia noir, née dans le quartier de Hyde Park, à l'extrémité sud de Boston, grandit à Medford avant de tenter sa chance à Hollywood.
  • L'exécution de Joe Notarangeli par le gang de Winter Hill a eu lieu dans le café Pewter Pot (aujourd'hui Lighthouse Café) à Medford Square[14].
  • Michael Bloomberg, homme d'affaires et philanthrope, fondateur de Bloomberg L.P., a fréquenté le collège de Medford et y a résidé jusqu'à sa licence obtenue à l'université Johns Hopkins[15].

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Source[modifier | modifier le code]

  1. History of the Town of Medford, p. 30
  2. History of the Town of Medford, p. 39
  3. a et b History of Middlesex County, p. 158
  4. a et b Jarret Bencks, « Cradock Bridge to Be Replaced in 2012 or 2013 - Medford, MA Patch », sur Medford.patch.com, AOL Inc., (consulté le 20 mars 2012)
  5. a et b Medford Historical Society
  6. Medicalhistorical.org
  7. History of the Town of Medford, p. 5
  8. a, b, c, d, e, f, g et h Medfordhistorical.org
  9. United States census
  10. Medford.org
  11. Hall Gleason, Old Ships and Ship-Building Days of Medford, Medford, MA, J.C. Miller, , p. 76
  12. History of the Town of Medford, "Roads" chapter.
  13. Bostonroads.com
  14. D'après Dick Lehr et Gerard O'Neill, Black Mass: The Irish Mob, the Boston FBI and a Devil's Deal, Public Affairs Press (ISBN 1-891-62040-1)
  15. -, « New Michael Bloomberg biography takes a few jabs at Medford », The Boston Globe,‎ (lire en ligne)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]