Medardo Rosso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosso.
Medardo Rosso
Medardo Rosso (1890).jpg
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
MilanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Formation

Medardo Rosso (Turin, Milan, ) est un sculpteur d'origine italienne naturalisé français, important représentant de l'impressionnisme.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Medardo Rosso naît à Turin en 1858. Avec sa famille, il déménage pour Milan en 1870. De 1882 à 1883, il fréquente l'Académie des beaux-arts de Brera, mais l'aspect trop scolaire de l'établissement ne lui convient pas. C'est alors que commence sa carrière artistique, dans la lignée de la scapigliatura milanaise. En 1883, il se rend à Paris où il côtoie des artistes impressionnistes. Un an plus tard, il rentre à Milan et y épouse Giuditta Pozzi, avec qui il aura un fils enregistré à l'état civil sous le nom de Francesco Evviva Ribelle.

Il réalise surtout des sculptures en cire, mais il travaille également le bronze, la terre cuite, le plâtre. Il fait aussi des dessins au crayon. Ses sculptures semblent être inachevées, comme pour suggérer l'atmosphère qui les entoure.

Il expose ses œuvres à Paris, au Salon des artistes français, au Salon des indépendants, puis à Vienne en 1885. Il sculpte aussi quelques bustes pour le Cimetière Monumental de Milan. En 1886, ses pièces partent tour à tour pour Londres et Venise, avant de rejoindre Paris à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1889. Ses contemporains, de Degas à Rodin, lui témoignent une grande estime. Il influenca des artistes comme Boccioni, Carrà ou encore Giacomo Manzù et César Giris. En 1902 il est naturalisé français, mais est toujours présenté comme un sculpteur italien, lors de l'exposition de ses œuvres au musée du Luxembourg, ce qui provoque sa colère[1].

Medardo Rosso a dit : « Ce qui importe pour moi dans l'art, c'est de faire oublier la matière. » Il meurt, le soir du .

Œuvres[modifier | modifier le code]

L'enfant au soleil (vers 1892)
  • Il cantante a spasso (littéralement : Le chanteur divertissant), (1882) - Galerie nationale d'art moderne et contemporain - Rome
  • El Locch, (1882)
  • Il bacio sotto il lampione (littéralement : Le baiser sous le réverbère), (1882)
  • La portinaia (littéralement : La concierge), (1883)
  • Carne Altrui (littéralement : La chair des autres), (1883)
  • Impressione d'omnibus (littéralement : Impression d'omnibus ), (1883-84)
  • Maternità (littéralement : Maternité), (1886)
  • Maternità (littéralement : Maternité), (1889)
  • Il malato all'ospedale (littéralement : Le malade à l'hôpital), (1889)
  • Bimba che ride (littéralement : La jeune rieuse), (1890)
  • Rieuse, (1890)
  • Grande rieuse, (1891)
  • Impressione di bimbo ebreo (littéralement : Impression d'un enfant juif), (1892)
  • Bimbo al sole (littéralement : Enfant au soleil), (1892) - Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg
  • Conversazione in giardino (littéralement : Conversation au jardin), (1893)
  • Bambino presso l'asilo (littéralement : Enfant à l'école maternelle), (1893)
  • Signora della veletta (littéralement : La femme au voile), (1893)
  • Uomo che legge il giornale (littéralement : L'homme qui lit le journal), (1894)
  • Yvette Guilbert, (1894)
  • Il bookmaker (littéralement : Le bookmaker), (1894)
  • Bambino malato (littéralement : L'enfant malade), (1895)
  • Ecce puer (littéralement : Voici l'enfant), (1906) - Musée d'Orsay, Paris
  • Madame X, (1913)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giovanni Lista,1994, La sculpture impressionniste p.  69

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Giovanni Lista, Medardo Rosso, destin d’un sculpteur (1858-1928), Éditions L’Échoppe, Paris, 1994
  • (fr) Medardo Rosso, La Sculpture impressionniste, textes réunis, traduits et présentés par Giovanni Lista, préface et chronologie par Giovanni Lista, Éditions L’Échoppe, Paris, 1994
  • (fr) Julius Meier-Graefe, Medardo Rosso : le Méphisto de la sculpture, L'Échoppe, Paris, 2001, 31 p. (ISBN 2-84068-130-7)
  • (it) Giovanni Lista, Medardo Rosso, scultura e fotografia, 5 Continents Éditions, Milan, 2004
  • (it) Paola Mola et Fabio Vittucci (dir.), Medardo Rosso : catalogo ragionato della scultura, Skira, Milan, 2009, 408 p. (ISBN 978-88-572-0188-7)

(Ardengo Soffici) Medardo Rosso con 42 illustrazioni, editore Vallecchi,Firenze 1929

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :