Mdou Moctar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mdou Moctar
Description de cette image, également commentée ci-après
Mdou Moctar Milhões de Festa 2014
Informations générales
Surnom M.dou Mouktar
Naissance
Niger
Activité principale auteur, interprète, musicien
Genre musical Pop
Instruments guitare, chant, synthétiseur
Années actives Depuis 2008
Labels Sahel Sounds

Mdou Moctar (ou M. dou Mouktar), né en 1986[1], est un auteur-compositeur et musicien Touareg basé à Agadez, au Niger. Il est l'un des premiers musiciens à jouer des adaptations électroniques modernes de morceaux de guitare berbère[2],[3]. Sa musique s'est d'abord diffusée grâce aux échanges de cartes mémoires et via téléphones portables pratiqués en Afrique de l'Ouest[4].

Mdou Moctar est aussi connu pour ses performances lors de mariages. Ses textes, chantés en Tamasheq, portent sur l'Islam, l'éducation, l'amour et la paix[5],[6],[7]. Il joue en gaucher avec une guitare électrique Fender[8]. Originaire de Abalak, il a vécu à Tchintabaraden et en Libye[9],[10],[11].

Albums[modifier | modifier le code]

Son premier album, Anar, a été enregistré à Sokoto, Nigeria en 2008 et présente beaucoup de voix modifiées avec de l'autotuned, influencé par la musique Haoussa[12]. L'album n'a pas été officiellement publié à l'époque, mais les morceaux sont devenus extrêmement populaire à travers le Sahel grâce aux échanges de données via téléphone portable[13],[14]. Mdou Moctar se fait connaître du public mondial lorsque Sahel Sounds, label dirigé par l'américain Christopher Kirkley, publie la compilation Music from Saharan Cellphones: Volume 1 sur laquelle il apparait.

L'album suivant, Afelan, est enregistré en live à Tchintabaraden et propose des « rusty-edged jams and sun-weathered ballads »[15]. L'album est nommé d'après un célèbre héros historique et folklorique de la Azawough de l'Ouest du Niger[16]. On y entend une reprise de "Chet Boghassa", de Tinariwen.

À propos de l'intérêt d'avoir un public en dehors de la région du Sahara, Moctar déclare à la fin de 2014 : "j'ai rencontré Christopher Kirkley (ds Sahel, Sons) via un téléphone mobile comme il m'avait appelé ... C'était une drôle de conversation, je croyais que mon cousin me faisait une blague, donc j'ai raccroché. Ce type américain m'appelant, disant qu'il voulait travailler avec moi pour ma musique, ça ne pouvait juste pas être réel. Il m'a appelé de nouveau et nous avons parlé. Il est venu me rendre visite dans mon village et m'a aussi envoyé une guitare pour gaucher, ce qui est très dur à trouver dans le Niger. Cette guitare a traversé plusieurs pays Africains pour arriver dans mes mains, je ne joue qu'avec elle depuis!"[17]

Films[modifier | modifier le code]

Moctar apparaît dans le court-métrage I Sing the Desert Electric.[18]

Il tient également le rôle principal dans le film Akounak Tedalat Taha Tazoughai ("la Pluie de la Couleur de Rouge avec un Peu de Bleu")sortit en 2015[19],[20].L'histoire est celle d'un musicien d'Agadez qui lutte face à une situation domiciliale, amoureuse et personnelle compliquée et traverse le désert avec une moto violette[21],[22]. Le film est un hommage à Purple Rain et The Harder they Come. Parmi les influences sont cités Moi, un noir de Jean Rouch, le néoréalisme italien et les Poverty Row . C'est le premier long métrage en langue Touareg, plus précisément en un mélange de dialectes du massif de l'Aïr et de l'Azawagh[23],[24]. La bande son propose de la musique jouée sur le plateau et à L'Embobineuse[25].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • Anar (2008)
  • Afelan (2013)
  • Akounak Tedalat Taha Tazoughai OST (2015)
  • Sousoume Tamachek (2017)
  • Ilana (The Creator) (2019)

Singles[modifier | modifier le code]

  • Tahoultine (2011)[26]
  • Anar / Vanessa (2012) (split with Brainstorm)[27]

Compilation appearances[modifier | modifier le code]

  • Music from Saharan Cellphones: Volume 1 (2010)[28]
  • Music For Saharan Cellphones: The International Reworks (2011)[29]
  • The Mdou Moctar Covers (2012) (split with Brainstorm)[30]
  • Pop Music From Republique Du Niger (2012)
  • Music from Saharan Cellphones: Volume 2 (2013)[31]
  • Ronald Paris / Mdou Moctar (2014) (split cassette with Porches)[32],[33]
  • Rough Trade Shops Africa 13 (2014)
  • Mind The Gap #110 (2014)
  • Below The Radar 10 (2014)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « MUZIEK: Mdou Moctar – Toeareg-rockheld voor de jonge generatie », Gonzo Circus, no 123,‎ (lire en ligne)
  2. « Anar » (consulté le 10 septembre 2014)
  3. (en) Christopher Kirkley, « Akounak: The feature film of a Tuareg guitarist in Agadez », kickstarter (consulté le 20 janvier 2014)
  4. (en-US) « tahoultine, chopped and skyped », Sahel Sounds (consulté le 24 juillet 2013)
  5. Jennifer Lucy Allan, « Prince of the Desert », The Wire, no 368,‎ , p. 10
  6. « Mdou Moctar, musicien touareg du Niger » (consulté le 15 juin 2013)
  7. (en-US) « Mdou Moctar, Desert Warrior » (consulté le 15 juin 2013)
  8. (en) « Mdou Moctar/official » (consulté le 12 octobre 2014)
  9. (en-US) « Audio: Mdou Moctar & Brainstorm ‘Anar/Vanessa’ » (consulté le 15 juin 2013)
  10. (en) « Music from Saharan Cellphones » (consulté le 15 juin 2013)
  11. (en) « MDOU MOCTAR », Cafe Oto (consulté le 30 mars 2014)
  12. (en) John Doran, « The playlist: the best Middle Eastern and North African music of 2014, with Noura Mint Seymali », the Guardian,‎ (lire en ligne)
  13. (en-US) « Audio : Mdou Moctar & Brainstorm ‘Anar/Vanessa’ » (consulté le 15 juin 2013)
  14. « Mdou Moctar – ‘Anar’ (Official Video) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 15 juin 2013)
  15. (en-US) Peter Holslin, « Master of Saharan Guitar: Mdou Moctar "Anar" », sur Passion of the Weiss (consulté le 25 janvier 2015)
  16. (en-US) « sahel vinyl », Sahel Sounds (consulté le 23 juillet 2013)
  17. « Knik »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), "An Interview with Mdou Moctar, sur "An Interview with Mdou Moctar (consulté le 30 décembre 2014)
  18. « i sing the desert electric (download) », Sahel Sounds (consulté le 27 décembre 2013)
  19. « Mdou Moctar - Akounak Tedalat Taha Tazoughai TEASER » (consulté le 27 décembre 2013)
  20. « Mdou Moctar protagoniza un nuevo filme documental: "Rain the Color of Red with a Little Blue In It" », conceptaradio, sur conceptaradio (consulté le 30 décembre 2013)
  21. « http://www.conceptoradio.net/2013/11/13/sahel-sounds-algunos-artistas-africanos-nunca-han-visto-un-vinilo/ », conceptoradio, sur conceptoradio (consulté le 30 décembre 2013)
  22. Matthew Singer, « Kickstart My Heart: Portland Blogger To Direct First-Ever Tuareg-Language Film in West Africa », Willamette Week, Portland, Oregon,‎ (lire en ligne)
  23. « Mdou Moctar - Akonak (TEASER TRAILER 2) » (consulté le 12 janvier 2014)
  24. Christopher Kirkley, « rain the color of blue with a little red in it », sahel sounds, sur sahel sounds, sahel sounds (consulté le 20 janvier 2014)
  25. Christopher Kirkley, « Akounak Tedalat Taha Tazoughai OST », sur Sahel Sounds, Sahel Sounds (consulté le 8 juin 2015)
  26. « Tahoultine » (consulté le 15 juin 2013)
  27. « Mdou Moctar/Brainstorm on Sahel Sounds Records » (consulté le 15 juin 2013)
  28. « Music For Saharan Cellphones Vol.2 crowdfunding LP release » (consulté le 15 juin 2013)
  29. « Music For Saharan Cellphones » (consulté le 15 juin 2013)
  30. « The Mdou Moctar Covers » (consulté le 15 juin 2013)
  31. « Music from Saharan Cellphones: Volume 2 » (consulté le 15 juin 2013)
  32. Ian Cohen, « Porches », Pitchfork, sur Pitchfork (consulté le 22 mars 2014)
  33. « Porches./Mdou Moctar Split », Seegreen Records, sur Seegreen Records (consulté le 30 mars 2014)