McLaren 650 S

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

McLaren 650 S
McLaren 650 S
McLaren 650S Spider.

Marque Drapeau : Royaume-Uni McLaren
Années de production 2014 - 2017
Classe Voiture de sport
Usine(s) d’assemblage Woking
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 3,8 L à 90° bi-turbo
Position du moteur Centrale arrière
Cylindrée 3 799 cm3
Puissance maximale 650 ch
Couple maximal 678 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Boîte séquentielle à 7 rapports, double embrayage
Poids et performances
Poids à vide 1 330 kg
Vitesse maximale 333 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 2,9 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2-portes - Spyder
Châssis Monocoque en carbone
Dimensions
Longueur 4 511 mm
Largeur 1 895 mm
Hauteur 1 199 mm
Chronologie des modèles

La McLaren 650 S est une supercar du constructeur automobile britannique McLaren Automotive. Elle est présentée au Salon international de l'automobile de Genève 2014 en versions coupé et spider.

Au départ, la 650S est un nouveau modèle dans la gamme McLaren venant se placer entre la MP4-12C et la P1. Comme pour la MP4-12C, elle existe en deux variantes de carrosserie, coupé et spider. La 650 S est équipée du même moteur que la MP4-12C mais voit sa puissance élevée à 650 ch en lieu et place de 625 ch. Son appellation « 650 » représente le nombre de chevaux et le « S », Sport.

En 2017, la 650S est remplacée par la 720S. Néanmoins, son châssis et son V8 3.8 biturbo de 650 ch vont servir de base pour l'ATS GT la même année[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La 650 S n'est pas qu'une simple évolution de la MP4-12C. Outre la puissance augmentée de son V8, celle-ci est plus rapide que ses concurrentes dont la MP4-12C et également plus confortable et mieux équipée.

Au niveau performances, le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,0 s et le 0 à 200 km/h en 8,4 s contre 9,9 s pour la MP4-12C. Le 400 m est parcouru en 10,5 s soit 6 dixièmes de mieux qu'une F1. La vitesse maximale est de 333 km/h et la consommation moyenne de 11,7 L/100 km.

Plusieurs composants de la 650 S tels que les suspensions, l'ensemble multimédia, la transmission et le fonctionnement de l'aileron (aérofrein) ont subi des modifications par rapport à la MP4-12C. (Voir plus bas pour plus de détails).

La 650 S Spider.

Du point de vue esthétique, la 650 S adopte une face avant proche de la P1 caractérisée par des projecteurs à LED en forme du logo McLaren. On devrait retrouver ces traits sur les futures réalisations de la marque. Les entrées d'air latérales ont également été redessinées et la face arrière adopte le diffuseur de la version GT3. Au total la 650S comprend environ 25 % de nouveaux composants par rapport à la MP4-12C.

Les évolutions qui caractérisent la 650S ont pour conséquences, des vitesses de virage beaucoup plus élevées et une tenue de route améliorée. De nouveaux ressorts et amortisseurs avec montures améliorées ont amélioré l'ensemble de la voiture sans influencer le confort de conduite.

L'évolution du système DRS a influencé le fonctionnement de l'aérofrein. Dorénavant, il est beaucoup plus incisif et a une plus grande influence lorsqu'on conduit à des vitesses plus élevées en ligne droite ou en accélération lorsque le mode Aero est sélectionné.

Contrairement à la MP4-12C, la 650S est équipée de Pirelli V-Spec™ Corsas asymétriques en 19 pouces à l'avant et 20 pouces à l'arrière. En ce qui concerne le freinage, la 650 S utilise des freins en carbone.

Après sa première présentation au public au Salon de Genève, la McLaren 650 S sera commercialisée dès le printemps.

Une autre version, la 625C a été développée uniquement pour le marché asiatique se déclinant en version "coupé" et "spider". Comme son nom l'indique, sa puissance est de 625ch. Le 0 à 100 km/h s'effectue en 3,1 s et le 0 à 200 km/h en 8,8 s. Grâce au moteur V8 3.8 Biturbo, le moteur développe 610 Nm.

McLaren 650S GT3[modifier | modifier le code]

McLaren 650S GT3

Comme pour la MP4-12C, McLaren a développé une version GT3 de la 650S.

McLaren est parti sur la base de la MP4-12C GT3 pour le développement de la 650S GT3. Celle-ci dispose d'une aérodynamique améliorée, un système de refroidissement et une sécurité accrus. Les ingénieurs de McLaren ont utilisé toutes les technologies à leur disposition pour arriver à développer la nouvelle carrosserie plus légère en fibre de carbone et ce dans le but également d'améliorer le flux d'air autour et sous la voiture. Cela se traduit par l'adoption d'une nouvelle face avant, de prises d'air latérales redessinées ainsi qu'un aileron arrière fixe.

Du point de vue du châssis, la suspension a été entièrement revue, avec une base plus large de 52 mm et de nouvelles roues. Le poste de pilotage a été complètement retravaillé dans le but d'améliorer certains points au sujet desquels certains clients avaient laissé quelques griefs sur la MP4-12C GT3.

Un nouveau siège baquet ainsi qu'un volant type Formule 1™ ont été adoptés et la ventilation de l'habitacle a été repensée. L'arceau de sécurité FIA a également été repensé dans le but de faciliter l'accès général à l'habitacle.

La 650S GT3 développe une puissance de près de 500 chevaux répondant ainsi au règlement de la FIA, le moteur étant accouplé à une nouvelle boîte de vitesses séquentielle à six rapports.

Elle est dévoilée au Salon de Genève 2016[2].


McLaren 675LT[modifier | modifier le code]

McLaren 675LT
image illustrative de l’article McLaren 650 S

Marque Drapeau : Royaume-Uni McLaren
Années de production 2015 -
Classe Supercar
Moteur et transmission
Moteur(s) V8 Biturbo
Cylindrée 3 799 cm3
Puissance maximale 675 ch
Couple maximal 700 Nm
Transmission Aux roues AR
Boîte de vitesses Robotisée
Double embrayage à 7 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 270 kg
Vitesse maximale 326 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 2,9 s
Consommation mixte 11,7 L/100 km
Émission de CO2 275 g/km
Dimensions
Longueur 4 550 mm
Largeur 2 100 mm
Hauteur 1 190 mm

La McLaren 675LT est la cinquième version de la 650S produite par McLaren depuis fin 2015, et qui a été dévoilée au Salon de Genève 2015. Elle est nommée ainsi en référence à son moteur de 675 chevaux[3] alors que le sigle LT signifie en anglais Long Tail (longue queue) en référence à son nouvel aileron arrière plus long que celui de la 650S. La 675LT est propulsée par le V8 Biturbo de 3,8 L de cylindrée développant 675 chevaux, soit 25 chevaux de plus que la 650S. Avec un poids à vide de 1 230 kg, elle est moins lourde que sa devancière. La Mclaren 675LT accélère de 0 à 100 km/h en 2,9 s, de 0 à 200 km/h en 7,9 s, et peut atteindre une vitesse maximale de 330 km/h[4]. Cette version est limitée à 500 exemplaires avec un prix de base de 309 250  chacun[5].

Spyder[modifier | modifier le code]

Cette version existe en version Spyder aussi limitée à 500 exemplaires. Elle possède les mêmes caractéristiques et performances que le coupé[6].

MSO HS[modifier | modifier le code]

La division MSO (McLaren Special Operations) a présenté au Pebble Beach Concours d'Elegance en Août 2016 une version modifiée de la 675LT. Si d'aucuns avançaient le nom de 688HS, c'est finalement MSO HS qu'elle s'appellera. Basée sur une 675LT, la MSO HS perd encore une petite cinquantaine de kilos et développe désormais 688 ch, le couple ne change pas. Cette version affutée - présences de nombreux appendices aérodynamiques favorisant l'appui - sera limitée à 25 exemplaires.

MSO R Coupé et Spyder[modifier | modifier le code]

Les McLaren MSO (pour McLaren Special Operations) R Coupé et Spyder sont deux exemplaires uniques commandés par un client. [7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léo Mingot, « ATS GT : une nouvelle supercar italienne », L'Argus,
  2. « LA McLAREN 650S GT3 REMPORTE LES 12 HEURES DE BATHURST, EN AUSTRALIE. », sur Auto Moto News.info, (consulté le 8 février 2016)
  3. Genève 2015 : McLaren 675LT, sur Turbo (consulté le 12 décembre 2015)
  4. (en) « McLaren 675LT Specification », McLaren Automotive (consulté le 24 juillet 2016).
  5. Adrien Raseta, « Jeremy Clarkson reçoit chez lui une McLaren 675LT », Caradisiac, (consulté le 24 juillet 2016).
  6. McLaren 675LT Spyder : pour faire la course cheveux au vent, sur Le Guide de L'Auto, 7 décembre 2015 (consulté le 12 décembre 2015)
  7. [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]