McLaren 600LT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

McLaren 600LT
McLaren 600LT

Marque McLaren
Années de production 2018 -
Classe Supercar
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Royaume-Uni Woking, Angleterre
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 3.8 biturbo (M838TE)
Position du moteur Centrale arrière
Cylindrée 3 799 cm3
Puissance maximale 600 ch DIN (441 kW)
Couple maximal 620 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Séquentielle robotisée à double embrayage 7 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 356 kg
Vitesse maximale 328 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 2,9 s
Consommation mixte 11,7 L/100 km
Émission de CO2 276 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes, 2 places
Freins Avant :
Ventilés en céramique-carbone étriers (394 mm) 6 pistons
Arrière :
Ventilés en céramique-carbone (380 mm) étriers 4 pistons
Dimensions
Longueur 4 604 mm
Largeur 1 930 mm
Hauteur 1 194 mm
Empattement 2 670 mm
Voies  AV/AR 1 680 mm  / 1 591 mm
Volume du coffre 150 dm3

La McLaren 600LT est une supercar du constructeur automobile britannique McLaren Automotive, produite à partir de 2018 et basée sur la McLaren 570S. Elle est le troisième modèle Long Tail (longue queue) du constructeur et la version la plus puissante de la famille des « Sports Series » avant l'arrivée de la McLaren 620R.

Présentation[modifier | modifier le code]

Coupé[modifier | modifier le code]

Elle est présentée à la presse le puis fait sa première exposition publique le au Festival de Goodwood, au Royaume-Uni[1]. Elle est produite à partir d' et commercialisée au tarif de 232 000 .

Spider[modifier | modifier le code]

McLaren 600LT Spider

La version Spider de la 600LT est présentée le . Celle-ci conserve les sorties d'échappement au dessus du moteur en partie centrale arrière dirigées vers l'aileron.

Collection Pikes Peak[modifier | modifier le code]

La Collection Pikes Peak est une série spéciale de six McLaren 600LT Spider équipées du pack MSO Club Sport et commandées par McLaren Denver aux États-Unis. Elles présentent chacune une teinte de carrosserie différente (Black Gold, White Gold, Nerello Red, Volcano Red, Aurora Blue et Midas Grey) et reçoivent des jantes or satiné[2].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La 600LT repose sur la 570S, avec 77% de pièces communes. L'aérodynamique a été retravaillée sur la partie arrière en développant un nouveau diffuseur et en installant un aileron fixe qui allonge la "queue" de 74 mm[3]. Ceux-ci, ainsi que la jupe avant, le toit et les bas de caisse latéraux sont en fibre de carbone, tandis que ses sièges proviennent de sa grande sœur la McLaren P1. Il est également possible en option d'opter pour les sièges en carbone de la McLaren Senna réduisant le poids de 25 kg. Elle peut aussi recevoir deux packs développés par le département McLaren Special Operations (MSO Clubsport et MSO Clubsport Pro) pour encore alléger la voiture[4].

Une des caractéristiques spécifique de la 600LT est sa double sortie d'échappement arrière sortant du compartiment moteur vers le haut de l'aileron, et la Long Tail (queue longue) est dotée de portes en élytre.

La sportive de McLaren est équipée d'un écran tactile central alors que, pour confiner le poids, la climatisation, la radio et le système de navigation restent des options.

Motorisation[modifier | modifier le code]

La McLaren 600 LT reprend le moteur V8 3,8 litres porté à 600 ch, soit 30 ch de plus et 96 kg de moins que la 570S[5].

600LT 3.8 V8 600[6]
Moteur V8
Admission Bi-Turbocompressé
Cylindrée
(cm3)
3 799
Puissance maxi
ch (kW)
600
au régime de
(tr/min)
7 500
Couple maximal
(N m)
620
au régime de
(tr/min)
5 000 à 6 500
Boîte de vitesses Robotisée à double embrayage 7 rapports
Transmission Aux roues arrière
Vitesse maximale
(en km/h)
328
0-100 km/h
(en s)
2,9
0-200 km/h
(en s)
8,2
0-300 km/h
(en s)
24,9
Consommation
(en L/100 km)
urbain/extra-urbain/mixte
16,3/9,1/12,2 (WLTP)
Émissions de CO2
(en g/km)
276
Masse à vide
(kg EU)
1 247 à sec
1 356 avec fluides
Capacité du réservoir
(L)
72
Norme environnementale Euro 6

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]