Mbochi (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Boshi du Moyen Alima, vers 1902.
N'Tongo- Jeunes femmes Mboshi-Congo vers 1902

Les Mbochi sont une population de langue bantoue provenant de la région des grands lacs d'Afrique centrale établie après une migration de l'est vers le centre aux alentours des années 1850 en République du Congo, particulièrement dans les départements de la Cuvette, près d'Oyo, et des Plateaux, aux alentours d'Ollombo, ainsi que dans le quartier Talangaï de Brazzaville. D'autres communautés vivent à l'ouest de la République démocratique du Congo (Ngombe), ainsi qu'à l'est du Gabon[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on rencontre différentes formes : Amboshi, Baboshi, Bochi, Boubangui, Embosi, M'Bochi, Mbochis, M'Boschi, Mboshe, Mboshi, Mbosi, Ombosi[2].

Langues[modifier | modifier le code]

Leur langue est le mbochi (ou embɔ́si), une langue bantoue qui a subi un mélange avec le Makoua en république du Congo lors de la migration vers les régions centrales de l'Afrique. Le nombre de locuteurs était estimé à 108 000 en 2000[3], mais la plupart utilisent aussi le lingala et le teke-tege[4].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Parmi les représentants les plus éminents du peuple mbochi figurent le président de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso[5], ainsi qu'une grande partie de ses proches collaborateurs[6], dont le contre-amiral Jean-Dominique Okemba, à la tête du Conseil national de sécurité[7]


Culture

Sur le plan culture nous figure Germaine OLOLO, Comédienne conteuse et promotrice culturelle. Elle dirige la Compagnie ISSIMA, une structure de promotion culturelle et artistique basée à Pointe-Noire, dans l'arr.4 Loandjili. Germaine OLOLO est coordonnatrice du Festival International d'Expression Féminine - FIEF - en sigle. Le FIEF est un espace qui met en relief les talents artistiques et socioprofessionnels de Dames. Germaine OLOLO est aussi Initiatrice de la Fédération nationale des Acteurs Culturels du Congo - FNACC - ayant pour mission de mettre ensemble les acteurs culturels congolais en vue l'amélioration de leurs conditions de travail et de vie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James Stuart Olson, « Mbochi », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 384 (ISBN 9780313279188)
  2. Source BnF [1]
  3. (en) Fiche langue[mdw]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  4. (en) Fiche langue[teg]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  5. Théophile Obenga, Pour le Congo-Brazzaville : Réflexions et propositions, L'Harmattan, Paris, 2001, p. 13 (ISBN 9782296183483)
  6. « Congo-Brazzaville : la garde rapprochée de Denis Sassou Nguesso », Jeune Afrique, 18 novembre 2018 [2]
  7. « Sécurité au Congo : Jean-Dominique Okemba et le « Special » du Plateau », Jeune Afrique, 24 septembre 2015 [3]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Emmanuel Daho, Le mariage Mbosi : tradition et évolution, Université de Caen, 1983, 328 p. (thèse de 3e cycle de Sociologie)
  • Joseph Itoua, Les Mbosi au Congo : peuple et civilisation, L'Harmattan, Paris, 2007, 280 p. (ISBN 978-2-296-03826-4) (extrait d'une thèse d'Histoire, Lille 3, 2006)
  • Joseph Itoua, Otwere et justice traditionnelle chez les Mbosi, Congo-Brazzaville, L'Harmattan, Paris, 2011, 235 p. (ISBN 978-2-296-55361-3) (extrait d'une thèse d'Histoire, Lille 3, 2006)
  • Théophile Obenga, La cuvette congolaise : les hommes et les structures. Contribution à l'histoire traditionnelle de l'Afrique centrale, Présence africaine, Paris, 1976, VIII-172 p. + pl. (ISBN 2-7087-0325-0)
  • Théophile Obenga (dir.), Littérature traditionnelle des Mbochi : Congo-Afrique centrale. Etsee le Yamba, Présence africaine, Paris, Dakar, ACTT, 1984, 325 p. + pl. (ISBN 2-7087-0437-0) (texte en mbochi avec traduction et commentaire en français par Th. Obenga)
  • Alexis Edgard Ovoula, Le prêtre en mission chez les Mbochi : identité et mission du Mwenè-Pèle, Pontificia università gregoriana, Rome, 2011, 257 p. (thèse)
  • Louis Soussa, Évolution des structures sociales traditionnelles au Congo : de la pénétration coloniale française à nos jours : exemple Mbochi, École des hautes études en sciences sociales, Paris, 1981, 418 p. (thèse de 3e cycle d'Études africaines)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Congo : Lari, Mbochi (collecteur Charles Duvelle), Universal Division Mercury, Antony, 2000, CD (55 min 39 s) + brochure (19 p.)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]