Mazie O. Tyson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mazie O. Tyson
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Mazie Oylee Tyson, née dans les années 1900 à Jacksonville et décédée le à Saint-Thomas dans les Îles Vierges, est une géographe américaine. Des années 1920 aux années 1970, elle enseigne dans les universités historiquement noires, dont plus de vingt ans à l'université d'État du Tennessee.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mazie Tyson est originaire de Jacksonville, en Floride[1]. Durant deux ans, elle fréquente la Florida Agricultural and Mechanical University et est diplômée en 1921 de l'Université Howard[2]. En 1937, elle obtient une maîtrise en géographie à l'université d'État de l'Ohio, avec un mémoire sur le paysage de phosphates en Floride[3]. Elle débute un doctorat à l'université de Syracuse[4] qu'elle est contrainte d'arrêter en raison de problèmes de santé[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Mazie Tyson enseigne au Bennett College[6], à l'université Bethune-Cookman[7], à la Florida Agricultural and Mechanical University et à la Southern University, avant de rejoindre en 1946 le département de géographie de l'université d'État du Tennessee[8]. Elle y enseigne jusqu'en 1969[9]'[10]. En raison de sa longue carrière d'enseignante, elle est considérée comme une « légende » par ses collègues[11].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mazie Tyson dirige un groupe d'expertises dans le comté de Leon, en Floride, afin de surveiller le respect par les entreprises noires de la réglementation des prix en temps de guerre[12]. Elle écrit sur le travail de guerre par des articles comme « Les défis de guerre et d'après-guerre pour les géographes » (1944)[13], et « Ce que la mobilisation pour la paix peut apprendre de la mobilisation pour la guerre » (1945)[14].

Mazie Tyson est active dans la branche de Nashville de l'Association américaine des femmes diplômées des universités[15]'[16] et dans la sororité Zeta Phi Beta[17]. En 1954 et 1955[18], elle quitte l'université pour travailler dans les Îles Vierges américaines en tant qu'enseignante et consultante[19]. En 1970, elle prend sa retraite de l'enseignement[20].

En 1975, elle décède d'un cancer et d'une insuffisance cardiaque dans un hôpital de Saint-Thomas, dans les îles Vierges[21].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1928, Mazie Tyson épouse son collègue Aurelius Southall Scott[22]. Le couple dirige ensemble un camp d'été dans l'Ohio et tous deux ont été membres du corps professoral de l'université Bethune-Cookman[23] avant de se séparer dans les années 1930.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tyson-Scott Wedding », The Evening Review,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le )
  2. The Enopron (Howard University yearbook, 1921): 36.
  3. Alumni, 1930-1939, Department of Geography, Ohio State University.
  4. « Tenn. State Teachers Study for High Degrees », Alabama Tribune,‎ , p. 6 (lire en ligne, consulté le )
  5. Choi, Andrea. "Geography, Geographers, and the Geographies of Antiracism" (PhD thesis, Queen's University 2018): 82-83.
  6. Senior High School of Bennett College., The Bennettite, , 25 p. (lire en ligne)
  7. Annual Catalogue, 1930-1931 (Bethune-Cookman College 1930): 12.
  8. Monk, « Women, Gender, and the Histories of American Geography », Annals of the Association of American Geographers, vol. 94, no 1,‎ , p. 1–22 (ISSN 0004-5608, DOI 10.1111/j.1467-8306.2004.09401001.x)
  9. "Instructor of the Month" The Meter (University of Tennessee newspaper) (May 28, 1951): 2.
  10. Bulletin 1970-1971 (Tennessee State University 1970): 19.
  11. Prunty, « Geography in the South », Annals of the Association of American Geographers, vol. 69, no 1,‎ , p. 54 (ISSN 0004-5608, DOI 10.1111/j.1467-8306.1979.tb01229.x, JSTOR 2569547)
  12. (en) « Negro Panel is Named », Tallahassee Democrat,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. Tyson, M. (1944). War and post-war challenges to geographers. The Quarterly Review of Higher Education among Negroes, 12(3), 160. via ProQuest.
  14. Tyson, M. (1945). What mobilization for peace can learn from mobilization for war. The Quarterly Review of Higher Education among Negroes, 13(3), 205. via ProQuest.
  15. « AAUW Plans for Year Announced », The Tennessean,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « AAUW Groups Will Meet This Month », Nashville Banner,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Miss Tyson Rites Saturday », The Tennessean,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. « Geography Specialist on Leave », The Tennessean,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. « The Week at Tennessee State », The Tennessean,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. « Honors Set for Retiring TSU Group », The Tennessean,‎ , p. 38 (lire en ligne, consulté le )
  21. « Death notice: Mazie O. Tyson », The Pittsburgh Courier,‎ , p. 11 (lire en ligne, consulté le )
  22. « Tyson-Scott Wedding », The Evening Review,‎ , p. 5 (lire en ligne, consulté le )
  23. The Wildcat (Bethune-Cookman College 1930): 17.

Liens externes[modifier | modifier le code]