Mazeirat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mazeirat
Mazeirat
L'église Saint-Pierre-ès-Liens de Mazeirat.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Creuse
Arrondissement Guéret
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Guéret
Maire
Mandat
Dominique Vallière
2020-2026
Code postal 23150
Code commune 23128
Démographie
Gentilé Mazeiratois, Mazeiratoises
Population
municipale
126 hab. (2018 en diminution de 9,35 % par rapport à 2013)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 33″ nord, 1° 58′ 50″ est
Altitude Min. 330 m
Max. 459 m
Superficie 7,80 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Guéret
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Ahun
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Mazeirat
Géolocalisation sur la carte : Creuse
Voir sur la carte topographique de la Creuse
City locator 14.svg
Mazeirat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mazeirat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mazeirat

Mazeirat est une commune française située dans le département de la Creuse en région Nouvelle-Aquitaine.

Dans le même département, il ne faut pas la confondre avec l'ancienne commune de « Mazeiras » (également écrite « Mazeirat »), fusionnée en 1836 avec celle de Tardes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le ruisseau de Saint-Hilaire-la-Plaine en aval du moulin de Bredier,

Dans la moitié nord du département de la Creuse, la commune de Mazeirat s'étend sur 7,80 km2[2]. Elle est bordée à l'est sur quatre kilomètres par la Creuse et est arrosée par deux de ses affluents, le Lardillier (ou ruisseau de Lardillier) et le Saint-Hilaire-la-Plaine (ou ruisseau de Saint-Hilaire-la-Plaine).

L'altitude minimale avec 330 mètres[2] se trouve localisée à l'extrême nord, près du moulin des Forges, là où la Creuse quitte le territoire communal et sert de limite entre celles de Pionnat et de Saint-Laurent. L'altitude maximale avec 459 mètres[2] est située à l'ouest, en limite de cette commune de Saint-Laurent.

Traversée par la route départementale (RD) 89, le bourg de Mazeirat est situé, en distances orthodromiques, neuf kilomètres au sud-est du centre-ville de Guéret, la préfecture.

Le territoire communal est également desservi à l'est et au nord par la RD 18. Les principales voies d'accès routières sont au nord la (RD) 4 depuis la commune de Saint-Laurent, et au sud la RD 942 (axe Guéret-Aubusson) depuis la commune de La Saunière.

À l'extrême sud-ouest de la commune passe la ligne ferroviaire de Montluçon à Saint-Sulpice-Laurière dont les gares les plus proches sont celles de Guéret au nord-ouest et de Busseau-sur-Creuse à l'est.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de Mazeirat et des communes avoisinantes.

Mazeiart est limitrophe de six autres communes dont Saint-Yrieix-les-Bois au sud-ouest sur plus de 400 mètres.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Mazeirat est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 1],[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Guéret, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 72 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[5],[6].

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Maseirac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2017, onze conseillers municipaux ont été élus en 2020[7],[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie en 2020.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 2008 Alfred Richard DVG Retraité
mars 2008 juillet 2020 Christophe Martin DVD Agriculteur
juillet 2020 En cours Dominique Vallière    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2018, la commune comptait 126 habitants[Note 3], en diminution de 9,35 % par rapport à 2013 (Creuse : −2,79 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
285282271242278292276281309
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
300288301298302288302306300
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
305272264212221215234201178
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
178164162162142137138138138
2013 2018 - - - - - - -
139126-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Des vestiges gallo-romains sont présents à divers endroits de la commune. On trouve les ruines de plusieurs villas dont une d'un dénommé Mazerius, dont le nom est vraisemblablement à l'origine du nom du lieu.

Le village dispose d'une petite église typique, l'église Saint-Pierre-ès-Liens, construite en pierres de granit à l'époque romane. Elle a subi d'importantes restaurations à l'époque moderne. L'édifice comporte un clocher octogonal en charpente et sa flèche se dresse sur l'extrémité occidentale de la nef. À l'ouest, s'ouvre en plein cintre un portail à deux battants alors qu'au nord, une petite porte brisée complète les entrées. À l'intérieur, une voûte en torchis enduit couvre l'unique nef. Une niche abrite les fonts baptismaux. Des vestiges d'ogives sont conservés sur les murs du chœur. Au sud, une chapelle élargit l'édifice. Une baie haute et étroite perce le chevet plat. Sur un des murs de l'édifice, on peut voir des visages sculptés dans la pierre. L'église conserve un tabernacle en bois peint et ses statuettes, des statues en bois polychrome du XVIIIe siècle : saint Pierre, sainte Catherine d'Alexandrie, saint Jean, ainsi qu'une bannière de procession moderne et une peinture sur toile du XIXe siècle représentant la Vierge à l'Enfant.

Un cimetière entourait autrefois l'église, avant d'être déménagé à l'extérieur du village sur la route conduisant aux villages de Longeville et le Breuil.

La fontaine Saint-Pierre située à la sortie du bourg de Mazeirat sur la route de Pouzaud est consacrée au saint patron de la commune.

Un rocher dans lequel des orifices ont été creusés pour disposer des vasques pouvant contenir des cendres (rituelles) est visible en plein champ sur la route de Mazeirat, en direction du lieu-dit Pouzaud, en face du bois dit « des Jasses » (pies en patois).

La commune dispose également d'un certaine nombre de puits et de lavoirs en bon état.

Le circuit des Brandes, mis en place par l'« Association la Digitale » permet de découvrir sur quatre kilomètres la flore locale enrichie d'espèces ornementales.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale de Mazeiras, Ldh/EHESS/Cassini, consultée le 8 octobre 2020.
  2. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  4. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 8 novembre 2020)
  7. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 6 octobre 2020.
  8. Résultats des élections municipales et communautaires 2020 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 6 octobre 2020.
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.