Mayo (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mayo et Malliarakis.
Mayo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
Seine-PortVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Mouvement
Conjoint
Jacqueline Hagnauer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Distinction

Mayo, de son vrai nom Antoine Malliarakis, est un peintre grec de culture française (naturalisé Français dans les dernières années de sa vie), né le [1] à Port-Saïd et mort le à Seine-Port[2]. Ami de Prévert et de Desnos, il est généralement classé comme surréaliste, mouvement auquel il participa activement sans jamais le rejoindre officiellement, et également connu pour son travail de décorateur et de costumier sur des chefs-d'œuvre tels que Les Enfants du Paradis, Casque d'or ou Hiroshima mon amour.

Mayo est également le père de Jean-Gilles Malliarakis et le grand-oncle de Matila Malliarakis[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Costume de Pierrot pour Baptiste dans les Enfants du Paradis par Mayo
Costume de le Terre des Pharaons par Mayo – avec le paraphe de Hawks

Fils d'un ingénieur grec du Canal de Suez et d'une mère française, Mayo est pensionnaire dans un sévère collège jésuite d'Alexandrie, expérience qui forgera durablement son désir d'indépendance et de liberté.

Après son bac, son père l'envoie à Paris faire des études d'architecture. Mais Mayo ne pense déjà qu'à la peinture. Il dessine sans arrêt, fréquente le Montparnasse, se lie d'amitié avec Tzara, Picabia, Foujita, et anime même un temps le bar le Jockey, épicentre artistique de l'époque, en compagnie de la fameuse Kiki[4].

Reçu aux Beaux Arts de Paris en 1924, il participe aux réunions du tout nouveau mouvement Surréaliste et devient l'ami de Desnos et de Prévert. Cependant, Mayo, épris de liberté, préfère peindre seul et ne rejoint pas officiellement le groupe[5].

Après avoir exposé avec différents artistes, Mayo commence à exposer seul. En 1930 il loue son premier atelier.
Il collabore à la revue Le Grand Jeu. Le Front populaire et la terrible guerre d'Espagne lui inspirent de nombreuses compositions[6].

Illustration de Mayo pour le deuxième numéro du Grand Jeu

Dans les années 1940, parallèlement à sa carrière de peintre (il illustre Camus et Prévert), Mayo crée des costumes et des décors pour le théâtre et pour le cinéma avec un succès croissant. Après avoir réalisé les costumes du chef-d'œuvre de Marcel Carné, Les Enfants du paradis, il enchaîne sur une série de films non moins célèbres : La Beauté du diable, Casque d'or ou La Terre des pharaons, péplum américain réalisé par Howard Hawks[7].

Mayo continue à exposer régulièrement en France, en Suisse et en Italie, où il s'établit dans les années 1960 et jusqu'en 1984.

Atteint d'une grave affection des yeux, il abandonne la peinture. Il est nommé en 1986 Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Actualités récentes[modifier | modifier le code]

En attendant qu'une série d'expositions lui soit consacrée, Evelyne Yeatman-Eiffel publie en 2012 le catalogue raisonné du peintre, agrémenté d'une large biographie illustrée de documents inédits.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur
Costumier
Décorateur

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son année de naissance est souvent indiquée comme étant 1906 : il s'agit en fait d'une erreur administrative
  2. Biographie
  3. Matila Malliarakis, IMDB.com
  4. Evelyne Yeatman-Eiffel, Mayo, mayo-peintre.com, , p. 191
  5. Evelyne Yeatman-Eiffel, Mayo, mayo-peintre.com, , p. 192
  6. Evelyne Yeatman-Eiffel, Mayo, mayo-peintre.com, , p. 192-193
  7. Evelyne Yeatman-Eiffel, Mayo, mayo-peintre.coml, , p. 143-150.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :