Mayac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mayac
Mayac
L'église de Mayac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Nontron
Canton Isle-Loue-Auvézère
Intercommunalité Communauté de communes Isle-Loue-Auvézère en Périgord
Maire
Mandat
Jean-Michel Quéméré
2014-2020
Code postal 24420
Code commune 24262
Démographie
Gentilé Mayacois
Population
municipale
338 hab. (2016 en augmentation de 10,82 % par rapport à 2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 16′ 49″ nord, 0° 56′ 38″ est
Altitude Min. 110 m
Max. 230 m
Superficie 11,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Mayac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Mayac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mayac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mayac
Liens
Site web mayac.fr

Mayac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

L'Isle au bourg de Mayac.

Au nord-est du département de la Dordogne, incluse dans l'aire urbaine de Périgueux[1] et faisant partie du canton de Savignac-les-Églises, la commune de Mayac est traversée du nord-est à l'ouest par l'Isle, principal affluent de la Dordogne.

L'altitude minimale, 110 mètres, se situe à l'ouest du lieu-dit Pomerède, là où l'Isle quitte la commune pour entrer sur celle de Savignac-les-Églises. Le point culminant, avec 230 mètres, se trouve au sud, près du lieu-dit Loubatau, en limite de la commune de Savignac-les-Églises.

Le village de Mayac est situé, en distances orthodromiques, 11 kilomètres au sud-ouest d'Excideuil et 20 kilomètres au nord-ouest de Périgueux, sur la route départementale 4.

La commune est également desservie par la route départementale 705 (ancienne route nationale 705) qui longe la vallée de l'Isle.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Mayac est limitrophe de trois autres communes.

Communes limitrophes de Mayac
Coulaures
Savignac-les-Églises Mayac
Cubjac-Auvézère-Val d'Ans

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Prévention des risques[modifier | modifier le code]

Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été approuvé en 2016 pour l'Isle en amont de Trélissac, impactant les rives de ce cours d'eau qui traverse la commune du nord-est àl'ouest[2],[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mayac tirerait son origine de Maius, nom de personne gallo-roman[4].

C'est en 1120, dans une bulle du pape Calixte II[5], qu'apparaît pour la première fois dans un écrit le nom de la paroisse Sanctus Saturninus de Majac[4], dépendant de Tourtoirac[5].

En occitan, la commune porte le nom de Maiac[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Mayac dépendait de la châtellenie d'Ans[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune de Mayac a, dès 1790, été rattachée au canton de Savignac qui dépendait du district d'Excideuil jusqu'en 1795, date de suppression des districts. En 1801, le canton de Savignac, renommé en canton de Savignac-les-Églises, est rattaché à l'arrondissement de Périgueux[7].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du 21 février 2014, le canton de Savignac-les-Églises disparaît aux élections départementales de mars 2015[8]. La commune est alors rattachée électoralement au canton Isle-Loue-Auvézère.

En 2017, Mayac est rattachée à l'arrondissement de Nontron[9],[10].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2003, Mayac intègre dès sa création la communauté de communes Causses et Rivières en Périgord dont elle est le siège. Celle-ci est dissoute le et ses communes — hormis Savignac-les-Églises qui rejoint Le Grand Périgueux — sont rattachées à la communauté de communes du Pays de Lanouaille. En 2017, celle-ci devient, à la suite de regroupements, la communauté de communes Isle-Loue-Auvézère en Périgord.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
1810 1815 Labrousse    
1815 1818 Marquis Alexandre d'Abzac    
1818 1824 Labrousse    
1824 1827 Marquis Alexandre d'Abzac    
1827 1832 Maurice Couturier    
1832 1844 Labrousse    
1844 1847 Maurice Couturier    
1849 1856 Cluzeau    
1856 1856 Merlet[Note 1]    
1856 1864 Chanard de Lachaume    
1864 1867 Lucien Cluzeau    
1867 mai 1884 Chanard de Lachaume    
mai 1884 mai 1904 Aubin Pouyaud    
mai 1904 mai 1935 Eymery Lagorce[Note 2]    
mai 1935 mai 1953 Pierre Duteil    
mai 1953 janvier 1960 Pierre Louis Carrey[Note 1]    
janvier 1960 mars 1960 Émile Reynet   Adjoint faisant fonctions de maire
mars 1960 mars 1983 Émile Reynet[Note 3]    
mars 1983 mars 1991 Charles André Teillet[Note 3]    
mars 1991 (réélu en mars 2014) En cours Jean-Michel Quéméré   Technicien

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[12].

En 2016, la commune comptait 338 habitants[Note 4], en augmentation de 10,82 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
577496511474574655635653634
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
619597604547608583582516513
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
467440410340350351345326287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
287269268245247306295305338
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Mayac et les communes voisines de Coulaures et Savignac-les-Églises sont organisées en regroupement pédagogique intercommunal (RPI Coulaures - Savignac-les-Églises) au niveau des classes de maternelle et de primaire.

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[14], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 157 personnes, soit 48,0 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (vingt-six) a augmenté par rapport à 2010 (quinze) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 16,7 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte trente établissements[15], dont quatorze au niveau des commerces, transports ou services, sept relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, trois dans l'industrie, trois dans la construction, et trois dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[16].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Hormis la plaine de l'Isle qui s'étend de 500 mètres à un kilomètre de large suivant les sites, le territoire communal est composé de deux causses de part et d'autre de la rivière.

Ces deux zones calcaires boisées sont classées comme zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type II, principalement pour leur flore spécifique :

  • le causse de Cubjac[18],[19] représente, au sud, environ la moitié du territoire communal ;
  • le causse de Savignac[20],[21] est situé au nord, sur les hauteurs en rive droite de l'Isle.

Distinctions culturelles[modifier | modifier le code]

Mayac fait partie des communes ayant reçu l’étoile verte espérantiste, distinction remise aux maires de communes recensant des locuteurs de la langue construite espéranto.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décédé en fonctions.
  2. De 1915 à 1917 pendant la mobilisation du maire, c'est le premier adjoint, Henri Pouchard, qui a fait fonctions de maire.
  3. a et b Démissionnaire.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Insee, zonage en aires urbaines 2010 de Périgueux », Insee (consulté le 13 avril 2012)
  2. PPR inondation - 24DDT20150057 - Isle amont et Auvézère, DREAL Aquitaine, consulté le 23 mars 2019.
  3. [PDF] Rivières Isle-amont - Auvézère – Mayac - Plan de prévention du risque inondation p. 8, DREAL Aquitaine, consulté le 23 mars 2019.
  4. a et b Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, p. 217, éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2)
  5. a b et c Abbé Farnier, Autour de l'abbaye de Ligueux, tome II, Le livre d'histoire-Lorisse, 2003 (fac-similé de l'édition de 1931), (ISBN 2-84373-342-1), p. 260-261
  6. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 10 mars 2014.
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 1er février 2016).
  9. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  10. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. Dossier complet - Commune de Mayac (24262) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 1er décembre 2018.
  15. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 1er décembre 2018).
  16. Dossier complet - Commune de Mayac (24262) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 1er décembre 2018.
  17. « Inscription de l'église de Mayac », notice no PA00082641, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. [PDF] Causse de Cubjac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.
  19. Carte du causse de Cubjac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.
  20. [PDF] Causse de Savignac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.
  21. Carte du causse de Savignac sur le site de la DREAL Aquitaine, consulté le 4 août 2013.