Maximilien Farez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maximilien Farez
Fonctions
Député du Nord à la Chambre des représentants (Cent jours)
Prédécesseur Lui-même
Député du Nord à la Chambre des députés (Restauration)
Prédécesseur Lui-même
Député du Nord au Corps législatif
Président du Conseil général du Nord
Prédécesseur François Barrois-Virnot
Successeur Pierre de Brigode de Kemlandt
Secrétaire du Conseil général du Nord[1]
Prédécesseur Béthune-Houriez
Successeur Pierre Lorain fils (Légitimiste)
Prédécesseur Jean-Marie Joseph Emmery (Bonapartiste)
Successeur Claude-Louis-Samson Michel
Conseiller général du Nord
(Sans attribution de Canton)
Prédécesseur Dhaubersart
An VIII
Prédécesseur aucun création
Successeur Jean-François Craye
Biographie
Nom de naissance Maximilien Farez
Date de naissance
Lieu de naissance Villers-Plouich (Généralité de Valenciennes)
Date de décès (à 72 ans)
Lieu de décès Douai (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Père Noël Fares[2]
Mère Marie-Jeanne Puche
Conjoint Marie Ernestine Josèphe Saint-Quentin
Enfants Fénelon Farez
Profession Avocat

Maximilien Farez, né le à Villers-Plouich (Généralité de Valenciennes) et décédé le à Douai (Nord), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat, puis professeur de lettres, il est juge de paix et procureur syndic sous la Révolution. Il est député du Nord de 1805 à 1815[3]. Procureur impérial à Cambrai, il est révoqué sous la seconde Restauration, et devient procureur général à Douai sous la Monarchie de Juillet.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]