Maximilien Decroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maximilien Decroux
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activités

Maximilien Decroux (né à Paris le et mort le ) est acteur, mime et chorégraphe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié de 1945 à 1947 le théâtre chez Charles Dullin, la danse classique et moderne. Élève, interprète et assistant d'Étienne Decroux, Maximilien Decroux travaille avec son père jusqu'en 1955.

En 1960, il ouvre sa propre école de geste et forme sa compagnie de mime[1]. Fidèle à la sensibilité du théâtre épuré de son père, il développe les rapports gestes-sons-images qui donnent à ses créations une valeur novatrice dans le théâtre contemporain[2].

Dans l'éventail de ses productions, il crée notamment des mimographies pour le scénographe Jacques Polieri, le sculpteur Nicolas Schöffer, le metteur en scène Jean-Christophe Averty. Il collabore avec des compositeurs tels que Iannis Xenakis ou Pierre Henry.

Maximilien Decroux a également enseigné au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris de 1969 à 1976, à l'École nationale supérieure d'architecture de 1970 à 1977, à la Cité internationale universitaire de 1969 à 1976, à l'École internationale de mimodrame de Paris Marcel Marceau de 1978 à 1988. Il a donné des master-classes dans divers ateliers internationaux comme la fête des nations à Chicago en 1984 ou la célébration française en Louisiane en 1984.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Étienne Decroux, Paroles sur le Mime, éditions Gallimard,
  • Jean Dorcy (photogr. Monique Jacot), J'aime la Mime, éditions Rencontre Lausanne,
  • Pinok et Matho, Maximilien Decroux, Érits sur Pantomime, Mime, Expression Corporelle, éditions TEMP,
  • Michel Corvin, Polieri, une passion visionnaire, Paris, éditions Adam Biro, (ISBN 2-87660-206-7)
  • (en) Michel Corvin, Festival d'Art d'Avant-Garde 1956-1960, Paris, éditions Somogy, (ISBN 2850567760)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dorcy 1962, p. 5-8,12-13,18-21,26-32
  2. Corvin 2004, p. 157,195,197-198,294,290

Liens externes[modifier | modifier le code]