Maximilian Harden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Harden.
Maximilian Harden
Maximilian Harden 1914.jpg

Maximilian Harden (en 1914).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
MontanaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Felix Ernst WitkowskiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion

Maximilian Harden, né à Berlin le et mort à Montana (Valais) le , est un journaliste et polémiste allemand.

Felix Ernst Witkowski, il change officiellement son nom en Maximilian Harden.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maximilian Harden publie le journal Die Zukunft, dans lequel il critique fortement l'entourage ultra-conservateur de l'empereur Guillaume II (Affaire Harden-Eulenburg)[1], mais salue néanmoins l'invasion de la Belgique par son pays en 1914.

Maximilian Harden est victime d'une attaque antisémite en 1922 après laquelle il se réfugie en Suisse.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Stefan Zweig écrit de lui[2] : « Harden, jeté dans la politique par Bismark en personne, qui se servait volontiers de lui comme d'un porte voix ou d'un paratonnerre, renversait des ministres, faisait exploser l'affaire Eulenburg, faisait trembler le palais impérial, qui redoutait chaque semaine de nouvelles attaques, de nouvelles révélations ; mais malgré tout, le goût particulier de Harden était pour le théâtre et la littérature ».

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Die Zukunft, 1892-1922
  • Literatur und Theater, 1896
  • Köpfe, 1910-1924 ; 1963
  • Krieg und Frieden, 1918
  • Deutschland, Frankreich, England, 1923. Traduction en français : France. Allemagne. Angleterre, 1924
  • Von Versailles nach Versailles, autobiographie, 1927
  • Kaiser-Panorama: literarische und politische Publizistik, 1983
  • Briefwechsel mit Walther Rathenau, 1996

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodor Lessing : Maximilan Harden in "La haine de soi ou le refus d'être juif", traduction, présentation et postface par Marice-Ruben Hayoun, Pocket (collection Agora), Paris, 2011 (ISBN 2-266-20755-5);
  • Geoffrey Wheatcroft, The Controversy of Zion, 1996, p. 203-204 (ISBN 0201562340)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joseph Rovan, Histoire de l’Allemagne, des origines à nos jours, Paris, 1998, p. 717.
  2. Stefan Zweig, Le monde d'hier. Par delà les frontières de l'Europe, Les Belles Lettres, 2013 (ISBN 9782251200347)

Liens externes[modifier | modifier le code]