Maxime de Madaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maxime de Madaure
Biographie
Naissance
Activités
Période d'activité
IVe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Maxime de Madaure est un orateur et grammairien latin d'origine berbère[1] de la fin du IVe siècle. Il fut le professeur de Saint Augustin[2] aux écoles de Thagaste, l'actuelle Souk Ahras en Algérie. Il enseigna plus tard dans sa ville natale de Madaure.

Païen convaincu[3], mais d'esprit large et tolérant, il resta toujours en bonnes relations avec son ancien condisciple devenu évêque d'Hippone, et lui soumettait ses objections contre le christianisme[4]. Nous possédons aujourd'hui l'une de ces lettres[5].

Voltaire attribua fictivement à Maxime de Madaure son Dialogue entre Sophronime et Adélos[6]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Vincent Serralda et André Huard, Le Berbère-- lumière de l'Occident, Nouvelles Editions Latines, , 171 p. (ISBN 978-2-7233-0239-5, lire en ligne)
  2. Serge Lancel, Saint Augustin : La Numidie et la société de son temps, Ausonius Éditions, , 198 p. (ISBN 978-2-35613-297-0, lire en ligne)
  3. Serge Lancel, Saint Augustin : La Numidie et la société de son temps, Ausonius Éditions, , 198 p. (ISBN 978-2-35613-297-0, lire en ligne)
  4. Maxime de Madaure sur Imago Mundi [1]
  5. Lettre de Maxime de Madaure à Saint Augustin Abbaye-Saint-Benoit
  6. Texte sur Wikisource