Maxime Tandonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tandonnet.
Maxime Tandonnet
Maxime tandonnet leemage.jpg
Maxime Tandonnet en 2016.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web
Distinction

Maxime Tandonnet, né le 7 octobre 1958 à Bordeaux, est un essayiste et haut fonctionnaire français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'Institut d'études politiques de Bordeaux, de l'université de Californie et de l’École nationale d'administration, il commence sa carrière au ministère des affaires étrangères, comme premier secrétaire à l’ambassade de France au Soudan en 1983 et en administration centrale, avant de rejoindre le ministère de l’Intérieur en 1992, comme directeur de cabinet du préfet de Tours, de Versailles, puis d'être nommé inspecteur de l'administration en 2000[1] et inspecteur général de l’administration en 2008[2].

Le , il intègre comme conseiller technique[3] le cabinet de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur. Il est chargé du suivi de la politique d’immigration et d’intégration des populations d’origine étrangère[4]. Maxime Tandonnet le suit en 2007 à la Présidence de la République[5], où, au sein du cabinet, il exerce les fonctions de conseiller affaires intérieures et immigration[6]. Présenté comme l'un des coauteurs du discours de Grenoble, il a été parfois pris à partie dans la presse[7].

Il quitte son poste à l’Élysée, en août 2011, pour reprendre ses fonctions d'inspecteur général de l'administration au ministère de l'Intérieur[8].

Points de vue[modifier | modifier le code]

Maxime Tandonnet tient un "blog personnel" depuis octobre 2010 dans lequel il développe son point de vue sur divers sujets de société à caractère national, européen et international. Proche par ses idées de la tendance gaulliste de l'UMP, il affirme cependant n'avoir jamais adhéré à un parti politique. Souvent critique vis-à-vis du milieu de la politique et des médias, chroniqueur occasionnel au Figaro et au Figaro Magazine, il publie régulièrement des articles sur différents sites d'information (dont Atlantico et le Figaro vox[9])

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 2001 – Le grand bazar ou l’Europe face à l’immigration, éditions L’Harmattan
  • 2002 - La nouvelle vague (L'Harmattan)
  • 2003 - Le défi de l'immigration (François-Xavier de Guibert)
  • 2002, 2003, 2004 – L’Année politique (chapitre Union européenne), éditions Évènements et tendances
  • 2006 – Immigration : sortir du chaos, Flammarion, prix Lucien Dupont de l'académie des sciences morales et politiques[10]
  • 2007 – Géopolitique des migrations : la crise des frontières, éditions Ellipses
  • 2009 – 1940 : un autre 11 novembre, Tallandier
  • 2010 - Dictionnaire de la France libre, collectif, Robert Laffont
  • 2013 - Histoire des présidents de la République, Perrin
  • 2014 - Les origines de la guerre de Raymond Poincaré", présentation, commentaires, Perrin
  • 2014 - Au cœur du volcan - Carnets de l'Elysée 2007-2012 - Flammarion
  • 2014 - Les grands duels qui ont fait la France (collectif - chapitre Gambetta/Ferry), Perrin
  • 2016 - Droit des étrangers et de l'accès à la nationalité, Ellipses
  • 2016 - Conversations françaises (collectif), les éditions du Cerf
  • 2017 - Histoire des présidents de la République (édition de poche actualisée), éditions Perrin/Tempus
  • 2017 - Le deuil du pouvoir (collectif - chapitre 1 Mac Mahon), Perrin
  • 2017 - Les parias de la République, Perrin

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]