Maxime Delpierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jazz image illustrant la musique électronique
Cet article est une ébauche concernant le jazz et la musique électronique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delpierre.
Maxime Delpierre
Naissance (41 ans)
Nantes (France)
Activité principale Musicien, compositeur,réalisateur
Genre musical Pop, Rock, Jazz
Instruments guitare
Années actives Depuis 2000

Maxime Delpierre est un compositeur, réalisateur et guitariste français né à Nantes le . Après une carrière en tant que guitariste au sein de nombreuses formations de jazz et réalisateur, c’est avec son ami d’enfance Thomas de Pourquery qu’il crée le groupe VKNG dont le premier EP est sorti le 18 avril 2015 sur le label Naïve[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Maxime Delpierre étudie le solfège et le piano dès l’âge de 7 ans[2]. Issu d’une famille dont le père et le frère pratiquent la guitare, il se met également à l’âge de 16 ans à jouer de cet instrument[3]. Autodidacte dans un premier temps, il se tourne ensuite vers un guitariste de jazz, Philippe Eveno, afin de se perfectionner. Il poursuit ses études à Paris, au sein de l’Arpej entre 1993 et 1995 au côté notamment de Gilles Grignon. Admiratif, entre autres, de Pat Metheny, le jazz était, selon ses dires, outre une école d’inititives, le moyen d’accéder à des formes un peu plus compliquées[4].

Ainsi, il intègre le Zhig band orchestre dirigé par le collectif Zhivaro dont les membres forment une véritable famille hétéroclite[5]. Il se fera aussi remarquer au sein  du trio minimal Limousine aux côtés de Laurent Bardainne et David Aknin. Il multiplie encore les collaborations auprès notamment du clarinettiste Louis Sclavis, le trio Médéric Collignon, Vincent Courtois, etc.[2]

En 2004, il intègre le collectif slang et sortent un premier album Slanguistic chez Chief Inspector. Puis un second « addict » en 2006[6].

En 2007, il fonde avec Sir Alice (compositrice à l'IRCAM), Arnaud Roulin (claviériste de Poni Hoax) et Mark Kerr (batteur des Rita Mitsouko) le groupe Viva and the Diva il est le guitariste de l’album L'Imparfait des langues et Lost on the way du clarinettiste français Louis Sclavis.

En 2008, aux côtés de Thomas de Pourquery, Frank Woeste, Matthieu Jérôme, Jean-Philippe Morel, Philippe Gleizes, il intègre l’ensemble Septik de Médéric Collignon (voir Lost on the way). Il donne une version électrique et déjantée de la musique d'Ennio Morricone, Il était une fois la ré-solution.

En 2010, aux côtés de Vincent Courtois, Matthieu Jérome, Olivier Lété et David Aknin il créé la formation WAT et enregistre L'Imprévu.

En 2011 il réalise le premier EP de Jeanne Added.

Par ailleurs, il officie comme réalisateur et arrangeur aux côtés de Rachid Taha, Rodolphe Burger, Oxmo Puccino, Damon Albarn, Mick Jones, Jeanne Added, Flip Grater ou encore Alice Lewis[7].

En 2013, il fonde avec Thomas de Pourquery le groupe VKNG (prononcé Viking) qui propose une musique pop et électro à tendance soul américaine parlant d’amour sous toutes les formes[8].   

Références[modifier | modifier le code]

  1. « VKNG », sur www.3pomprod.com (consulté le 21 août 2015)
  2. a et b « Biographie : Maxime Delpierre », sur Nanterre-Amandiers (consulté le 24 août 2015)
  3. « france inter », sur Franceinter
  4. Dernières Nouvelles du Jazz, « Maxime Delpierre, l’enfant du rock - les dernières nouvelles du jazz » (consulté le 24 août 2015)
  5. « Maxime Delpierre », sur musicali daniel bonin
  6. « VKNG », sur www.3pomprod.com (consulté le 24 août 2015)
  7. « Septik Médéric Collignon - Sun Ship » (consulté le 24 août 2015)
  8. « VKNG », sur http://vkngmusic.com/

Liens externes[modifier | modifier le code]