Max et les Ferrailleurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Max et les Ferrailleurs
Description de cette image, également commentée ci-après
Romy Schneider lors du tournage du film à Issy-les-Moulineaux.

Titre original Max et les Ferrailleurs
Réalisation Claude Sautet
Scénario Claude Sautet
Jean-Loup Dabadie
Claude Néron
Acteurs principaux
Sociétés de production Lira Films
Sonocam SA
Fida Cinematografica
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Film policier
Durée 110 min
Sortie 1971

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Max et les Ferrailleurs est un film franco-italien réalisé par Claude Sautet, sorti en 1971.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Issu d’une riche famille de vignerons du Mâconnais et dégagé des soucis matériels, Max est un solitaire qui se consacre entièrement à son obsession : l’arrestation des malfaiteurs. Ancien juge d’instruction, il a démissionné par dépit de devoir relâcher un coupable faute de preuve. Il est maintenant inspecteur de police et il voit de nouveau une bande de braqueurs de banques lui échapper. Ce nouvel échec est encore présent dans son esprit lorsqu’il rencontre Abel, un ancien camarade de régiment, auquel il omet de révéler sa profession. Ce dernier est devenu « ferrailleur » et pille les chantiers de construction avec une bande de petits truands des environs de Nanterre. Max a l’idée de les inciter à commettre un gros coup afin de réaliser un flagrant délit indiscutable. Se présentant comme client, il fait la connaissance de Lily, une jeune prostituée d’origine allemande qui est la compagne d’Abel. Il se fait passer pour le directeur d’une petite agence bancaire qui reçoit à intervalles réguliers des recettes importantes de commerçants. Il s’assure également de l’aide de son patron et du commissaire Rosinsky, responsable du secteur, qui possède un indicateur dans la bande. Max omet toutefois de leur révéler son rôle d’instigateur. Peu à peu, un sentiment naît entre Max et Lily. Mais Max garde une attitude très froide et se contente d’influencer les ferrailleurs par son intermédiaire. Enfin, devinant la bande prête à l’action, il leur communique une date idéale pour commettre le hold-up. La bande de voyous réalise ce hold-up mais ils sont immédiatement arrêtés dès la sortie de la banque. L'un d'eux meurt sous les balles de la police. Lily, qui s'est rendue sur les lieux, découvre donc que le « banquier » était en fait policier. Max lui assure qu'elle ne sera pas inquiétée. Cependant, le commissaire de Nanterre souhaite traduire Lily devant la justice pour complicité avec les malfaiteurs. Max l'apprend, se rend au bureau de son collègue et tente de le dissuader de poursuivre cette femme. Il ne fléchit pas. Alors Max sort un revolver et tire trois fois sur le commissaire. Celui-ci meurt sur le coup, et Max est arrêté immédiatement. Il n'oppose aucune résistance. Lily assiste à son arrestation et, dans son regard elle a compris.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]