Max du Veuzit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Max du Veuzit
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
Bois-ColombesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alphonsine Zéphirine VavasseurVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Max du VeuzitVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Genre artistique
Distinctions

Max du Veuzit (née au Petit-Quevilly le et morte à Bois-Colombes le [1]) est le nom de plume d'Alphonsine Zéphirine Vavasseur, écrivaine de langue française, auteure de nombreux romans sentimentaux à grand succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née au Petit-Quevilly, Alphonsine Zéphirine Vavasseur épouse à Paris, le , François Simonet, employé aux chemins de fer de l'Ouest sur la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre. En 1902, elle est admise à la Société des gens de lettres. Elle est membre de la Société des auteurs dramatiques et de la Société de géographie[2].

En 1905, elle demeure à Harfleur[3]. Elle est rédactrice en chef du Journal de Montivilliers et critique littéraire dans plusieurs journaux normands[2]. En 1932, elle habite avenue Allard à Bois-Colombes ainsi qu'à Orgeval. Elle achète le château de Théméricourt en 1935. À la fin de sa vie, elle demeure 3 villa Logerais à Bois-Colombes.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur par décret du [4].

Hommage[modifier | modifier le code]

Un prix littéraire portant son nom est décerné par la Société des gens de lettres à l'auteur du roman le plus reproduit des quatre dernières années[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Tous ses romans ont fait l'objet de plusieurs rééditions. Seules sont mentionnées ici les premières éditions.

  • Amour fraticide, 1903
  • Contes normands, 1904
  • La Jeannette, 1904
  • Le Sentier, 1907
  • Le Mystère de Malbackt, 1908
  • Mon mari, Paris, Tallandier, 1925
  • John, chauffeur russe, Paris, Tallandier, 1931
  • Petite comtesse, Paris, Tallandier, 1932
  • Mariage doré, Paris, J. Tallandier, 1932
  • L'Homme de sa vie 1933
  • Vers l'unique, Tallandier, 1933
  • Un mari de premier choix, Tallandier, 1934
  • Sa maman de papier, Tallandier, Paris, 1934
  • La Châtaigneraie, éditions Jules Tallandier, 1934
  • L'Automate, 1935
  • Cousine Yvette, 1935
  • Fille de prince, Tallandier, 1935
  • Le Vieux Puits, éditions Jules Tallandier, 1936
  • Le Cœur d'ivoire, 1936
  • Moineau en cage, Paris, J. Tallandier,
  • Rien qu'une nuit, Paris, J. Tallandier,
  • Les Héritiers de l'oncle Milex, Paris, J. Tallandier, coll. « Les Romans Bleus / Nouvelle série » (no 40), , 223 p., 17 cm (notice BnF no FRBNF32066286)
  • L'Enfant des ruines, Paris, J. Tallandier, , In-16 (notice BnF no FRBNF41642518)
  • L'Inconnu de Castel-Pic, Paris, J. Tallandier, , 254 p., 18 cm (notice BnF no FRBNF32066293)
  • L'étrange petit comte, Tallandier, 1939
  • Arlette et son ombre, 1946
  • Sainte Sauvage, Paris, J. Tallandier,
  • Entente cordiale, Paris, Amiot-Dumont,
  • Le Mariage d'une interne. Editions A la Belle Hélène, Paris. 1952. Broché 12 x 19 sous jaquette couleurs. 254p+1f.
  • Don du Ciel. Editions A la Belle Hélène, Paris, 1955. Broché 12 x 19 sous jaquette couleurs. 254p+1f.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • avec Georges Lomelar (Drame en un acte, joué au théâtre du Montparnasse le ), C'est la loi !, Paris, C. Joubert, , 31 p., In-8°m (notice BnF no FRBNF32066270)
  • Paternité, comédie en 1 acte, 1908
  • L'Aumône, comédie en 1 acte, 1909
  • Pour le drapeau, 1909
  • Le Sentier, comédie en 3 actes, 1907
  • Le Noël des petits gueux, pièce réaliste en 1 acte, 1909

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Fondanèche (préf. Pierre Brunel), Paralittératures, Paris, Vuibert, , 734 p. (ISBN 978-2-7117-7214-8)
  2. a et b Annuaire des gens de lettres et des dessinateurs, 1932, p. 847
  3. Annuaire des gens de lettres et des dessinateurs, 1905, p. 145
  4. « Cote 19800035/47/5840 », base Léonore, ministère français de la Culture
  5. Biographie de Marcel Garnier (1890-1971) récipiendaire de ce prix en 1949, pour son roman François Dantin dans : "Mémoires Vivantes du Canton de Quarré-les-Tombes", no 48, hiver 2013, p.7/12 et Vents du Morvan 1re partie, no 26, p. 67.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Fromont, Max du Veuzit, 1876-1952 : bibliographie critique, Saint-Lubin-de-La Haye, Association française pour l'Art et la culture, AFAC, coll. « Plumes au bout des doigts », , 249 p., 21 cm (notice BnF no FRBNF42570815)

Liens externes[modifier | modifier le code]