Max Warschawski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Max Warschawski
הרב מאיר שמעון בן יצחק הלוי (מקס) ורשבסקי
Image illustrative de l’article Max Warschawski

Le grand-rabbin Max Warschawski. Strasbourg 1980.
Présentation
Nom de naissance Meïr Shimeon ben Yitzhak HaLevi Max Warschawski
Naissance
Strasbourg,
Drapeau de la France France
Décès (à 81 ans)
Jérusalem,
Drapeau d’Israël Israël
Lieu de sépulture Jérusalem
Prédécesseur Grand-rabbin Abraham Deutsch
Successeur Grand-rabbin René Gutman
Prise de ses fonctions 1948
Fin d'exercice 1987
Père Shimeon Warschawski
Mère Kaïla Tovas Staschewska
Épouse 1 Mireille Metzger (1924-2012)
Enfants 1 Michel Warschawski, Judith, Daniel,
Evelyne, Babeth, Annie, Joël.

Max Warschawski, né le à Strasbourg dans le département français du Bas-Rhin, et mort le à Jérusalem en Israël, est l’ancien grand-rabbin de Strasbourg et du Bas-Rhin. C’est un historien du judaïsme alsacien et militant pour la paix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Strasbourg, il est avant la Seconde Guerre mondiale membre du groupe de jeunesse Yechouroun[1] et des Éclaireurs israélites de France.

Il est d’abord rabbin de Bischheim de 1948 à 1954, puis adjoint du grand-rabbin de Strasbourg, Abraham Deutsch auquel il succède à ce poste en 1970. À sa retraite, en 1987, le Grand rabbin René Gutman assure sa succession.

Il est le père du militant pacifiste d’extrême gauche israélien Michel Warschawski. Lui-même et son épouse Mireille étaient proches à la fin des années 1990 du parti sioniste religieux de gauche qui était lié au Parti travailliste, Meimad.

Le , il est fait chevalier de la Légion d'honneur par le grand-rabbin de France Jacob Kaplan.

Max Warschawski meurt à l’âge de 81 ans à Jérusalem où il s’était retiré depuis 1987.

Hommages et distinctions[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Max et Mireille Warschawski, Ma Bible illustrée, cours d’histoire juive pour la préparation des examens du Conseil pour l’éducation et la culture juive en France., Keren Hasefer ve Halimoud. 3 vol. (ISBN 2-913302-39-4)
  • Michel Rothé et Max Warschawski, Les Synagogues d'Alsace et leur histoire., Chalom Bisamme, Jérusalem.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]