Max Van der Linden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Max Van der Linden
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Titre de noblesse
Baron
à partir de
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activité

Maximilien (dit Max), Arthur, Joseph, Marie, Ghislain, Georges, baron van der Linden, (alias Miqui) né le au château de Nodebais, Brabant Wallon, et mort le est un artiste céramiste belge.

Il est diplômé de l'Institut des Arts décoratifs de La Cambre.

L'œuvre de van der Linden est inspirée par le message du Christ et guidée par un sens très large du sacré, ancrée dans la vie quotidienne et dans la ruralité. Elle aborde fréquemment des thèmes tels que la musique, la solitude, la mort, l’angoisse devant les mutations chaotiques ou menaçantes du monde contemporain. Il y évoque discrètement une autre issue à travers un geste de solidarité, une rencontre par-delà les conventions ou un détail humoristique. Pour lui, chacun à sa manière est sacré et nécessaire au devenir de l’humanité.

Il était l'ami du roi Baudouin. Il fut à l'origine des Fêtes de la Saint-Martin, organisées chaque année au mois de novembre à Tourinnes-la-Grosse. Julos Beaucarne le décrit comme L’homme qui faisait des étoiles avec de la boue.

Son neveu et élève Stéphane Terlinden perpétue à sa manière l'art du tableau en céramique émaillée.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il fut élevé au rang de baron par le roi Albert II de Belgique en 1993.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Bernadette
  • Le jeune homme riche
  • Actus tragicus
  • La rue des Brasseurs à Namur
  • Antonio Vivaldi, le prêtre roux
  • A Sang-Do et Shantoki
  • Le Pays noir
  • Les disciples d'Emmaüs
  • L'orchestre
  • La femme adultère
  • La joie parfaite
  • La maison de Julos
  • A Notre-Dame du Rond-Chêne
  • Festival Mozart
  • Concerto pour quatre clavecins
  • La Tour de Babel
  • Le préau
  • Cantate dans un violoncelle
  • Danse macabre
  • François chez le sultan

Une asbl porte son nom et s’efforce d’assurer la pérennité de ses œuvres actuellement rassemblées sur le site de la ferme d’Agbiermont à Nodebais, où il a toujours vécu ainsi que dans une salle de la maison communale de Beauvechain et dans l'église de Tourinnes-la-Grosse.

Liens externes[modifier | modifier le code]