Max Seligsohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Max Seligsohn
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
ManhattanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
École nationale des langues orientales vivantes (d) (jusqu'en )
École pratique des hautes études (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Religion

Max Seligsohn, né le dans l'Empire russe et mort le à Manhattan (New York), est un orientaliste russe et américain.

Après avoir achevé ses études rabbiniques à Sloutsk (Gouvernement de Minsk), il se rend à New York en 1888, où il étude les langues modernes jusqu'en 1894. Il s'installe à Paris en 1894 pour étudier les langues orientales, en particulier sémitiques. Il est diplômé de l'École des Langues Orientales en 1897 et de l'École des hautes études en 1900.

En 1898, l'Alliance israélite universelle l'envoie en Abyssinie se renseigner sur les conditions de vie des Falashas, mais il ne peut dépasser Le Caire; il y enseigne pendant 18 mois. De retour à Paris, il est invité en 1902 à rejoindre New York pour devenir membre du comité d'édition de la Jewish Encyclopedia.

Contributions littéraires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

PD-icon.svg Cet article contient des extraits de l'article « Seligsohn, Max » par Cyrus Adler & Frederick T. Haneman de la Jewish Encyclopedia de 1901–1906 dont le contenu se trouve dans le domaine public.

Liens externes[modifier | modifier le code]