Max Schur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant autrichien
image illustrant la psychanalyse image illustrant un médecin
Cet article est une ébauche concernant une personnalité autrichienne, la psychanalyse et un médecin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schur.
Max Schur
Portrait de Max Schur
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à Ivano-FrankivskVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
à New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) AutricheVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession(s) Médecin et psychologueVoir et modifier les données sur Wikidata

Max Schur, né le et décédé le , est un médecin et psychanalyste. Il fut notamment le médecin personnel de Sigmund Freud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1897 à Stanislau (aujourd'hui Ivano-Frankivsk, en Ukraine), il fit des études de médecine à l'Université de Vienne (Autriche). Il s'intéressa à la psychanalyse après avoir assisté aux conférences de Sigmund Freud sur le sujet. Il se fit analyser par Ruth Mack Brunswick et rejoignit ensuite la Société Viennoise de Psychanalyse. Cette double compétence en médecine et en psychanalyse l'amena à devenir, en 1928, le médecin personnel de Sigmund Freud.

Il se lia tellement d'amitié avec Freud, qu'il le suivit à Londres avec sa famille pour fuir le nazisme. La veille de la mort de Freud, il quitta Londres pour les États-Unis d'Amérique.

Il a notamment publié la biographie de référence sur les derniers jours de Sigmund Freud :

  • Max Schur, La Mort dans la vie de Freud, Gallimard, coll. « Tel », 1982 (ISBN 978-2070257942)