Max Kohn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Max Kohn
Portrait de Max Kohn
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession PsychanalysteVoir et modifier les données sur Wikidata

Max Kohn est un psychanalyste, né le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Travaux[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Il est lauréat du Prix Max Cukierman (culture yiddish) en 2006, membre du jury à partir de 2016[1]

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages personnels[modifier | modifier le code]

  • « Freud et la bêtise de Chelm » in S. Simon, Chelm, les héros de la bêtise, traduit du yiddish par D. Cyferstein et M. Kohn, col. F. Ducam, Paris, Collection Connaissance des Hommes dirigée par D. Desjeux, illustrations de S. Colas, L'Harmattan, 1987.
  • Mot d'esprit, inconscient et événement, Paris, L'Harmattan, 1991.
  • Traces de psychanalyse, Limoges, Lambert-Lucas, 2007.
  • Vitsn, mots d’esprit yiddish et inconscient, Limoges, Lambert-Lucas, 2008.
  • Le travail clinique en centre maternel. Les entretiens d’accueil à la Maison de la Mère et de l’Enfant, Collection « Culture & Langage», Paris, MJW Fédition, 2011.
  • Un vampire sur le divan, MJW Fédition, Paris, 2013.
  • Le préanalytique : Freud et le yiddish (1877-1897), [1982, 2005, 1994 pour la traduction en portugais par Marcella Mortara, 2020 pour la traduction en italien par Alessandra Berghino], Paris, MJW Fédition, 2013.
  • Le Récit dans la psychanalyse (1998), préface de Robert Samacher, Paris, MJW Fédition, 2014.
  • L’événement psychanalytique dans les entretiens en yiddish, préface de Robert Samacher, Collection « Culture & Langage », Paris, MJW Fédition, 2015.
  • L’œil du psy. Chroniques 2012-2018, préface de Alessandra Berghino, Collection « Culture & Langage », Paris, MJW Fédition, 2019.

Directions scientifiques[modifier | modifier le code]

  • En collaboration avec J. Baumgarten, L’Inconscient du yiddish, Paris, Anthropos Economica, 2003.
  • En collaboration avec M. Wolf et H. Abdelouahed, « Lectures de Louis Wolfson », Recherches en psychanalyse no 4, « Langues et traduction », 2005, p. 113-157.
  • Yiddishkeyt et psychanalyse. Le transfert à une langue, actes du colloque international du , Paris, MJW Fédition, 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix Max Cukierman | Max Kohn » (consulté le 26 juillet 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]