Max Abramovitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abramovitz.
Max Abramovitz
Avery Fisher Hall.jpg
Max Abramovitz, Avery Fisher Hall, Lincoln Center, New York City.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Domicile
Formation
Université de l'Illinois
Université de l'Illinois à Urbana-Champaign
Université Columbia
Columbia Graduate School of Architecture, Planning and Preservation (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Œuvres principales
Avery Fisher Hall, Phoenix Mutual Life Insurance Building (d), Temple Beth Zion (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Max Abramovitz, né le à Chicago et décédé le , est un architecte américain. Il travaillait pour l'agence Harrison, Abramovitz, & Abbe de New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents sont d'origine roumaine. Max Abramovitz se forme et commence sa carrière à Chicago. De 1941 à 1976, à New York, il s'associe avec Wallace K. Harrison avec qui il réalise ses plus grands projets post-modernistes au sein du cabinet Harrison, Abramovitz, & Abbe[1].

Pendant la deuxième guerre mondiale, il construit des pistes aéronautiques en Chine sous les commandements du général d'aviation Claire Lee Chennault[1].

En 1962, le Avery Fisher Hall au Lincoln Center ouvre ses portes. Au début bien accueilli, le bâtiment sera finalement critiqué pour ses faibles capacités accoustiques[1]. Le cabinet Harrison, Abramovitz, & Abbe connait son apogée dans les années 1960 et emploie alors 200 personnes dans ses bureaux. Wallace K. Harrison se retire en 1979 de la firmee, qui devient dès lors Abramovitz, Harris & Kingsland.[2].

Il décède le 12 septembre 2004. Du 15 septembre au 11 décembre 2004, la première rétrospective majeure en son honneur est organisée par l'université Columbia[3].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Ses travaux écrits sont hébergés à l'Avery Architectural and Fine Arts Library (Morningside Heights) de l'université Columbia[1].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Max Abramovitz a deux enfants : Michael et Katherine.[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k et l Randy Kennedy, « Max Abramovitz, 96, Architect of Avery Fisher Hall, Dies », sur Nytimes.com,
  2. a et b (en) Paul Goldberger, « Wallace Harrison dead at 86: Rockfeller Center Architect », sur Nytimes.com,
  3. a et b (en) « Major Retrospective of Architect Max Abramovitz to Open at Wallach Gallery », sur Columbia.edu,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]