Mauzac (Haute-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Mozac.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mauzac.
Mauzac
Vue générale.
Vue générale.
Blason de Mauzac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Canton Carbonne
Intercommunalité Communauté de communes de Garonne Louge
Maire
Mandat
Éric Salat
2014-2020
Code postal 31410
Code commune 31334
Démographie
Gentilé Mauzacais, Mauzacaises
Population
municipale
1 195 hab. (2012)
Densité 129 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 22′ 34″ N 1° 17′ 32″ E / 43.3761111111, 1.2922222222243° 22′ 34″ Nord 1° 17′ 32″ Est / 43.3761111111, 1.29222222222  
Altitude Min. 165 m – Max. 285 m
Superficie 9,27 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Mauzac

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Mauzac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mauzac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mauzac
Liens
Site web Site officiel

Mauzac est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Mauzacais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située à 10 km au sud de Muret et à 30 km au sud de Toulouse, sur la Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mauzac
Lavernose-Lacasse Le Fauga Le Fauga
Noé Mauzac Beaumont-sur-Lèze
Noé Montaut Beaumont-sur-Lèze

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • Par la route : A64, accès par la sortie sortie 31.
Article détaillé : routes de la Haute-Garonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les noms se terminant par -ac sont d'origine gallo-romaine. À Mauzac, un certain Marciagus a donc pu donner son nom au village à partir du Moyen Âge[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Des outils du Paléolithique ont été découverts près du village. Un habitat en éperon barré, daté de l'âge du bronze, au lieu-dit la croix de Mauzac, prouve que les hommes de la préhistoire ont occupé les lieux[1].

Le comte Bernard VI de Comminges est propriétaire de la seigneurie jusqu'en 1256[1].

À partir du Moyen Âge, jusqu'à sa disparition en 1790, pendant la Révolution française, la commune faisait partie du diocèse de Rieux.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un camp de concentration (camp de Noé) a été créé à cheval sur le territoire des communes de Noé, Le Fauga et de Mauzac.

Voir aussi :

Article détaillé : Maquis de Rieumes.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Mauzac

Son blasonnement est : Coupé : au premier d'azur à la lettre M onciale d'or, au second parti, au premier de gueules aux quatre otelles d'argent adossées et posées en sautoir, au second de gueules à trois fasces d'or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 2008 Léon Audoubert PS  
2008 en cours Éric Salat PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Commune faisant partie de la septième circonscription de la Haute-Garonne.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 195 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
224 447 457 429 526 512 512 508 513
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
508 520 516 458 457 474 462 477 447
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
438 435 411 338 342 344 357 394 378
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
342 318 377 489 562 682 1 001 1 046 1 195
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Centre ONERA de Mauzac-Fauga, soufflerie expérimentale de l’ONERA : cette installation comporte des souffleries de tailles diverses destinées à étudier l'aérodynamisme des avions et dispose d'une soufflerie hypersonique, hyperenthalpique à arc bref.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Mauzac.

Église Saint-Étienne à clocher mur.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Le 18 mai 2011, un club de tennis de table, le Mauzac Tennis de Table (Mauzac T.T.) a été créé et compte, en mai 2012, 45 licenciés. Lors de la saison 2011-2012, deux équipes ont évolué en championnat départemental par équipes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Site de la mairie.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :