Mauves (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mauves (homonymie).

la Mauve de la Détourbe
Illustration
La Mauve de la Détourbe à Meung-sur-Loire.
Caractéristiques
Longueur 17,6 km [1]
Bassin 277 km2 [1]
Bassin collecteur la Loire
Débit moyen 1,27 m3/s (Meung-sur-Loire) [2]
Nombre de Strahler 3
Organisme gestionnaire SIVU : Syndicat Intercommunal adduction eau potable Huisseau sur Mauves Gémigny[3]
Régime pluvial
Cours
Source au lieu-dit la Détourbe
· Localisation Baccon
· Altitude 109 m
· Coordonnées 47° 54′ 20″ N, 1° 37′ 53″ E
Confluence la Loire
· Localisation Baule
· Altitude 87 m
· Coordonnées 47° 48′ 00″ N, 1° 41′ 14″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Mauve de Montpipeau
· Rive droite Mauve de Fontaine, Grande Évière
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Loiret
Arrondissement Orléans
Cantons Meung-sur-Loire, Beaugency
Régions traversées Centre-Val de Loire
Principales localités Meung-sur-Loire

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

Les Mauves sont un ensemble de trois petites rivières françaises qui coulent dans le département du Loiret. La Mauve principale ou Mauve de la Détourbe est un affluent direct de la Loire en rive droite.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Mauve de la Détourbe prend naissance sur le territoire de la commune de Baccon, au lieu-dit la Détourbe et à 109 m d'altitude, dans le département du Loiret, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest d'Orléans, en limite de la région beauceronne.

Les trois Mauves sont issues de la nappe de Beauce, vaste nappe souterraine de plusieurs milliers de kilomètres carrés qui alimente d'autres cours d'eau de la région tels la Conie.

Dès sa naissance la Mauve de la Détourbe adopte la direction du sud-sud-est puis du sud, orientation qu'elle maintient globalement jusqu'à la fin de son parcours. De 17,6 km de longueur[1], elle se jette dans la Loire en rive droite au sud de Meung-sur-Loire, sur la commune de Baule, au lieu-dit les Pâturages et à 87 m d'altitude[4]. La Mauve de la Détourbe passe sous l'autoroute française A10, dite l'Aquitaine, au viaduc des Mauves, 300 m de longueur en béton précontraint, sur la commune de Meung-sur-Loire.

La Mauve de la Détourbe s'écoule vers le fleuve sur une dénivellation 22 m[note 1].

On fera attention il existe une autre Mauve de Saint-Ay, affluent aussi de rive droite de la Loire, de 14,3 km de long et se jetant aussi à Meung-sur-Loire eu peu en aval des Mauves[5].

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Les Mauves à Meung-sur-Loire.
Les Mauves à Meung-sur-Loire.

Dans le seul département du Loiret, la Mauve de la Détourbe traverse quatre communes[1] et deux cantons :

Soit en termes de cantons, la Mauve de la Détourbe prend source dans le canton de Meung-sur-Loire et conflue dans le canton de Beaugency le tout dans l'arrondissement d'Orléans.

Affluents[modifier | modifier le code]

La Mauve de la Détourbe a huit affluents référencés[1] dont :

Il faut aussi noter qu'un défluent de la Mauve de la Détourbe, appelé Mauve au SANDRE, continue en rive droite de la Loire jusqu'à Beaugency[6] 5,6 km sur les deux communes de Beaugency (confluence avec la Loire) et Baule (source).

Le rang de Strahler est donc de trois.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

La Mauve de la Détourbe traverse une seule zone hydrographique 'La Mauve & ses affluents' (K441) de 277 km2 de superficie[1]. Celui est composé à 89,35 % de territoires agricoles, à 7,41 % de forêts et milieux semi-naturels et à 3,01 % de territoires artificalisés[1].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Comparées à bien des affluents de la Loire, la Mauve de la Détourbe est une rivière très régulière, bénéficiant d'une différence d'altitude faible sur son bassin, et de la nappe de Beauce qui agit comme un gigantesque régulateur. L'essentiel de son débit provient en effet de cette nappe, et le débit de la rivière est largement tributaire du niveau de l'eau en son sein.

La nappe de Beauce a une capacité de stockage estimée à 20 milliards de mètres cubes, soit 20 kilomètres cubes ou encore une vingtaine de fois le volume du lac d'Annecy. Elle joue un rôle régulateur du débit des rivières très important, car elle contribue à l'alimentation naturelle des cours d’eau qui lui sont liés, tels le Loing, le Loir, l'Essonne, la Conie, les Mauves, etc. Elle fournit à l'ensemble de ces cours d'eau une masse d'environ 500 millions de m³ par an en moyenne, soit 16 m3/s environ[7].

Les Mauves à Meung-sur-Loire[modifier | modifier le code]

Le débit de la Mauve de la Détourbe a été observé durant 46 ans (1969-2014), à Meung-sur-Loire, à 90 m d'altitude, localité du département du Loiret située au niveau de son confluent avec la Loire[2]. La surface ainsi étudiée est de 274 km2[2], soit la quasi totalité du bassin versant du cours d'eau277 km2[1].

Le module de la rivière à Meung-sur-Loire est de 1,27 m3/s.

La Mauve de la Détourbe est une rivière fort régulière, liée à son alimentation essentiellement souterraine. Le cours d'eau présente des fluctuations saisonnières de débit caractéristiques. Les hautes eaux se déroulent en fin d'hiver et au début du printemps, lorsque le niveau de la nappe est maximal, à la suite des précipitations d'automne-hiver. Elles se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 1.45 à 1,61 m3/s, de janvier à mai inclus (avec un maximum en février). À partir du mois d'avril, le débit diminue progressivement à la suite de la baisse concomitante du niveau de la nappe, ce qui mène progressivement aux basses eaux qui ont lieu d'août à octobre, entraînant une baisse du débit mensuel moyen avec un plancher de 0,927 m3/s au mois de septembre, ce qui reste très confortable, voire presque abondant.

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : K4414090 - les Mauves à Meung-sur-Loire pour un bassin versant de 274 km2et à 90 m d'altitude[2]
(08/04/2014 - données calculées sur 46 ans de 1969 à 2014)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, en cas de quinquennale sèche s'établit à 0,35 m3/s, ce qui reste confortable[note 8],[2].

Crues[modifier | modifier le code]

Les Mauves à Meung-sur-Loire.
Les Mauves à Meung-sur-Loire.

Les crues sont rarement importantes.

Le QIX 2 est de 3,7 m3/s et le QIX 5 est de 5,8 m3/s[2]. Le QIX 10 est de 7,3 m3/s, le QIX 20 est de 8,6 m3/s, et le QIX 50 est de 10 m3/s[2]. Le QIX 100 n'a pas pu être calculé vu la période d'observation de 46 ans.

Le débit instantané maximal enregistré à Meung-sur-Loire a été de 3,96 m3/s le 27 mai 2008, et de 5,030 m3/s le 10 novembre 2013, tandis que le débit journalier maximal était de 18,10 m3/s le 11 février 1982. La hauteur maximale instantanée a été de 1 080 mm le 15 juin 2009.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La Mauve de la Détourbe est une rivière fort peu abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 147 millimètres par an ce qui constitue seulement un peu moins de la moitié de la moyenne d'ensemble de la France (320 millimètres par an). C'est aussi largement inférieur à la moyenne du bassin de la Loire (plus ou moins 245 millimètres par an). Le débit spécifique (ou Qsp) atteint 4,7 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

L'organisme gestionnaire pour l'adduction et l'eau potable est le SIVU : Syndicat Intercommunal adduction eau potable Huisseau sur Mauves Gémigny, sis à Gémigny, entreprise créée en 1978.

Patrimoine - Curiosités - Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Les Mauves comportent sur leurs rives de nombreux moulins (près de 37 édifices - 29 à Meung-sur-Loire) à farine, à papier ou "à tan" pour la tannerie. Aucun d'eux n'est en activité[8]. Le dernier moulin, le moulin du coutelet a cessé son activité en 2009.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Les Mauves ont donné leur hydronyme à la commune de Huisseau-sur-Mauves.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dénivelée de la Mauve de Détourbe : 109 m à la source au lieu-dit la Détourbe - 87 m au lieu-dit les Pâtures = 22 mètres de dénivelée
  2. Bras des Mauves : référence sandre K4414001
  3. Mauve de Pontpipeau : coordonnées source : 47° 55′ 44″ N, 1° 43′ 31″ E et coordonnées confluence : 47° 53′ 11″ N, 1° 40′ 55″ E
  4. Mauve de Fontaine : coordonnées source : 47° 52′ 08″ N, 1° 38′ 15″ E et coordonnées confluence : 47° 51′ 28″ N, 1° 41′ 29″ E
  5. Fossé Dourdaigne : coordonnées source : 47° 54′ 10″ N, 1° 44′ 23″ E et coordonnées confluence : 47° 51′ 28″ N, 1° 42′ 08″ E
  6.  ?? : référence sandre K4418000
  7. ruisseau de la Grande Évière : coordonnées source : 47° 50′ 15″ N, 1° 29′ 52″ E et coordonnées confluence : 47° 49′ 42″ N, 1° 41′ 47″ E
  8. Étiage = 0,35 m3/s = un peu plus du quart du module à 1,27 m3/s

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Sandre, « Fiche cours d'eau - La Mauve de la Détourbe (K4414000) » (consulté le 10 avril 2014)
  2. a, b, c, d, e, f et g Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Les Mauves à Meung-sur-Loire (K4414090) » (consulté le 10 avril 2014)
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées sivu
  4. Géoportail, « confluence de la Mauve de la Détourbe en rive droite de la Loire » (consulté le 10 avril 2014).
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Mauve de Saint Ay (K4404500) » (consulté le 10 avril 2014)
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - rivière la Mauve (K4424500) » (consulté le 10 avril 2014)
  7. « Les ressources en eau de la région Centre - La nappe de Beauce », sur www.centre.ecologie.gouv.fr/ (consulté le 10 avril 2014)
  8. « Les Mauves vivantes - Présentation des Mauves et problèmes de protection environnementale », sur mauves-vivantes.fr (consulté le 10 avril 2014)