Mausolée du Prince Impérial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mausolée du Prince Impérial
Mausolée du prince impérial à Rueil-Malmaison en France.jpg
Mausolée du prince impérial à Rueil-Malmaison
Présentation
Destination initiale
Mausolée
Destination actuelle
Mausolée
Architecte
Construction
Fin de construction
Propriétaire actuel
Musée National Napoléonien
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
7 avenue Marmontel et 19 avenue Vigée-LebrunVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine
voir sur la carte des Hauts-de-Seine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Mausolée du prince impérial est un mausolée, fin du XIXe siècle - début du XXe siècle, situé avenue Marmontel dans la commune de Rueil-Malmaison dans le département des Hauts-de-Seine et la région d'Île-de-France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cet édifice fut construit en hommage au prince impérial Louis-Napoléon Bonaparte (1856-1879), fils de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie, tué par les Zoulous au Natal (Afrique du Sud), tandis qu'il combattait dans les rangs de l'armée anglaise.

Le monument est le résultat d'une souscription nationale, à la suite de l'émotion suscitée par la mort prématurée du prince. La souscription, ouverte en août 1879, avait obtenu 110 895 francs-or un mois après. Un terrain fut acquis lors du lotissement du Champ-de-Mars au 6 rue de la Bourdonnais. L'impératrice Eugénie fait construire un premier mausolée, dressé sur des colonnes cannelées géminées à chapiteaux corinthiens, de 1881 à 1883 sur les plans de l'architecte Hippolyte Destailleur.

L'enthousiasme initial rapidement retombé, l'impératrice refuse de prendre en charge l'entretien du monument. Le gardien quitte le terrain et sa maison est ensuite occupée par une femme établie comme couturière. Le monument ne fut jamais terminé, de peur de déprédations ; le buste devant orner le monument, exécuté par Prosper d'Épinay, resta dans un coin de la loge.

L'impératrice acquit un terrain en 1912 proche du château de la Malmaison à Rueil-Malmaison, à la suite du lotissement de son ancien parc. Elle fait transférer le monument depuis le Champ-de-Mars. Le monument est remonté en 1913, mais la guerre interrompt l'opération, qui ne s'achève qu'après la mort d'Eugénie.

La parcelle de terrain est donnée à l'État en 1924, mais les matériaux utilisés pour le mausolée résistent mal, et il est urgent de le restaurer. L'opération se révélant impossible, on décide alors de construire un nouveau monument. Le mausolée est réédifié entre 1936 et 1938. Similaire, il bénéficie néanmoins de nouvelles colonnes renflées en marbre, provenant du bâtiment parisien de la Cour des comptes. On y fait installer une épreuve en bronze de la statue de Carpeaux représentant le jeune prince impérial et son chien Néro (1865) offert en 1924 par le prince Victor, en même temps que l'ensemble du monument. On ignore ce qu'est devenu le buste du prince impérial d'origine[1].

Protection[modifier | modifier le code]

Ce mausolée fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le [2].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mausolée du prince impérial, Rueil-Malmaison », sur le site topic-topos.com de la société TOPIC TOPOS EDITION NUMERIQUE (consulté le 25 décembre 2011)
  2. Notice no PA00135375, base Mérimée, ministère français de la Culture

Sur les autres projets Wikimedia :