Mausolée de Momine Khatun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mausolée de Momine Khatun *
Image illustrative de l’article Mausolée de Momine Khatun
Coordonnées 39° 12′ 46″ nord, 45° 24′ 20″ est
Pays Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Subdivision Nakhitchevan (Nakhitchevan)
Type Culturel
Critères (i) (iv)
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1998 (22e session)
Géolocalisation sur la carte : Azerbaïdjan
(Voir situation sur carte : Azerbaïdjan)
Mausolée de Momine Khatun
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification UNESCO

Le mausolée de Momine Khatun (ou Mu'mine Khatun, en azéri : Möminə Xatun türbəsi) est un édifice funéraire situé à Nakhitchevan, capitale de la République autonome du Nakhitchevan en Azerbaïdjan.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il fut commandé par Ildegizid Atabey Jahan Pahlawan (1175-1186) en l'honneur de sa première femme, Mu'mine Khatun, et l'édifice fut complété entre 1186 et 1187, tel qu'il est inscrit sur la plaque qui surplombe l'entrée, de style Kufi. L'architecte, Adjemi ibn Abubekr (ou Adjemi Nakhitchevani), construisit également le mausolée voisin de Mausolée Yusif ibn Kuseyir. Les spécialistes pensent que le mausolée comportait autrefois une madrasa, ce que confirment les dessins et photographies du XIXe siècle, ainsi qu'un complexe religieux et éducatif qui a désormais disparu.

Le mausolée est une tour décagonale (à 10 côtés) faite de briques et qui s'élève à environ 35 mètres. Elle surplombe une crypte, le tout étant soutenu par de larges blocs de diorite. L'entrée principale du bâtiment fait face à l'Est, une seconde pointe vers la crypte dont la voûte est tenue par un pilier central.

La structure de briques du mausolée est percée en deux endroits qui forment des fenêtres, face à l'ouest, et en une fenêtre supplémentaire au-dessus de l'entrée principale. Une bande d'inscriptions Kufi faite de mosaïque de turquoise s'étend au-dessous de la corniche de style muqarnas. À l'intérieur, la chambre funéraire est circulaire, et ses murs ne sont pas décorés.

Le mausolée de Mu'mine Khatun est représentatif de l'architecture traditionnelle médiévale de Nakhitchevan, grandement influencée par le travail de l'architecte Adjemi ibn Kuseyir. Le style Nakhitchevani diffère des styles Shirvani plus présents en Abşeron par l'utilisation de briques en tant que matériau de construction et de mosaïques de turquoise colorée pour la décoration.

Le mausolée a été restauré entre 1999 et 2003 dans le cadre du « Projet Culture et Patrimoine Azerbaïdjanais » de la Banque Mondiale.

Les mausolées de Nakhitchevan ont été nominés pour la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1998 par Gulnara Mehmandarova - présidente du comité azerbaïdjanais de l'ICOMOS - Conseil international des monuments et des sites[1].

Description[modifier | modifier le code]

Tombe de Mimahakhat au complexe architectural d'Atabeylar

Le mausolée Momine Khatun est le monument le plus remarquable de Nakhitchevan, orné d'un motif géométrique complexe et de citations du Coran. Le grand mausolée décaédrique était considéré comme un gratte-ciel médiéval atteignant 34 mètres de haut. Aujourd'hui, il ne fait que 25 mètres de haut. Chaque côté de la surface est entièrement recouvert d'écrits arabes de style kufique, à motifs géométriques. Les ornements des neuf sur dix (côtés) sont différents. Un seul se répète, à la récréation où il était supposé être une sortie. Le sommet du mausolée est décoré d'une composition de stalactite. Dans l'arcade de tête du monument, ces mots étaient écrits en kufique: "Nous passons, mais il ne reste que le vent. Nous mourons, mais il ne reste qu'une œuvre comme cadeau ». Le mausolée est constitué de parties souterraines (voûte) et aériennes. La partie aérienne du mausolée est décagonale de l'extérieur (elle était bordée des inscriptions kufiques de part et d'autre), mais son intérieur est de forme ronde. Il y a quatre médaillons ronds dans lesquels les noms des califes ont été écrits à l'intérieur du dôme. Selon son achèvement, la partie occidentale du mausolée diffère. Ici, la surface était divisée en deux parties : dans la partie inférieure, la porte d'entrée était complétée sous la forme d'un arceau de tête, mais dans la partie ci-dessus, les motifs décoratifs étaient donnés. Les inscriptions portant le nom du sculpteur et la date de sa construction ont été gravées au-dessus de l’arc de tête. Le lieu de sépulture de Momine-Khatun se trouve sous le bâtiment mais il n’y a pas d’entrée. L'intérieur du mausolée a une forme ronde. Les seules décorations de son intérieur sont quatre médaillons ronds recouverts d’inscriptions et d’ornements. Ces médaillons sont placés à l'intérieur du dôme sphérique du mausolée et portent les noms du prophète Mohammed et de quatre rashidun (califes) - Abou Bakr, Omar, Osman, Ali et ses fils Hassan et Hussein. Le mausolée de Momine-Khatun se distingue par une grandeur impériale. Sur le dessus de la tombe, dans les écrits ci-dessus - dans le livre principal du monument, il est écrit: «Cette tombe a été ordonnée pour être construite par des éduqués du monde, le grand et juste vainqueur Chamsaddin Nusrat al-Islam et al Muslimin. Jahan Pahlavan, Abou Jafar Muhammad ibn Atabay, Atabay Eldagiz pour la mémoire de la religion dans le monde, l'islam et la renommée des musulmans - Momina Khatun!"[2].

Les solides murs de brique du mausolée sont percés de deux petites fenêtres faisant face à l'ouest, avec une fenêtre supplémentaire au-dessus de l'entrée principale. Une bande d'inscription en caractères coufiques composée de carreaux turquoise passe sous la corniche des muqarnas. La surface en retrait de ses douze facettes extérieures est recouverte de motifs géométriques sculptés sur la brique, soulignés par des carreaux turquoise et insérés dans un cadre rectangulaire qui comprend une petite couronne de muqarnas. À l'intérieur, la chambre funéraire est de plan circulaire, avec des murs nus.

Le mausolée de Momine Khatun est représentatif de la tradition architecturale nakhchivan de l'époque médiévale fortement influencée par les travaux de l'architecte azerbaïdjanais Adjemi ibn Kusseyir. Le style Nakhitchevani se différenciait des styles Chirvani, qui prévalaient à Abcheron[3], en raison de l'utilisation de la brique comme matériau de construction de base et de l'utilisation de carreaux émaillés colorés, notamment turquoise, pour la décoration[4].

Façade[modifier | modifier le code]

Le mausolée Momine Khatun rappelle une tour prismatique dont les attributs et les ornements de tous les visages sont similaires, y compris la face orientale où se trouve la porte d'entrée de la tombe. L'entrée rectangulaire de la tour a été construite sous la forme d'un arc en plein cintre. La plaque indicative au-dessus indique l’architecte et la période de construction du mausolée, de style kufique. Les bords des niches pointues sont recouverts de motifs géométriques composites et de fines colonnes (15 cm de diamètre), et les surfaces intérieures ne se répètent pas. Les briques bleu turquoise vif sont utilisées dans la décoration des niches tranchantes sur chaque face. Les bords de la tour à dix côtés forment un cadre en forme de П et comprennent les niches. Ces cadres sont recouverts d'une inscription de style kufique en briques. Très probablement, les inscriptions sont des textes de la sourate Ya Sin, Coran.

La plupart des ornements géométriques sur les surfaces sont composés d'étoiles à plusieurs pointes et les lignes s'en étendent. Il y a 5, 6, 8 étoiles pointues et 6, 8 figures géométriques angulaires sur chaque face[3].

Intérieur[modifier | modifier le code]

Il y a quatre médaillons circulaires sur les flèches perpendiculaires (diamètre 1,5 m) à l'intérieur des rangées de briques du dôme. Les ornements étaient composés d’un mélange de gypse et d’argile et consistaient en des compositions de style kufi. L'essence de toutes les compositions est le mot "Allah". Les mots Omar, Osman et Ali se croisent pour former des étoiles à 6, 8 et 10 étoiles et entourent le mot «Allah»[5].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) UNESCO World Heritage Centre, « The mausoleum of Nakhichevan (#) », sur UNESCO World Heritage Centre (consulté le 4 février 2019)
  2. « azerbaijans.com - Informationen zum Thema azerbaijans. », sur www.azerbaijans.com (consulté le 4 février 2019)
  3. a et b « TARİXİMİZDƏ İZ QOYANLAR »
  4. « Naxçıvan Dövlət Universiteti Memarlıq »
  5. (en) Ernst J. Grube, Architecture of the Islamic World : Its History and Social Meaning, Thames and Hudson, , 288 p. (ISBN 978-0-500-27847-5, lire en ligne)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Aslanapa, Oktay. 1979. Kirim ve Kuzey Azerbaycan'da Türk Eserleri. Istanbul: Baha Matbaasi, 19, 67-77.
  • Ayvazian, Argam. 1988. The Historical Monuments of Nakhichevan. Detroit: Wayne State University Press, 90-92.
  • Fatullayev, S.S. and R.S. Babasov. 2005. "Memarliq". Maison d'Azerbaïdjan http://www.azmaison.fr/az/.
  • Gink, Kalory and Ilona Turanszky. 1979. Azerbaijan: Mosques, Turrets, Palaces. Budapest: Corvina Kiado, 29-30.
  • Michell, George (ed.). 1995. Architecture of the Islamic World: Its History and Social Meaning. London: Thames and Hudson, 259.
  • "Azerbaijan Cultural Heritage Support Project." World Bank Website.