Maus Frères Holding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maus Frères SA

Création 27 septembre 1927
Dates clés 1902 : premier magasin MANOR
Fin du XIXe siècle : fondation de la SA
Personnages clés Ernest et Henri Maus, Léon Nordmann (fondateurs)
Forme juridique société anonyme
Action 20 millions d'actions nominatives à 1 CHF[1]
Siège social Genève
Drapeau de Suisse Suisse
Actionnaires Familles Maus & Nordmann
Activité multi activité
Filiales Manor, Restaurants Manora, Athleticum, Jumbo, Devanlay (textiles Lacoste), Aigle, Parashop, Accarda, Gant, eboutic.ch, Accarda
Effectif 23 600 (2006)
Site web www.maus.ch

Capitalisation société non cotée
Fonds propres 20 millions de CHF[1]
Dette non communiqué
Chiffre d’affaires 6 milliards de francs suisses
Résultat net non communiqué

Le groupe Maus Frères Holding est un ensemble suisse de sociétés de distribution et commerciales.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Le premier magasin a été créé à Bienne par Ernest et Henri Maus (une mercerie) avant de s'allier avec Léon Nordmann en 1902 pour ouvrir leur premier supermarché à Lucerne appelé Warenhaus Leon Nordmann.

Le 27 septembre 1927, la holding Maus Frères est fondée[1].

En 1929, Robert Nordmann (fils de Léon) épouse Simone Maus (la fille d'Ernest). Associé à André Maus (le fils d'Henri) ils créent un réseau de grands magasins, dont la Rheinbrücke à Bâle, la Placette à Lausanne puis à Genève puis, en 1974, le premier hypermarché Jumbo à Dietlikon

Dans les années 1980, Maus Frères étend ses restaurants à l'extérieur des grands magasins avec la chaîne Manor et poursuit ses diversifications en 1985 avec l'ouverture des premiers City-Disc.

Après avoir investi dès 1960 en France (Le Printemps) et aux États-Unis, le groupe se recentre sur la Suisse au début des années 1990 en restructurant le groupe Manor et en ouvrant, en 1994, les premiers magasins electroPlus et Jeans & Co, puis, en 1995, le premier magasin Athleticum.

Magasin Parashop au centre commercial Les Quatre Temps à La Défense (Hauts-de-Seine)

À partir de 1996, le groupe reprend ses investissements à l'étranger en prenant possession du groupe de parapharmacies français Parashop. En 1998, Maus Frères acquiert 90 % de Devanlay, licencié mondial des vêtements Lacoste. La même année, le groupe acquiert la franchise des magasins de mobiliers Fly en Suisse. Le , le groupe s'allie avec le français Carrefour pour gérer les magasins suisses de la chaîne à hauteur de 50 % chacun. En 2003, le groupe rachète 91,2 % de la marque de vêtements de sport et d'extérieur Aigle. En 2007, le groupe prend possession de la société Accarda spécialisée dans la fidélisation clientèle et revend ses parts de Carrefour à la suite de l'échec de l'enseigne sur le marché suisse. Le , le groupe annonce détenir 35,3 % de la marque de vêtements suédoise Gant, ce qui en fait l'actionnaire principal. En 2011, il prend une participation de 70% dans le site de ventes privées suisse Eboutic.ch[2]. Début novembre 2012, à la suite de querelles familiales internes, Lacoste passe sous le contrôle du holding Maus Frères [3] pour un coût estimé à plus de 1 milliard d'euros.

En 2008, le groupe négocie un "tax ruling" avec le luxembourg[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Maus Frères SA » [html], Registre du Commerce du Canton de Genève, sur ge.ch, (consulté le 19 janvier 2017)
  2. « Le genevois Maus Frères cède sa majorité dans Eboutic.ch », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  3. http://www.lefigaro.fr/societes/2012/11/07/20005-20121107ARTFIG00434-lacoste-va-passer-sous-pavillon-suisse.php
  4. http://www.icij.org/project/luxembourg-leaks/explore-documents-luxembourg-leaks-database

Liens externes[modifier | modifier le code]