Maurizio Valenzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurizio Valenzi
Maurizio Valenzi - foto di Augusto De Luca.jpg

Maurizio Valenzi
Portrait réalisé par Augusto De Luca.

Fonctions
Député européen
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 99 ans)
AcerraVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieux de travail
Activité
Autres informations
Parti politique

Maurizio Valenzi (né le à Tunis et mort le à Naples) est un homme politique italien, qui s'engagea, au cours de la Seconde Guerre mondiale, dans la résistance antifasciste, et continua par la suite une longue carrière politique au sein du Parti communiste italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'origine livournaise, Maurizio Valenzi (né Valensi, mais dont l'orthographe du nom fut écorchée par un fonctionnaire de l'état civil italien) naquit en Tunisie, où il fit des études à la Faculté des Beaux-Arts et commença une activité de peintre.

Après avoir vécu pendant de nombreuses années en Tunisie, il s'engagea, au cours de la Seconde Guerre mondiale, dans la résistance antifasciste et fut condamné à l'emprisonnement et torturé par le régime de Vichy.

Maurizio Valenzi a été élu à de nombreuses reprises sénateur sur les listes du Parti communiste italien. Entre 1975 et 1983, il fut maire de Naples. C'est pendant cette période qu'il fut désigné commissaire extraordinaire du gouvernement délégué pour l'urgence après le tremblement de terre de 1980. Il a été élu député européen, toujours avec le PCI de 1984 à 1989.

Maurizio Valenzi est également connu pour son activité de peintre, commencée dans sa jeunesse, après ses études à la faculté des Beaux-Arts en Tunisie et poursuivie depuis, en marge de sa vie politique.

Valenzi était le maire plus aimé par les Napolitains et le plus connu niveau international. Comme l'ancien président de la République italienne Giorgio Napolitano était le ministre des Affaires étrangères du Parti communiste avec le monde anglo-saxon, Valenzi l'était avec le monde français et le Maghreb.

En 2009, la famille a créé à Naples la Fondation Valenzi, une institution culturellement et socialement active. Le président est Lucie Valenzi et le secrétaire général est Roberto Race.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurizio Valenzi, Confesso che mi sono divertito, a cura di Gargano P, Pironti, 2007, Pag.143, (ISBN 88-7937-416-8).
  • Roberto Race, Lucia Valenzi (a cura di) Maurizio Valenzi. Testimonianze per una vita straordinaria, con prefazione di "Giorgio Napolitano" 2009, Tullio Pironti Editore[1]
  • Valenzi Maurizio, Cerchia Gianni (a cura di) Maurizio Valenzi, la vita avventurosa di un uomo mite, prefazione a cura di Antonio Bassolino, introduzione a cura di Giuseppe Galasso, L'Articolo, 2005, pag.110

Achille della Ragione - Il primo (ed ultimo) sindaco rosso di Napoli - Napoli 2013(in Quei napoletani da ricordare I tomo

  • Valenzi Maurizio, Il segno racconta, prefazione di Giorgio Napolitano, Associazione Culturale "Il Corvo", 2006, pag.61
  • Valenzi Maurizio, Gargano Pietro (a cura di) C'è Togliatti! Napoli 1944. I primi mesi di Togliatti in Italia, Sellerio editore, Palermo, 1995, pag.171
  • Valenzi Maurizio, Sindaco a Napoli, intervista di Massimo Ghiara, Editori Riuniti, 1978
  • Wanderlingh Attilio, Maurizio Valenzi. Un romanzo civile, presentazione di Nilde Iotti, Edizioni Sintesi, 1988
  • Valenzi Lucia (a cura di), Italiani e antifascisti in Tunisia negli anni Trenta. Percorsi di una difficile identità, Liguori Editore, Napoli, 2008
  • Valenzi Maurizio, Une mèmoire locale. Naples et son maire, PUF - Presses Universitaires de France, Parigi, 1980
  • Sebag Paul, Communistes de Tunisie. 1939-1943, L'Harmattan, Parigi, 2001
  • Valenzi Maurizio, Ebrei italiani di fronte al razzismo, a cura di Pirozzi Nico, Edizioni Cento Autori, Napoli, 2010

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il testo raccoglie cinquantaquattro testimonianze di Abdon Alinovi, Ferdinando Bologna, Francesco Paolo Casavola, Giovanni Cerchia, Bice Chiaromonte Foà, Roberto Ciuni, Gaetano Cola, Ermanno Corsi, Pier Virgilio Dastoli, Vezio De Lucia, Roberto De Simone, Antonio Del Guercio, Gianfranco Dioguardi, Inge Feltrinelli, Giuseppe Galasso, Pietro Gargano, Andrea Geremicca, Massimo Ghiara, Ezio Ghidini Citro, Antonio Ghirelli, Enzo Giustino, José Goñi Carrasco, Ugo Gregoretti, Marina Guardati, Nemer Hammad, Franco Iacono, Jack Lang, Giuseppe Antonello Leone, Amedeo Lepore, Gianni Letta, Luigi M. Lombardi Satriani, Emanuele Macaluso, Nicola Mancino, Titti Marrone, Gilberto Antonio Marselli, Aldo Masullo, Enzo Mattina, Gustavo Minervini, Diego Novelli, Antonio Parlato, Eleonora Puntillo, Umberto Ranieri, Ermanno Rea, Francesco Rosi, Tato Russo, Eirene Sbriziolo, Oscar Luigi Scàlfaro, Vincenzo Scotti, Lucien Sfez, Vincenzo Maria Siniscalchi, Nicola Spinosa, Sandro Temin, Enrico Vinci e Elio Waschimps.

Liens externes[modifier | modifier le code]