Maurits Uyldert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maurits Uyldert
Maurits Uyldert 70 jaar, Bestanddeelnr 904-4291.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 85 ans)
AmsterdamVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Maurits Henri Eduard UyldertVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
L.T. DureyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Prijs van de Stichting Kunstenaarsverzet (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Maurits Uyldert, né à Amsterdam (Pays-Bas) le et mort dans cette ville le , est un critique littéraire, essayiste, journaliste et poète néerlandais. Il a également publié sous le nom de plume L.T. Durey.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi des études commerciales, Maurits Uyldert est d'abord commerçant mais s'oriente à partir de 1906 vers la littérature et publie cette même année son recueil de poésie Naar het leven. Uyldert suit l'enseignement d'Albert Verwey, et, avec Alex Gutteling (nl), est considéré comme son plus fidèle disciple. Il écrit de nombreux essais pour la revue De Beweging (nl), fondée par Verwey.

À partir de 1911, il commence sa carrière journalistique au Provinciale Overijsselsche en Zwolsche courant et au De Courant/Nieuws van de Dag (nl). Entre 1923 et sa retraite, en 1946, Uyldert est chroniqueur pour les rubriques littéraires et théâtrales de l'Algemeen Handelsblad.

Maurice Uyldert meurt à l'âge de 85 ans et est enterré à Zorgvlied (province de Drenthe).

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Naar het leven (1906)
  • Albert Verwey (1908)
  • De tuinen van liefde en dood (1913)
  • Het lied van de zeven hemelen (1923)
  • De glazen bol (1926)
  • De gletscher (1934)
  • Over de poëzie van Albert Verwey (1942)
  • Voorspel van vrede. Een allegorie (1945)
  • Verijdelde vlucht (1946)
  • De reis van Tobias (roman, 1947)
  • Het park der poëzie (1947)
  • Moederschap en vrouwenheerschappij (1947)
  • De jeugd van een dichter (1948)
  • Het Wilhelmus, ons volkslied en zijn dichterlijke beteekenis (1948)
  • Dichterlijke Strijdbaarheid (1955)
  • Naar de voltooiing (1959)

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1952, le prix de la fondation Kunstenaarsverzet 1942-1945 (nl) lui est attribué pour récompenser ses diverses biographies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :