Maurice du Palatinat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le prince Maurice du Palatinat KG (château de Küstrin, Brandebourg, le – près de les Îles Vierges, ), comte palatin du Rhin, était le quatrième fils de Frédéric V du Palatinat et de Élisabeth Stuart, fille du roi Jacques Ier d'Angleterre et VI d'Écosse et d'Anne de Danemark.

Il a accompagné son frère aîné, Rupert du Rhin, aux côtés de leur oncle Charles Ier lors la Guerre Civile anglaise, en 1642. Il a servi sous Rupert avec la cavalerie à la Bataille de Powick Pont, où il a été blessé, et la bataille de Edgehill. Il commanda l'armée de terre, dans le Gloucestershire, qui a engagé Sir William Waller dans plusieurs batailles en 1643, y compris la victoire de Ripple Flied (), culminant avec la victoire à la bataille de Roundway Down (le ). Il prit le commandement de l'armée, en Cornouailles et fait campagne dans le sud-ouest pour le reste de l'année.

En , il assiège Lyme Regis, mais a été contraint d'abandonner le siège, en juin, ce qui porte un coup considérable pour sa réputation militaire. Il s'est battu comme un subordonné à la bataille de Lostwithiel et la seconde bataille de Newbury, et sous les ordres de Rupert à la bataille de Naseby.

Il a tenté de défendre Rupert assiégé à Bristol en 1645. Malgré l'échec, il ne partage pas la disgrâce de Rupert. Banni avec Rupert en , il a servi avec les Français de l'armée en Flandre, mais a rejoint Rupert, en 1648 comme vice-amiral de sa flotte. Il fut créé Chevalier de la Jarretière en exil en 1649. En 1652, pendant la navigation pour les Antilles, plus précisément près des Îles Vierges, il a été pris dans un ouragan et périt avec son navire, le HMS Mépris.

La représentation dans la fiction[modifier | modifier le code]

Il est un personnage mineur dans Lawrence Norfolk'roman historique de Jean Saturnall de la Fête, publié le par Bloomsbury Publishing.

Ascendance[modifier | modifier le code]