Maurice d'Anhalt-Dessau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice d'Anhalt-Dessau
Prince Moritz of Anhalt-Dessau.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
DessauVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Moritz von Anhalt-DessauVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Autres informations
Distinction

Maurice d'Anhalt-Dessau ( à Dessau - à Dessau), était un prince allemand de la Maison de Ascania de la branche d'Anhalt-Dessau. Il a également été un général Prussien.

Début de la vie[modifier | modifier le code]

Maurice était le cinquième fils de Léopold Ier d'Anhalt-Dessau, par son épouse morganatique, Anna Louise Föhse.

Militaire de carrière[modifier | modifier le code]

Maurice entré dans l'Armée prussienne en 1725, et a effectué son premier service comme volontaire dans la Guerre de Succession de Pologne (1733-1738) (1734-35). Dans les dernières années du règne de Frédéric-Guillaume Ier de Prusse, il a occupé d'importants postes. Dans la voïvodie de Silésie, lors des guerres de Frédéric le Grand, Maurice s'est distingué, en particulier lors de la Bataille de Hohenfriedberg en 1745.

À la Bataille de Kesselsdorf, c'était l'aile dirigée par le jeune Maurice qui a forcé les lignes autrichiennes et a aidé à gagner la dernière campagne de son père Léopold. Dans les années de paix qui précèdent la Guerre de Sept Ans, Maurice a été employé par Frédéric le Grand, dans la colonisation des terres incultes de la Poméranie et de la vallée de l'Oder. Lorsque le roi prit le champ de nouveau en 1756, Maurice avait le commandement de l'une des colonnes qui, encerclé dans l'armée Saxonne dans les lignes de Pirna, a reçu la reddition de Rutowski's, après l'échec d'une contre-attaque autrichienne.

Au cours de l'année suivante, Maurice a subi un changement de fortune. Lors de la Bataille de Kolin , il a dirigé l'aile gauche, qui, par le biais d'un malentendu avec le roi, a été prématurément envoyée au combat. Dans les désastreux jours qui ont suivi, Maurice a été soumis au mécontentement de Frédéric. Mais la glorieuse Bataille de Leuthen , le 5 décembre 1757, a mis un terme à cela. À la fin de la journée, Frédéric a appelé le général prince Maurice, "je vous félicite, Monsieur le Feldmarschall!" A la Bataille de Zorndorf, il s'est de nouveau distingué, mais à la grande surprise de Hochkirch il est tombé blessé aux mains des Autrichiens. Maurice a subi un empoisonnement du sang de la plaie et a succombé peu après sa libération de la captivité.

Références[modifier | modifier le code]