Maurice Rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maurice Rose
Maurice Rose

Naissance
Décès
Origine Américain
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Emblem of the United States Department of the Army.svg United States Army
Grade Major-général
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale

Maurice Rose (né le à Middleton, Connecticut et mort le à Paderborn, Allemage) d'origine polonaise, fils et petit-fils de rabbin, était un vétéran de la Première Guerre mondiale et un général de l'Armée de terre des États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant la Première Guerre mondiale, il sert dans la 89e division d'infanterie où il est blessé lors de la bataille du saillant de Saint-Mihiel en 1918. Il participe à l'offensive Meuse-Argonne à la fin de la guerre.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il sert dans la 1re division blindée sur le théâtre nord-africain. Durant la campagne de Tunisie, il accepte la capitulation inconditionnelle des troupes allemandes en 1943. Il prend sous son commandement à partir d'août 1944 la 2e puis la 3e division blindée et est promu au rang de major-général.

Le 7 juin 1944 il debarque avec sa 2e division blindée "Hell on Wheels" en Normandie, et vient en aide à la 101e division aéroportée américaine à Carentan et repousse les forces allemandes. Le 7 août il prend les commandes de la 3e division blindée. En septembre ses troupes se dirigent vers le nord et libérent la ville fortifiée de Maubeuge puis celle de Mons en Belgique.

La Wehrmacht est piegée à la ligne Siegfried, les troupes américaines envahissent le territoire allemand, Stolberg puis Cologne sont battues.

Le 25 mars, 1945 ils traversent le Rhin et arrivent à Paderborn. Il sera tué quelques jours plus tard en allant secourir une unité restée en arriére prés de Paderborn. Il est le soldat ayant le plus de décorations enterré au cimetière américain de Margraten aux Pays-Bas.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]