Maurice Quentin (homme politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Quentin
Image illustrative de l'article Maurice Quentin (homme politique)
Fonctions
Président du Conseil municipal de Paris
Groupe politique URD
Président du Conseil général de la Seine
Biographie
Date de naissance
Paris
Date de décès
Paris (Ie)

Maurice Quentin, né à Paris le et mort à Paris le [1], est un avocat et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Quentin est le fils de l'historien Henri Quentin, connu sous le nom de plume de Paul d'Estrée. Docteur en droit, il devient secrétaire de la Conférence du stage du barreau de Paris et avocat à la Cour d'appel de Paris.

Conseiller municipal du quartier des Halles de 1900 à 1940, il devient vice-président du Conseil municipal de Paris en 1910.

En 1913, il devient président du Conseil général de la Seine. Il est également président du comité du budget du Conseil général.

En mai 1920, il est nommé membre du comité directeur de la Ligue des patriotes présidée par Maurice Barrès[2].

Membre du conseil consultatif au Ministère de l'Agriculture de 1915 à 1916, il est élu membre correspondent de l'Académie d'agriculture en 1918.

Il est président du Conseil municipal de Paris de 1924 à 1925.

Maurice Quentin s'occupa particulièrement de l'organisation des expositions et congrès. Secrétaire de la commission des Expositions de l'Hôtel de ville et président de la commission permanente des Congrès, Conférences et Concours au Comité français des Expositions (dont il est également membre du conseil juridique), il est vice-président du comité d'organisation français et président de la Commission des Congrès et Conférences à l'Exposition universelle de Liège, président de la Commission des congrès et conférences aux Expositions internationales de Turin, de Gand, de Leipzig et de Strasbourg, ainsi qu'à l'Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris de 1925. Il est également vice-président de l'Associations française du froid et de l'Association internationale du froid.

Décorations[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

La place Maurice-Quentin dans le 1er arrondissement de Paris est nommé en sa mémoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Comptes rendus hebdomadaires des séances de l'Académie d'agriculture de France, Volume 41 », 1955
  2. La Presse, 28 mai 1920, p. 2.
  • Philippe Nivet, « Le Conseil municipal de Paris de 1944 à 1977 », 1994
  • Yvan Christ, Jean-Marc Léri, Alfred Fierro, « Premier arrondissement », 1988