Maurice Polard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maurice Polard est un romancier et nouvelliste né à Guipavas (29) le 19 septembre 1932. Après son enfance à Tréflez, il poursuit ses études à Lesneven et à Brest puis à Rennes où il obtient l'agrégation d'anglais. Il fit sa carrière de professeur à Landerneau et Brest.

Son premier roman, La Saison du maître, très remarqué à l'époque, évoque la guerre scolaire en Bretagne dans le milieu des années 1980.

Il a aussi traduit le roman Le dernier du nom de Charles Mc Glinchey, écrivain irlandais décédé en 1954.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Molto tristamente, livre d'artiste avec un texte inédit de Maurice Polard et 5 gravures d'Anick Butré, Editions du Capricorne, 2006
  • Confession d'un matin de Pâques, Ouest-France, 1999 puis Encre bleue éd., 2003
  • Le Préau des rois, Picollec, 1996
  • Le Château du vent, Gallimard, 1990
  • Le Naufrageur, Gallimard, Grand Prix des Ecrivains de l'Ouest 1988 et Prix Bretagne 1988
  • La Saison du maître, Gallimard, 1985, Prix Julien Dubreuil de l'Académie française 1985 et Prix Français de La Table Ronde 1986

Maurice Polard a aussi écrit la préface du livre de Jean-Louis Potier : "FINISTERE SAUVAGE" (Rue des Scribes Editions) : un livre de photographies en noir et blanc sur les paysages du Finistère.

Liens externes[modifier | modifier le code]