Maurice Pillard Verneuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’art
Cet article est une ébauche concernant l’art.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Maurice Pillard Verneuil
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ChexbresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Maurice Pillard Verneuil né le à Saint-Quentin et mort le à Chexbres (Suisse), est un décorateur et critique d'art français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève d'Eugène Grasset, Maurice Pillard Verneuil s'inspire de l'art japonais et des formes de la nature, en particulier du monde marin[2].

Il utilise de nombreux moyens d'expression : affiche, mobilier, émail, céramique, batik, broderie, photographie. Eugène Grasset le recrute pour illustrer la revue Art & Décoration à partir de janvier 1897, dans laquelle il commet quelques articles[3]. Il collabore également à la revue Le Monde moderne publiée par la maison Quantin[4]. Il exécute la couverture de la revue d'art L'Image d'avril 1897.

Après la Première Guerre mondiale, il s'installe à Genève puis, de 1921 à sa mort, à Rivaz. Son atelier forme de nombreux élèves dont Amédée Ozenfant.

En 1922, il s'embarque pour un long voyage en Asie du Sud-Est, où il découvre les arts décoratifs de Java, du Cambodge, de l'Indonésie et du Japon. Il acquiert une importante collection d'objets.

Il collabore avec de nombreux artistes comme Armand Point, René Juste, Alfons Mucha ou Mathurin Méheut.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

D'une première union avec Léa Hardy, il aura deux filles : Denise (qui épousera Pierre-Louis Duchartre) et Suzanne (1895-1980), dite « Mic » (qui épousera Philippe Soupault).

En deuxième noce, trois enfants naîtront de son mariage en 1908 avec Lucie Laroche-Bourgogne : Viviane (1909 - 2000), Claude (1913 - 1987?) et Claudine (1913). Celle-ci, aujourd'hui centenaire, épousera Manuel Rosenthal et aura un fils, lui-même artiste, Clément Rosenthal.

En 1921, en troisième noce, Maurice Pillard Verneuil épousera Mademoiselle Adelaïde de Marval (1898-1998) dont il n'aura pas de descendance.[réf. nécessaire]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1897 Dictionnaire des symboles, emblèmes et attributs, Paris, Librairie Henri Laurens, rééd. Slatkine.
  • 1898 L'Animal dans la décoration, introduction d'Eugène Grasset, Paris, Éditions Émile Lévy-Librairie centrale des beaux-arts.
  • 1904 Documents ornementaux (publié sous la direction de M. Pillard Verneuil), Paris, Émile Lévy-Librairie centrale des beaux-arts.
  • 1908 Étude de la plante, Paris, Émile Lévy-Librairie centrale des beaux-arts.
  • 1910 Étoffes japonaises tissées et brochées
  • 1910 L'ornementation par le pochoir, Éditions Schmid et Laurens
  • 1910 Combinaisons ornementales (G. Auriol, A. Mucha, M. Pillard-Verneuil), Paris, Émile Lévy-Librairie centrale des beaux-arts.
  • 1913 Le livre de la mer illustré par Mathurin Méheut, Paris, Émile Lévy-Librairie centrale des beaux-arts.
  • 1927 L'art à Java : les temples de la période classique indo-javanaise, Éditions Vanoest.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Helen Bieri et al., Maurice Pillard-Verneuil, artiste décorateur de l'Art nouveau, Paris, Fondation Neumann-Éditions Somogy, 2000, (ISBN 9782850564093).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Maurice Pillard Verneuil (1869-1942) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 12 août 2015)
  2. « Musée d'Orsay: Eugène Grasset Paysages de pierres et d'herbes ornementés », sur www.musee-orsay.fr (consulté le 12 août 2015)
  3. Archive.org, Art et décoration vol. 1-2, 1897-1898.
  4. Hermann Schardt [trad. C. Pessey], Les Grands Maîtres de l'affiche 1900, Paris, PML éditions, 1987, page 144-145.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :