Maurice Olender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Hollander.
Maurice Olender
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation École normale supérieure, université libre de Bruxelles (d) et École des hautes études en sciences socialesVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Historien et maître de conférencesVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur École des hautes études en sciences socialesVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Société AsiatiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Maurice Olender, né en 1946 à Anvers (Belgique), est un historien français, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris. Son enseignement y porte notamment sur la genèse des idées de « race » au XIXe siècle. Éditeur, il dirige aux Éditions du Seuil la revue Le Genre humain[1] et La librairie du XXIe siècle[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Archéologue et historien de formation, Maurice Olender est licencié de la faculté de philosophie et lettres de l’Université libre de Bruxelles en 1973. Élève à Paris, à l’École pratique des hautes études, Ve section (sciences religieuses), il est membre, depuis 1974, du Centre de recherches comparées sur les sociétés anciennes (devenu le Centre Louis-Gernet) et attaché au Centre de recherches sur l'Europe, de l'EHESS.

Ancien pensionnaire de l’École normale supérieure de la rue d'Ulm (1975-1976 et 1976-1977), il est ensuite boursier de l'École française de Rome (1981), chercheur associé au CNRS (1983-1984), chercheur enseignant et maître assistant associé à l'EHESS (1985), assistant associé à l'EPHE - Ve section Sciences religieuses - (1985-1988) et docteur de l'École des hautes études en sciences sociales en 1990.

Maître de conférences à l'EHESS, titularisé en 1990. Intitulé de son enseignement : « Savoirs religieux et genèse des sciences humaines ».

Invité à enseigner dans de nombreuses universités en Europe (Allemagne, Italie, Suisse, Belgique), en Israël, aux États-Unis (Princeton, Harvard, Johns Hopkins, New York, etc.), en Chine à Pékin (Chinese Academy of Social sciences de Bejing).

Il a publié plusieurs articles concernant le concept d'Indo-Européens[3]. Il condamne notamment les usages politiques d’une préhistoire indo-européenne par des auteurs plus ou moins proches de la « Nouvelle Droite »[4]. Bernard Sergent regrette que Maurice Olender ne connaisse pas « l'histoire de l'indo-européen "de l'intérieur" »[5]. Alain de Benoist, dans un droit de réponse, affirme que Maurice Olender lui prête « très exactement, et de façon policière, les idées auxquelles [il s]'oppose. »[6]

Avec quarante intellectuels européens, il a signé l’« Appel à la vigilance » contre l'extrême droite lancé dans Le Monde du 13 juillet 1993[7]. En 2012, avec plusieurs autres intellectuels, il rédige un article dans Le Monde intitulé « Pourquoi il faut voter François Hollande » dans lequel il développe des « raisons impératives d'élire François Hollande président de la République »[8].

Responsabilités scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Cofondateur de la Scuola internazionale di alti studi scienze della cultura de Modène (Italie) en 1995. Membre fondateur de son Conseil scientifique (1995-2009)
  • Professeur associé et membre du conseil d’administration de l'Institut Martin Buber de l'Université libre de Bruxelles[9].
  • Membre du Steering Committee des Mishkenot Encounters for Religion and Culture, à Jérusalem.
  • Membre du premier conseil de rédaction, créé en 1988, de la Revue de l'histoire des religions fondée en 1880[10].
  • Dirige la revue interdisciplinaire Le genre humain, depuis sa création, en 1981[11].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Race sans histoire, Paris, 2009, Points Seuil no 620 (ISBN 978-2-7578-0685-2) (voir Le Monde du 17-18 mai 2009) (en anglais : Race and Erudition: by Maurice Olender, published by Harvard University Press[12].
  • La chasse aux évidences : sur quelques formes de racisme entre mythe et histoire (1978-2005), Paris, Galaade, 2005 (ISBN 2-35176-008-5).
  • Les langues du Paradis : Aryens et Sémites, un couple providentiel, préface de Jean-Pierre Vernant, Paris, Gallimard et Éditions du Seuil, coll. « Hautes études », 1989 (ISBN 2-02-010883-6) ; rééd. Paris, Éditions du Seuil, « Points », 1994 (ISBN 2-02-021148-3) ; édition revue et augmentée, 2002 (ISBN 2-02-021148-3). Ce livre est traduit en douze langues.
  • (dir.), Le racisme : mythes et sciences : pour Léon Poliakov, textes de Pierre Birnbaum, Michel de Certeau, Michèle Duchet, Maurice de Gandillac et al., Bruxelles, Éditions Complexe et Paris, PUF, 1981 (ISBN 2-87027-059-3).
  • (dir.) avec J. Sojcher, La séduction, Colloque de Bruxelles (no 1, 1979), Paris, Aubier, coll. « Les Colloques de Bruxelles », 1980 (ISBN 2-7007-0178-X).
  • (dir.) avec J. Sojcher, Le récit et sa représentation, Colloque de Saint-Hubert, Paris, Payot, 1978.
  • Matériau du rêve, éd. IMEC, coll. « Le Lieu de l’archive », Condé-sur-Noireau, 2010.
  • Réponse du muet au parlant : En retour à Jean-Luc Godard, Seuil, avec Alain Fleischer, 2011
  • Le genre humain, n° 53 : Jean-Pierre Vernant, dedans dehors, Seuil, avec François Vitrani, 2013
  • Un fantôme dans la bibliothèque[13] (coll. « La Librairie du XXIe siècle »), Paris, Seuil, 2017, 224 p.

Sociétés savantes et prix[modifier | modifier le code]

L'édition[modifier | modifier le code]

Directeur de la revue Le genre humain[1] et de la collection « La librairie du XXIe siècle »[14] aux éditions du Seuil.

Divers[modifier | modifier le code]

Maurice Olender dispose d'un fond d'archives à l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC) [15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Librairie XXIe siècle
  2. Librairie XXIe siècle
  3. Maurice Olender, « Au sujet des Indo-Européens », Archives des sciences sociales des religions, n° 55, vol. 2, pp. 163-167.
  4. Maurice Olender, La Chasse aux évidences. Sur quelques formes de racisme entre mythe et histoire, 1978-2005, Corinne Delmas, L’Homme, 187-188, 2008
  5. Maurice Olender, Les langues du Paradis. Aryens et Sémites : un couple providentiel (compte rendu), Sergent Bernard, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, Année 1991, Volume 46, Numéro 6, pp. 1472-1474
  6. Droit de réponse L'affaire Dreyfus, par Alain de Benoist encadré dans mensuel n°173 daté janvier 1994
  7. Anti Rev
  8. Pourquoi il faut voter François Hollande, lemonde.fr, 4 mai 2012
  9. L'Institution
  10. Instances de la Revue de l’histoire des religions
  11. Implantations
  12. Race and Erudition, Harvard
  13. Christine Marcandier, « Maurice Olender : Un fantôme dans la bibliothèque, « un livre où l’auteur s’expose plutôt qu’il n’expose » (Le grand entretien) », sur DIACRITIK, (consulté le 22 juin 2017)
  14. http://www.librairiexxisiecle.com/catalogue-de-la-librairie-du-xxieme-siecle/
  15. « Site Web de l'IMEC »

Liens externes[modifier | modifier le code]