Maurice Olender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir Hollander.

Maurice Olender, né en 1946 à Anvers (Belgique), est un historien français, professeur à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Paris. Son enseignement y porte notamment sur la genèse des idées de « race » au XIXe siècle. Éditeur, il dirige aux Éditions du Seuil la revue Le Genre humain[1] et La librairie du XXIe siècle[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Archéologue et historien de formation, Maurice Olender est licencié de la faculté de philosophie et lettres de l’université libre de Bruxelles en 1973. Élève à Paris, à l’École pratique des hautes études, Ve section (sciences religieuses), il est membre, depuis 1974, du Centre de recherches comparées sur les sociétés anciennes (devenu le Centre Louis-Gernet) et attaché au Centre de recherches sur l'Europe, de l'EHESS.

Ancien pensionnaire de l’École normale supérieure de la rue d'Ulm (1975-1976 et 1976-1977), il est ensuite boursier de l'École française de Rome (1981), chercheur associé au CNRS (1983-1984), chercheur enseignant et maître assistant associé à l'EHESS (1985), assistant associé à l'EPHE - Ve section Sciences religieuses (1985-1988) et docteur de l'École des hautes études en sciences sociales en 1990[3].

Maître de conférences à l'EHESS, titularisé en 1990. Intitulé de son enseignement : « Savoirs religieux et genèse des sciences humaines ».

Invité à enseigner dans de nombreuses universités en Europe (Allemagne, Italie, Suisse, Belgique), en Israël, aux États-Unis (Princeton, Harvard, Johns Hopkins, New York, etc.), en Chine à Pékin (Chinese Academy of Social sciences de Bejing).

Il a publié plusieurs articles concernant le concept d'Indo-Européens[4]. Il condamne notamment les usages politiques d’une préhistoire indo-européenne par des auteurs plus ou moins proches de la « Nouvelle Droite »[5]. Bernard Sergent regrette que Maurice Olender ne connaisse pas « l'histoire de l'indo-européen "de l'intérieur" »[6]. Alain de Benoist, dans un droit de réponse, affirme que Maurice Olender lui prête « très exactement, et de façon policière, les idées auxquelles [il s]'oppose. »[7]

Avec quarante intellectuels européens, il a signé l’« Appel à la vigilance » contre l'extrême droite lancé dans Le Monde du 13 juillet 1993[8]. En 2012, avec plusieurs autres intellectuels, il rédige un article dans Le Monde intitulé « Pourquoi il faut voter François Hollande » dans lequel il développe des « raisons impératives d'élire François Hollande président de la République »[9].

Responsabilités scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Cofondateur de la Scuola internazionale di alti studi scienze della cultura de Modène (Italie) en 1995. Membre fondateur de son Conseil scientifique (1995-2009)
  • Professeur associé et membre du conseil d’administration de l'Institut Martin Buber de l'Université libre de Bruxelles[10].
  • Membre du Steering Committee des Mishkenot Encounters for Religion and Culture, à Jérusalem.
  • Membre du premier conseil de rédaction, créé en 1988, de la Revue de l'histoire des religions fondée en 1880[11].
  • Dirige la revue interdisciplinaire Le Genre humain, depuis sa création, en 1981[12].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Race sans histoire, Paris, 2009, Points Seuil no 620 (ISBN 978-2-7578-0685-2) (voir Le Monde du 17-18 mai 2009).
  • La Chasse aux évidences : sur quelques formes de racisme entre mythe et histoire, 1978-2005, Paris, Galaade, 2005 (ISBN 2-35176-008-5) ; (en anglais : Race and Erudition, traduit par Jane Marie Todd, Cambridge (Mass.) et Londres, Harvard University Press, 2009)[13].
  • Les langues du Paradis : Aryens et Sémites, un couple providentiel, préface de Jean-Pierre Vernant, Paris, Gallimard et Éditions du Seuil, coll. « Hautes études », 1989 (ISBN 2-02-010883-6) ; rééd. Paris, Éditions du Seuil, « Points », 1994 (ISBN 2-02-021148-3) ; édition revue et augmentée, 2002 (ISBN 2-02-021148-3). Ce livre est traduit en douze langues.
  • (dir.), Le racisme : mythes et sciences : pour Léon Poliakov, textes de Pierre Birnbaum, Michel de Certeau, Michèle Duchet, Maurice de Gandillac et al., Bruxelles, Éditions Complexe et Paris, PUF, 1981 (ISBN 2-87027-059-3).
  • (dir.) avec J. Sojcher, La séduction, Colloque de Bruxelles (no 1, 1979), Paris, Aubier, coll. « Les Colloques de Bruxelles », 1980 (ISBN 2-7007-0178-X).
  • (dir.) avec J. Sojcher, Le récit et sa représentation, Colloque de Saint-Hubert, Paris, Payot, 1978.
  • Matériau du rêve, éd. IMEC, coll. « Le Lieu de l’archive », Condé-sur-Noireau, 2010.
  • Réponse du muet au parlant : En retour à Jean-Luc Godard, Seuil, avec Alain Fleischer, 2011
  • Le genre humain, no 53 : Jean-Pierre Vernant, dedans dehors, Seuil, avec François Vitrani, 2013
  • Un fantôme dans la bibliothèque[14] (coll. « La Librairie du XXIe siècle »), Paris, Seuil, 2017, 224 p.

Sociétés savantes et prix[modifier | modifier le code]

L'édition[modifier | modifier le code]

Directeur de la revue Le Genre humain[1] et de la collection « La librairie du XXIe siècle »[15] aux éditions du Seuil.

Divers[modifier | modifier le code]

Maurice Olender dispose d'un fonds d'archives à l'Institut Mémoires de l'édition contemporaine (IMEC) [16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Librairie XXIe siècle
  2. Librairie XXIe siècle
  3. SUDOC 041367243
  4. Maurice Olender, « Au sujet des Indo-Européens », Archives des sciences sociales des religions, no 55, vol. 2, p. 163-167.
  5. Maurice Olender, La Chasse aux évidences. Sur quelques formes de racisme entre mythe et histoire, 1978-2005, Corinne Delmas, L’Homme, 187-188, 2008
  6. Maurice Olender, Les langues du Paradis. Aryens et Sémites : un couple providentiel (compte rendu), Sergent Bernard, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, Année 1991, Volume 46, Numéro 6, p. 1472-1474
  7. Droit de réponse L'affaire Dreyfus, par Alain de Benoist encadré dans mensuel no 173 daté janvier 1994
  8. Anti Rev
  9. Pourquoi il faut voter François Hollande, lemonde.fr, 4 mai 2012
  10. L'Institution
  11. Instances de la Revue de l’histoire des religions
  12. Implantations
  13. Race and Erudition, Harvard UP, 2009.
  14. Christine Marcandier, « Maurice Olender : Un fantôme dans la bibliothèque, « un livre où l’auteur s’expose plutôt qu’il n’expose » (Le grand entretien) », sur DIACRITIK, (consulté le 22 juin 2017)
  15. http://www.librairiexxisiecle.com/catalogue-de-la-librairie-du-xxieme-siecle/
  16. « Site Web de l'IMEC »

Liens externes[modifier | modifier le code]