Maurice Marois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marois.
Maurice Marois
Pr. Maurice Marois.jpg

Maurice Marois

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Maurice Marois est un médecin français, né le à Alger en Algérie et mort le à Paris à l'âge de 82 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Ernest Marois, médecin, et de Paulette Marois ; il a un frère cadet, Pierre Marois. En 1956, il épouse Geneviève Goreux, avec qui il a trois enfants.

Professeur d'Histologie à la faculté de Médecine, Il fut le fondateur de l'Institut de la vie.

Grades universitaires

  • 1942 : certificat de lettres, morale et sociologie.
  • 1946 : licence de sciences naturelles.
  • 1950 : doctorat en médecine de la faculté de médecine de Paris.
  • 1958 : agrégation d'histologie et d'embryologie des facultés de médecine.
  • 1969 : professeur titulaire d'histologie.

Ses principaux travaux scientifiques

En 1945, il rejoint le professeur Robert Courrier, professeur de morphologie expérimentale et d'endocrinologie, dans son laboratoire, en tant que Directeur adjoint à l’École pratique des hautes Études près le Collège de France. Ses objets d'étude sont du domaine de l'endocrinologie sexuelle, étudiée du point de vue de la morphologie expérimentale et de l'histologie.

Ses responsabilités sociales

  • En 1949, il est élu membre de la Société d'Endocrinologie.
  • En 1955, il est élu membre de la Société de Biologie.
  • Dès 1965, il est membre du Jury du Concours d'Agrégation d'Histologie et d'Embryologie des Facultés de Médecine.
  • Dès 1966, il agit dans le cadre de l'Association des lauréats du concours général, dont il a reçu un prix de thème latin en 1939 ; en 1973, il en est le vice-président.
  • Il est sollicité par la Société française de Thanatologie dont il est le président à partir de 1970.
  • Il crée l'Institut de la Vie en 1960, association dont l'objet est "l'étude des problèmes que posent à l'homme la conservation et le développement de la vie, ainsi que la mise en œuvre des moyens qui peuvent contribuer à résoudre ces problèmes." Il donne à cette association une dimension internationale en 1977, et participe dans ce cadre à l'animation de l'activité scientifique mondiale.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Médaille du Combattant volontaire de la Résistance, Croix du Combattant.
  • 1951 : Prix Janssen de l'Académie nationale de Médecine.
  • Officier de la Légion d'Honneur.
  • Médaille d'Or Albert Schweitzer.
  • 1987 : Docteur honoris causa de l'université d' York (Toronto, Canada).
  • Membre correspondant résidant de l'Académie nationale de Médecine ( 5 décembre 2000 - 13 octobre 2004).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Documents pour l'Histoire, Maurice Marois, éditions Rive Droite 1997 : quatre tomes retraçant l'activité de l'Institut de la Vie.
  • Documents for history : life and human destiny / [publ. by] the Institut de la vie ; texts collected by Maurice Marois Paris : Éd. Rive droite, 1998.
  • La Légende des Millénaires - Réflexion sur le vertige de la science et de la condition humaine, Maurice Marois, éditions L'Age d'Homme, 1992.[1]
  • Réflexions sur la destinée humaine, Maurice Marois, éditions Rive Droite, 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]