Maurice Métral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Métral.
Maurice Métral
Naissance
Grône (Valais)
Décès (à 71 ans)
Grimisuat (Valais)
Nationalité Suisse
Activité principale
Autres activités
professeur de français et de littérature, journaliste, charpentier
Formation
Auteur
Langue d’écriture français

Maurice Métral est un écrivain suisse né le à Grône, en Valais et décédé le à son domicile, dans le village de Grimisuat.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un père menuisier-charpentier, Maurice Métral est l'un des dix enfants de la famille. Après une formation de charpentier, Maurice Métral a travaillé de 1949 à 1953 sur les grands barrages valaisans. Marié en 1951 à Angela Romelli, il aura cinq enfants. Devant les difficultés pour nourrir sa famille, il devient professeur de français et de littérature à l'Institut israélite de Bex, jusqu'à 1962. En 1960, il accepte également un poste de rédacteur à la Feuille d'Avis du Valais. En 1970, atteint dans sa santé, il quitte le journalisme professionnel pour se consacrer à son œuvre de romancier.

Depuis plusieurs années la famille Métral s'est installée aux Combes sur la commune de Grimisuat.

Maurice Métral a consacré la presque totalité de son œuvre au Valais, à ses mœurs, et à ses habitants. Il est décédé le 14 janvier 2001.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le chemin des larmes, 1953
  • Le cœur des autres, 1960
  • Écrivains en image, 1965
  • La clairière aux pendus, 1968
  • La vallée blanche, 1969
  • Les hauts cimetières, 1970
  • Les vipères rouges, 1972
  • La cordée de l’espoir, 1973
  • Le carrefour des offensés, 1974
  • Le refuge de la tendresse, 1974
  • L’enfant des hommes, 1975
  • La solitaire, 1976
  • Un jour de votre vie, 1976
  • Tant que nous vivrons, 1976
  • Toi ou personne, 1977
  • La nuit de ta victoire, 1977
  • L’appel du soir, 1977
  • La promesse, 1978
  • Juge et meurs, 1978
  • L'aveu, 1979, ouvrage précédemment paru sous le titre La Clairière aux pendus
  • Le temps des regrets, 1979
  • Pour une mère, 1979
  • L'avalanche, 1979
  • L’enfant refusé, 1980
  • L’impuissante, 1980
  • L’aube rouge, 1980
  • Les loups parmi nous, 1980
  • Le soleil que tu m’as donné, 1981
  • Le visage perdu, 1981
  • Le doute, 1982
  • L'héritière, 1982
  • Les racines de la colère, 1982
  • La vocation d’aimer, 1983
  • Le survivant, 1983
  • Ce haut-pays dont je suis l'enfance, 1983
  • L’étrangère, 1984
  • Les souvenirs ne meurent jamais, 1984
  • Les enchaînés, 1984
  • Les parents coupables, 1985
  • Nous avons tous besoin d’amour, 1986
  • Johanna, 1987
  • Les feux du Ciel, 1987
  • La lumière partagée, 1988
  • Un Horizon de bonheur, 1990
  • Le silence du matin, 1991
  • Amère solitude, 1991
  • Une lueur d’éternité, 1993
  • La montagne rose, 1994
  • L’Espérance, 1995
  • Vos rides sont mes chemins, 1997
  • Les jours heureux, 1998
  • La Mort donnée, 2000

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Grand Prix Michaut de l'Académie française pour La Clairière aux pendus
  • Grand Prix du Roman (Paris) pour L'Avalanche
  • Grand Prix de Fraternité humaine (Paris) pour L'Impuissant
  • Médaille d'or du Mérite social pour Les Hauts cimetières
  • Grand Prix Ulrico Hoepli (Zurich) pour Les Vipères rouges
  • Prix des littératures de langue française hors de France (Paris) pour L'Étrangère
  • Grande médaille d'argent de la ville de Paris en 1975
  • Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres en 1985

Sources[modifier | modifier le code]

  • Site officiel
  • André Chedel, Maurice Métral, sa vie, son œuvre, Sion, éditions La Matze
  • Presse suisse de 1977 à 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]