Maurice Lévis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maurice Levis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maurice Hippolyte Félix LévieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Maîtres

Maurice Lévie dit Lévis, né le à Paris, ville où il est mort le , est un peintre et aquarelliste français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Lévis naît le dans le 9e arrondissement de Paris[2]. Il est l'élève des peintres Henri Harpignies, Jules Lefebvre et Pierre Billet[3]. Il subit par leur biais l'influence de l'École de Barbizon, de l'art académique et du naturalisme, puis découvre la région de Pont-Aven[4]. Il voyage en Afrique et en Océan indien et y peint des œuvres qui l'insère dans le courant de l'orientalisme[5].

Il est sociétaire du Société des artistes français à partir de 1888, y gagne une mention honorable en 1895, une médaille de troisième classe en 1896 et une médaille d'or en 1927.

Maurice Lévis peint des scènes de vie à la campagne, de bords de mer et de voyages[6] au cours de ses déplacements en Afrique et dans l'Océan indien[7].

Il meurt le en son domicile au no 11 boulevard de Clichy dans le 9e arrondissement[8], et, est inhumé au cimetière de Montmartre (23e division)[9].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Crépuscule, 1884
  • Antibes, vue prise de la villa Muterse, 1888
  • Atelier de serrurerie à la campagne, 1891
  • Paysage fluvial à Saint-Sauge dans la Nièvre, 1892
  • Biskra, l'oasis et la chaîne des Aurès, 1892
  • Matinée d'été, bords de l'Yonne, 1893
  • Devant la ferme, 1895
  • Matinée d'automne, bord du Clain, 1898
  • Sur la côte sud, île de Capri, 1898
  • Arrivée du courrier de France à Mayotte (Comores), 1908
  • En rade d'Aden, 1908

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Œuvres à voir[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • Société 1888 : Société des artistes français, Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, et lithographie des artistes vivants exposés au Grand palais des Champs-Élysées, 1888, p. 133, Maurice Lévis Gallica.bnf.f
  • Société 1898 : Société des artistes français,Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, dessins, modèles, 1898, p. 123, Maurice Lévis Gallica.bnf.f
  • Société de géographie 1906 : La Géographie, Volumes 13 à 14, Société de géographie, 1906, p. 403
  • Société 1908 : Société des artistes français, Explication des ouvrages de peinture, sculpture, architecture, gravure, et lithographie des artistes vivants exposés au Grand palais des Champs-Élysées, 1908, p. 103, Maurice Lévis Gallica.bnf.f
  • Petit 1910 : 50 paysages par Maurice Lévis : exposition ouverte du 1er au , Galeries Georges Petit, 87, rue de Sèze, 8, Paris, 1910, 11 p.
  • Thornton 1990 : Lynne Thornton, Les Africanistes, peintres voyageurs: 1860-1960, www.acr-edition.com, 1990, 336 p.
  • Deburaux 2008 : L’École de Barbizon, La Peinture Française du XIXe siècle Barbizon - , Deburaux commissaires priseurs (Aponem, maison de ventes aux enchères).

Liens externes[modifier | modifier le code]