Maurice Goldstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goldstein.

Maurice, Elie, baron Goldstein, né le à Przedbórz (Pologne) et décédé le fut un professeur et docteur en médecine (chirurgie vasculaire) de l’Hôpital universitaire Saint-Pierre à Bruxelles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était un étudiant en médecine à l’Université libre de Bruxelles lorsqu'il devint un résistant pendant la Seconde Guerre mondiale.

Après la libération du camp, Maurice Goldstein revient en Belgique via Cracovie, Lublin, Odessa, Marseille et Paris.

Il a assumé durant plus de vingt ans la fonction de président du comité international Auschwitz-Birkenau. Il fonde avec Paul Halter et d’autres rescapés des camps de concentration une association d’anciens prisonniers des camps de Silésie qui deviendra l’association Mémoire d'Auschwitz active pour la pérennité de la mémoire.

Il consacrera son engagement aux témoignages de sa déportation au camp d'Auschwitz. Il mena une lutte contre toute forme de nationalisme et de racisme en Belgique en érigeant avec son épouse Rosa une fondation ayant pour objectif la pérennité du devoir de mémoire

Il décède d'un infarctus du myocarde, à l'âge de 74 ans, le 6 octobre 1996[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est anobli, ainsi que ses descendants, par le roi Albert II et élevé au rang de baron en 1994. Sa devise fut Homines Pretiosissimae Divitiae.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]