Maurice Descotes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maurice Descotes, né le à Lyon et mort le [1], était un romaniste spécialisé en littérature et romancier français. Il fut le premier président puis le président honoraire de l’université de Pau et des pays de l'Adour.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu l’agrégation, Maurice Descotes enseigne à l’Institut français d’Innsbruck (1945-1948), puis à l’université de Mayence (1948-1957).

En 1955, il complète son habilitation en soutenant une thèse intitulée Le drame romantique et ses grands créateurs (1827-1839) à la faculté des lettres de Paris[2], ainsi qu’une « thèse complémentaire » en lettres intitulée L’acteur Joanny et son journal inédit.

De 1957 à 1962, il enseigne la langue et la littérature française à Athènes. Il devient ensuite conseiller culturel près les ambassades de France à Rio de Janeiro (1962-1965) puis à Rabat (1965-1967).

Il a également été professeur de littérature française à l’Université de Pau et des pays de l'Adour, dont il a été le premier président de 1970 à 1973.

Il est ensuite conseiller culturel près l'ambassade de France à Bonn (1973-1981) puis directeur du département des lettres à l'Université de Pau.

Ses obsèques eurent lieu le mardi , en l’église Sainte-Bernadette de Pau[3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 1948 : Aspects de la Tchécoslovaquie, Paris, Éditions du temps présent, coll. Nations et civilisations du temps présent
  • 1948 : Romain Rolland, Paris, Éditions du temps présent, coll. Artistes et écrivains du temps présent
  • 1957 : Les Grands rôles du théâtre de Jean Racine, Paris, PUF
  • 1962 : Les Grands rôles du théâtre de Corneille, Paris, PUF
  • 1962 : Henry Becque et son théâtre, Paris, Minard, coll. Lettres modernes (ISBN 0-320-05276-1)
  • 1964 : Le public de théâtre et son histoire, Paris, PUF (ISBN 0-320-06354-2)
  • 1967 : L’obsession de Napoléon dans le “Cromwell” de Victor Hugo, Paris, Lettres modernes, coll. Archives des lettres modernes
  • 1967 : La légende de Napoléon et les écrivains français du XIXe siècle, Paris, Lettres modernes, coll. Bibliothèque de littérature et d’histoire
  • 1969 : Racine, Bordeaux, G. Ducros
  • 1970 : Le personnage de Napoléon III dans “les Rougon-Macquart”, Paris, Lettres modernes, coll. Archives des lettres modernes (ISBN 0-320-05627-9)
  • 1970 : Molière et sa fortune littéraire, Saint-Médard-en-Jalles, G. Ducros
  • 1972 : Les Grands rôles du théâtre de Marivaux, Paris, PUF
  • 1974 : Les Grands rôles du théâtre de Beaumarchais, Paris, PUF (ISBN 2-402-83337-8)
  • 1976 : Les Grands rôles du théâtre de Molière, Paris, P.U.F. (ISBN 0-320-04960-4)
  • 1980 : Histoire de la critique dramatique en France, Tübingen et Paris, G. Narr et J.-M. Place (ISBN 3-87808-893-0)
  • 1983 : Dix promenades dans le cimetière cornélien, Paris, la Pensée universelle (ISBN 2-214-05407-3)
  • 1984 : Victor Hugo et Waterloo, Paris, Lettres modernes, coll. Archives des Lettres modernes (ISBN 2-256-90406-7), texte remanié d’un article paru en 1983 dans le no 141 de la Revue de l’Institut Napoléon[4].
  • 1985 : Le Monde de l’enseignement dans l’œuvre romanesque de Balzac, Pau, Université de Pau et des pays de l'Adour, coll. Cahiers de l’université
  • 1986 : Le Cas Boileau, Paris, la Pensée universelle (ISBN 2-214-06664-0)
  • 1987 : Enquête sur un policier au-dessus de tout soupçon : Javert, Pau, Université de Pau et des pays de l'Adour, coll. Cahiers de l’université
  • 1991 : Racine, guerre et paix : réalités et mythe, Pau, Université de Pau et des pays de l'Adour, coll. Cahiers de l’université (ISBN 2-908930-00-5)
  • 1994 : L’image de Louis XVIII dans la “Comédie humaine”, Paris, Minard, coll. Lettres modernes (ISBN 2-256-90453-9)

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Rancourt, « Armance et le fils du bouvier Alfred », (consulté le 20 janvier 2015).
  2. Notice de la thèse dans la catalogue du Sudoc
  3. a b c et d « Au carnet du “Monde” », Le Monde, no 17298,‎ , p. 14 (ISSN 1950-6244, lire en ligne).
  4. Cf. la note de la « Notice bibliographique », sur BnF catalogue général (consulté le 20 janvier 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]