Maurice Bompard (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maurice Bompard
Maurice Bompard.jpg
Maurice Bompard, photographie anonyme,
Rodez, musée des Beaux-Arts Denys-Puech.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Paris (France)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean Maurice BompardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Parentèle
Eugène Loup (cousin)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Société des peintres orientalistes français
Conseil supérieur des Beaux-Arts (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Maîtres
Genre artistique
Distinction
Œuvres principales
La Prière de trois heures (d), Paysage aveyronnais (d), Port Manech (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Maurice Bompard (peintre)
Signature

Maurice Bompard est un peintre français né à Rodez le et mort à Paris le . Il est l'un des fondateurs de la Société des peintres orientalistes français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurice Bompard nait à Rodez le [1], fils de Henry Bompard, négociant, et de Rosalie Albouy.

Il arrive très jeune à Marseille où il étudie la peinture avec Dominique Antoine Magaud. Il se rend ensuite à Paris où il est élève de Gustave Boulanger et de Jules Lefebvre aux Beaux-Arts. Dès 1878, il expose régulièrement au Salon des artistes français. Il expose à Exposition Universelle de 1900 à Paris et à l'Exposition Coloniale de Marseille en 1906.

Il est membre membre fondateur de la Société des Peintres Orientalistes Français et expose ses œuvres au Salon des artistes algériens et orientalistes à Alger.

En 1882, il obtient une bourse qui lui permet de visiter l'Allemagne, l'Italie, la Tunisie et l'Espagne. Entre 1890 et 1900, il séjourne à Biskra en Algérie, où il peint des scènes de la vie quotidienne orientale — avec notamment en 1890 Les Bouchers de Chetma présenté au Salon des artistes français[2] — mais également des vues de Venise.

Il a notamment pour élève la peintre française Marthe Orant (1874-1957)[3].

Maurice Bompard s'éteint le à son domicile du 167, boulevard Pereire à Paris[4].

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Belgique
États-Unis
France

Les parties communes du salon et salle de restaurant Mercure Rodez Cathédrale — anciennement Grand Hôtel Le Broussy — à Rodez ont été décorées par ses soins[38].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Officier ribbon Officier de la Légion d'honneur en 1914[39].

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Une rue de Rodez porte son nom[40].
  • Au 13 Place du Bourg à Rodez, plaque commémorative : Dans cette maison est né / le peintre orientaliste / Maurice Bompard / 1857 - 1935[41].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Acte de naissance à Rodez, vue 20/30 - Archives départementales de l'Aveyron », sur archives.aveyron.fr (consulté le )
  2. Annie Yacob, Petit dictionnaire des peintres orientalistes, Marseille, 2011.
  3. « Marthe Orant », in: Dictionnaire Bénézit, vol.10, Gründ, 1999.
  4. Acte de décès à Paris 17e, vue 25/31.
  5. « Port Manech - Maurice Bompard | Musée d'Orsay », sur www.musee-orsay.fr (consulté le )
  6. (en) « Imaginary View of Venice », sur The Ringling museum (consulté le ).
  7. (en) « Venice », sur The Ringling museum (consulté le ).
  8. (en) « Venice », sur The Ringling museum (consulté le ).
  9. (en) « Venice », sur The Ringling museum (consulté le ).
  10. « L’Oued Chetma en été », sur www.musee-agen.fr (consulté le )
  11. « Venise, le Rio San Pietro », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  12. « L’Oued Chetma en été », sur www.musee-agen.fr (consulté le )
  13. « Les bouchers de Chetma », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Scène de harem », sur collections.musees.marseille.fr (consulté le )
  15. « La Fileuse », sur collections.musees.marseille.fr (consulté le )
  16. « Eglise du Jésus à Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  17. « Nature morte aux faïences », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  18. « Etude à Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  19. « Arabe assis », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  20. « La Prière de trois heures - Maurice Bompard | Musée d'Orsay », sur www.musee-orsay.fr (consulté le ).
  21. « Paysage aveyronnais - Maurice Bompard | Musée d'Orsay », sur www.musee-orsay.fr (consulté le ).
  22. « Prière à la Madone », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  23. « Portrait de mon père - Maurice Bompard | Musée d'Orsay », sur www.musee-orsay.fr (consulté le )
  24. « Les Tripiers de la Calle de la Madone à Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  25. « Le repos du modèle », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  26. « Intérieur d'un patricien vénitien », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  27. « Ouled Nail de Biskra », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  28. « L'Infante », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  29. « Villa d'Este », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  30. « Vue de Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  31. « Vue de Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  32. « La Place Saint-Marc à Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  33. « Les Palais du bassin Saint-Marc à Venise », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  34. « Le Repos du modèle », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  35. « Nature morte », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  36. « La Fontaine du Pincio à Rome », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  37. « VUE DE VENISE », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  38. « Grand Hôtel Le Broussy, aujourd'hui Hôtel Mercure, et Grand Café Riche, actuel café Le Broussy », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le ).
  39. « Recherche - Base de données Léonore », sur www.leonore.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le ).
  40. « Rue Maurice Bompard, Rodez », sur Google Maps (consulté le ).
  41. « Aveyron », sur Guide National des Maisons Natales (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Marseille, Jeanne Laffitte, (1re éd. 1986), 473 p. (ISBN 978-2-86276-441-2), p. 67.
  • Lynne Thornton, Les orientalistes : peintres voyageurs, ACR Edition, , 192 p. (ISBN 978-2867700606, lire en ligne), p. 32.
  • Maurice Bompard : Voyage en Orient, musée de Millau, , 25 p. (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]