Maurice Allem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maurice Allem
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Paris
Nom de naissance
Léon Allemand
Pseudonyme
Maurice AllemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Maurice Allem, de son vrai nom Léon Allemand, né en 1872 et mort en 1959[1], est un philologue, romaniste, historien de la littérature autobiographe et bibliographe français. Il est un spécialiste de la littérature française du XIXe siècle[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Léon Allemand, est de 1912 à 1913 co-éditeur avec Raymond de La Tailhède de la revue Les Lettres françaises[3].

Ce n'est que plus tard, qu'il prend le pseudonyme de « Maurice Allem » pour ses travaux littéraires, ses monographies, ses préfaces et ses propres et nombreuses publications. Il se passionne pour la littérature française du XIXe siècle avec des bibliographies complètes sur des grands écrivains français, notamment, Honoré de Balzac (il fut l'éditeur, notamment, de treize volumes de La Comédie humaine pour la collection des "Classiques Garnier"), Sainte-Beuve, Alfred de Musset, Alfred de Vigny, Victor Hugo. Il publie également plusieurs anthologies consacrées à la poésie française depuis la Renaissance[4].

À partir de 1934, il publie les Cahiers Alfred de Musset au sein de l'équipe de l'Association Alfred de Musset[5].

Léon Allemand était le père de Maurice Allemand (1906-1979), directeur du Musée d'art moderne de Saint-Etienne (1947-1967)[6].

Voir le Journal littéraire de Paul Léautaud au 9 janvier 1942 : Maurice Allem « est originaire du Dauphiné et il me raconte que c’est de sa famille que vient l’expression : une querelle d’Allemand... »[7].

Thèse universitaire[modifier | modifier le code]

  • Léon Allemand, Étude sur la condition des Juifs en Russie, imprimeries réunies, Lyon, 1907
  • Léon Allemand, Les souffrances des juifs en Russie et le devoir des états civilisés, Société nouvelle de librairie et d'édition, Paris, 1907

Monographies[modifier | modifier le code]

  • Alfred de Musset, Paris 1912 (192 pages)
  • Sainte-Beuve et "Volupté", Paris 1935
  • Alfred de Musset, Grenoble 1948 (244 pages)
  • La Vie quotidienne sous le Second Empire, Paris 1948
  • Balzac 1799-1850, Paris 1950
  • Portrait de Sainte-Beuve, Paris 1954

Études et recueils littéraires par auteurs[modifier | modifier le code]

Alfred de Musset[modifier | modifier le code]

  • Œuvres complémentaires, Paris 1910
  • Poésies complètes, Paris 1933 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Théâtre complet, Paris 1934 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Œuvres complètes en prose, Paris 1938 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Premières poésies 1829-1835, Paris 1938
  • Poésies nouvelles, 1836-1852, suivie des poésies complémentaires et des poésies posthumes, Paris 1938
  • La Confession d'un enfant du siècle, Paris 1947
  • Nouvelles, Paris 1948
  • Contes, Paris 1948

Honoré de Balzac[modifier | modifier le code]

  • Eugénie Grandet, Paris 1929
  • Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau, Paris 1930
  • Le Père Goriot, Paris 1930
  • Le Lys dans la vallée, Paris 1931
  • Le Médecin de campagne, Paris 1931
  • Le Colonel Chabert, Paris 1932
  • La Rabouilleuse, Paris 1932
  • La Peau de chagrin, Paris 1933
  • Le Cousin Pons, Paris 1937
  • La Cousine Bette, Paris 1937
  • Le Curé de Tours. Pierrette, Paris 1937
  • La Femme de trente ans, Paris 1944
  • Ursule Mirouët, Paris 1944
  • Les Chouans, Paris 1952

Sainte-Beuve[modifier | modifier le code]

  • Les grands écrivains français par Sainte-Beuve. Etudes des langues et des portraits, 28 vols, Paris 1926-1932
  • Volupté, Paris 1934
  • Pages choisies de Port-Royal, Paris 1934
  • Sainte-Beuve, Chateaubriand et son fils, groupe littéraire sous l'Empire. Cours professé à Liège en 1848-1849, 2 volumes, Paris 1948

Activité éditoriale supplémentaire[modifier | modifier le code]

  • Épigrammes françaises (XVIe au XIXe siècle), Paris 1911
  • L'épopée napoléonienne dans la poésie française. Poémes choisis et annotés, Paris 1912
  • Benjamin Constant, Adolphe et oeuvres choisies, Paris 1914
  • Anthologie poétique française. XVIe siècle. XVIIe siècle. XVIIIe siècle, 5 vol., Paris 1914-1919 (avec Philippe Martinon ) Les poésies de Malherbe, Paris 1926[8], rééditions Garnier-Flammarion
  • Abbé Prévost, Histoire du Chevalier des Grieux et de Manon Lescaut, Paris 1927
  • La Poésie religieuse. Anthologie poétique du moyen à nos jours, Paris 1932
  • La Poésie de l'Amour. Anthologie poétique du moyen à nos jours, Paris 1932
  • Beaumarchais, Théâtre. Lettres parents à son théâtre, Paris 1934 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Marceline Desbordes-Valmore, Poésies choisies, Paris 1935
  • Jules Michelet, Pages historiques, Paris 1936
  • Cardinal de Retz, Mémoires, Paris 1939 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Paul-Louis Courier, Oeuvres complètes, Paris 1940 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Choderlos de Laclos. Oeuvres complètes, Paris 1944 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • François Villon, Oeuvres complètes, Grenoble / Paris 1945
  • Victor Hugo, Les Misérables, Paris 1951 (Bibliothèque de la Pléiade)
  • Sonnets du XVIe siècle, Paris 1953

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Ensemble de son œuvre[9]

Ensemble de son œuvre[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la BnF
  2. Données biographique de la Bibliothèque Nationale de France
  3. Notice Idref sur Léon Allemand
  4. Maurice Allem, Notice de Babelio
  5. Les Cahiers Alfred de Musset
  6. Fiche signalétique de la Bibliothèque Nationale de France
  7. Paul Léautaud, Journal littéraire, t. XIV, Paris, Mercure de France, (ISBN 2-7152-0515-5)
  8. En 1919, Maurice Allem écrit au sujet du poète Charles-François Panard « Si ses pièces galantes ne sont pas du dernier galant et s'il leur manque cette grâce accomplie qui faisait tout le mérite des compositions de certains de ses contemporains, ses pièces épigrammatiques, en revanche, sont inoffensives. Il s'est toujours gardé d'y attaquer les personnes. » Maurice Allem, Anthologie poétique française, XVIIIe siècle, Paris, Garnier Frères, 1919.
  9. Prix Broquette-Gonin, site de l'Académie française
  10. Le Prix d'Académie, site de l' Académie française

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :