Matthieu Mégevand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mégevand.
Matthieu Mégevand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Matthieu Mégevand est un écrivain suisse né en 1983 à Genève. Il est directeur des éditions Labor et Fides depuis 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthieu Mégevand grandit à Genève. Il a une licence en philosophie et un master en histoire des religions. Il travaille un temps comme journaliste pour le bimestriel Le Monde des religions et comme chroniqueur pour la revue Choisir.

En 2007 paraît son premier recueil de nouvelles Jardin secret (Éditions L'Âge d'Homme)[1], puis un roman Les Deux Aveugles de Jéricho (Éditions L'Âge d'Homme) en 2011[1], prix de la Société littéraire de Genève 2011[2] et sélectionné pour le prix Senghor 2012[3]. En septembre 2013 paraît Ce qu’il reste des mots aux Éditions Fayard[4], une réflexion littéraire et philosophique sur le drame de Sierre[5],[6],[7].

En 2015, il devient directeur de la maison d'édition Labor et Fides[8],[9].

En 2016, il publie un nouveau récit, Les lueurs aux éditions l'Âge d'homme[10],[11]. En août 2018 paraît La bonne vie (Flammarion) roman inspiré de la vie du poète Roger Gilbert-Lecomte[12]. Ce texte inaugure une trilogie libre sur le thème "Créer/Détruire"[13]. La bonne vie est lauréate du Prix Pittard de l'Andelyn[14].

En 2019 paraît "Lautrec"[15], biographie romancée du peintre Henri de Toulouse-Lautrec et deuxième volet de la trilogie. Le roman est lauréat du prix Grands Destins Le Parisien 2019[16].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Jardin secret, Éditions L'Âge d'homme, 2007.
  • Les Deux Aveugles de Jéricho, Éditions L'Âge d'homme, 2011.
  • Ce qu'il reste des mots, Fayard, 2013.
  • Les lueurs, L'Âge d'homme, 2016.
  • La bonne vie, Flammarion, 2018, Prix Pittard de l'Andelyn.
  • Lautrec, Flammarion, 2019, Prix Grands Destins Le Parisien.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Éditions l'Âge d'Homme », sur www.lagedhomme.com (consulté le 12 juin 2019)
  2. http://www.bluewin.ch/fr/index.php/1929,490979/Le_Prix_de_la_societe_litteraire_de_Geneve_a_Matthieu_Megevand/fr/news/regio/?regio=&langRegio=
  3. http://www.plumenoire.asso.fr/plm/?p=688
  4. "Ce qu'il reste des mots", Matthieu Mégevand, (lire en ligne)
  5. DH.be, « Mettre des mots sur le drame de Sierre », sur www.dhnet.be, (consulté le 12 juin 2019)
  6. « Face au drame de Sierre, Mégevand lance une enquête philisophie acharnée », sur Le Temps.
  7. Avril Ventura, « Réchapper à l'accident », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 12 juin 2019)
  8. « Gabriel de Montmollin quitte la direction des éditions Labor et Fides », sur rts.ch, (consulté le 12 juin 2019)
  9. « Matthieu Mégevand, foi d’éditeur », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 12 juin 2019)
  10. « Les lueurs - Matthieu Mégevand », sur www.lagedhomme.com (consulté le 25 mars 2016)
  11. « Le cancer selon Matthieu Mégevand », sur tdg.ch/ (consulté le 25 mars 2016)
  12. Matthieu Mégevand, « Matthieu Mégevand - livres et romans de l'auteur aux Editions Flammarion », sur editions.flammarion.com (consulté le 3 septembre 2018)
  13. « Les belles vies frénétiques de Matthieu Mégevand », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le 3 septembre 2018)
  14. « Le Genevois Matthieu Mégevand reçoit le Prix Pittard de l'Andelyn 2019 », sur rts.ch, (consulté le 16 août 2019)
  15. Matthieu Mégevand, « Lautrec de Matthieu Mégevand - Editions Flammarion », sur editions.flammarion.com (consulté le 27 septembre 2019)
  16. « Matthieu Mégevand, lauréat de la 7ème édition du Prix littéraire Grands Destins du Parisien Week-End », sur Pressroom, (consulté le 22 octobre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]