Matthias Weckmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matthias Weckmann
Description de l'image defaut.svg.
Naissance 1616 ?
Niederdorla, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès
Hambourg, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, musicien

Matthias Weckmann est un musicien et compositeur allemand né à Niederdorla (en Thuringe) probablement en 1616 et mort à Hambourg le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'un pasteur luthérien. Sa formation musicale s'effectue à Dresde (il est choriste à la Cour de Saxe sous la direction de Heinrich Schütz, puis à Hambourg auprès du célèbre organiste de l'église Saint-Pierre (Petrikirche) Jacob Schultze dit « Praetorius ».

Il est ainsi initié à la tradition musicale italienne (Schütz y a séjourné dans ses années de formation et côtoyé les Gabrieli et Monteverdi) et à celle des disciples de Sweelinck, dont Hambourg est un des centres. Il part au Danemark en 1637 avec Schütz, devient organiste à Dresde à la cour de l'Electeur de Saxe entre 1638 et 1642, retourne au Danemark jusqu'en 1647, pour fuir les combats qui ensanglantent la Saxe (c'est la Guerre de Trente Ans dont le Danemark est sorti depuis plusieurs années).

Pendant un nouveau et dernier séjour à Dresde, de 1649 à 1655, il rencontre, au cours d'une joute musicale organisée par l'Electeur, Johann Jakob Froberger avec lequel il restera ami et entretiendra toujours une correspondance suivie. En 1655, après concours, il est nommé à l'église Saint-Jacques (Jakobkirche) de Hambourg et y demeure pour le restant de sa vie. Il y fonde un ensemble orchestral renommé, le Collegium Musicum.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il a composé pour l'orgue des variations et préludes de choral, pour le clavecin des œuvres de facture italienne (toccate et canzone) et française (suites), des sonates pour 3 ou 4 instruments, de la musique sacrée instrumentale et vocale.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]