Matthias Pintscher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matthias Pintscher
Naissance (46 ans)
Marl, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale violoniste, chef d'orchestre, chef d'orchestre
Formation conservatoire de Detmold
Maîtres Manfred Trojahn
Enseignement Juilliard School

Matthias Pintscher (né le à Marl) est un compositeur et chef d'orchestre allemand. Violoniste de formation, il a également étudié la direction d'orchestre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pintscher a commencé à étudier la musique auprès de Giselher Klebe en 1988 au sein du conservatoire de Detmold. En 1990 il fait la connaissance de Hans Werner Henze, qui l'invite en 1991 puis en 1992 à son atelier d'été à Montepulciano, en Italie. Par la suite, il a étudié auprès du compositeur et flûtiste allemand Manfred Trojahn. De 2000 à 2002, il bénéficié d'une bourse pour jeunes compositeurs, le Daniel R. Lewis Young Composer Fellowship, auprès de l'orchestre de Cleveland[1].

En octobre 2010 Pintscher devient le premier artiste associé de l'orchestre symphonique écossais de la BBC. Au mois de juin 2012, l'Ensemble InterContemporain annonce qu'il sera son prochain directeur musical, pour une durée reconductible de trois ans, 2013-2014 étant la première saison placée sous son autorité[2].

Lors de la saison 2014-2015, Pintscher commence une résidence de trois ans auprès de la radio danoise ; il est par ailleurs artiste en résidence auprès de l'orchestre philharmonique de Cologne.

Il est professeur de composition à la Juilliard School, à New York.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Piano[modifier | modifier le code]

  • Monumento I (1991)
  • Tableau / Miroir (1992)
  • Nacht. Mondschein (1994)
  • on a clear day (2004)
  • whirling tissue of light (2013)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Deuxième quatuor à cordes (1990)
  • Partita pour violoncelle seul (1991)
  • Hommage à Giovanni Paisiello pour violon (1991, revu et corrigé en 1995)
  • Quatrième quatuor à cordes "Ritratto di Gesualdo" (1992)
  • Sieben Bagatellen mit Apotheose der Glasharmonika pour clarinette basse (1993, revu et corrigé en 2001) ou pour clarinette (1994, revu et corrigé en 2001)
  • Départ (Monumento III) pour ensemble (1993, revu et corrigé en 1995)
  • dernier espace avec introspecteur pour accordéon et violoncelle (1994)
  • Figura II / Frammento pour quatuor à cordes (1997)
  • Figura I pour accordéon et quatuor à cordes (1998)
  • in nomine pour alto seul (1999)
  • Figura IV / Passaggio pour quatuor à cordes (1999)
  • Figura III pour accordéon (2000)
  • Figura V / Assonanza pour violoncelle (2000)
  • Janusgesicht pour violon et violoncelle (2001)
  • Study I for Treatise on the Veil pour violon et violoncelle (2004)
  • Study II for Treatise on the Veil pour violon, alto et violoncelle (2006)

Œuvres orchestrales[modifier | modifier le code]

  • Invocazioni (1991)
  • Devant une neige (Monumento II) (1993)
  • Dunkles Feld - Berückung (1993, revu et corrigé en 1998)
  • Choc (Monumento IV) (1996)
  • Five orchestrel Pieces (1997)
  • sur “Départ” (2000)
  • with lilies white (2001-2002)
  • Towards Osiris (2005)
  • Verzeichnete Spur (2006)
  • Osiris (2008)
  • Mar'eh (2011)
  • Ex Nihilo (2011)
  • idyll (2014)

Concertos[modifier | modifier le code]

  • La Metamorfosi di Narciso pour violoncelle et ensemble (1992)
  • tenebrae pour alto, petit ensemble et musique électronique (2000-2001)
  • en sourdine pour violon et orchestre (2003)
  • Reflections on Narcissus pour violoncelle et orchestre (2005)
  • Transir pour flûte et orchestre de chambre (2006)
  • Sonic Eclipse pour trompette seule, cor d'harmonie seul et ensemble (2009-2010)
  • Chute d'étoiles, hommage à Anselm Kiefer, pour deux trompettes et orchestre (2012)

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Gesprungene Glocken (1993-4, revu et corrigé en 2000)
  • L’Espace dernier (2002-2003)

Opéra[modifier | modifier le code]

  • Thomas Chatterton, opéra (1994-1998)

Œuvres vocales[modifier | modifier le code]

  • Gesprungene Glocken pour soprano et orchestre (1996)
  • a twilight's song pour soprano et sept instruments (1997)
  • Music from “Thomas Chatterton” pour baryton et orchestre (1998)
  • Monumento V pour huit voix, trois violoncelles et ensemble (1998)
  • Hérodiade Fragmente pour soprano et orchestre (1999)
  • Lieder und Schneebilder pour soprano et piano (2000)
  • Vers quelque part ... - façons de partir pour chœur féminin et percussion (2000) ou pour chœur féminin, percussion, trois violoncelles et musique électronique (2001)
  • She-Cholat Ahavah Ani (Shir ha-Shirim V) pour chœur mixte a cappella (2008)

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Andrew Clements, « The radical conservative », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  2. "Matthias Pintscher est nommé Directeur musical de l'Ensemble intercontemporain", communiqué de presse, Ensemble InterContemporain, 22 juin 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]