Matthew Murray (hockey sur glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Matthew Murray.
Matthew Murray
Description de l'image Matt Murray 1 2016-03-01.JPG.
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Thunder Bay (Canada)
Joueur
Position Gardien de but
Attrape de la gauche
Équipe LNH Penguins de Pittsburgh
A joué pour LAH
Penguins de Wilkes-Barre/Scranton
Repêc. LNH 83e choix au total, 2012
Penguins de Pittsburgh
Carrière pro. Depuis 2014

Matthew Murray (né le à Thunder Bay, dans la province de l'Ontario, au Canada) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évolue au poste de gardien de but.

Il a remporté deux coupes Stanley en 2016 et 2017 avec les Penguins de Pittsburgh, devenant le premier gardien dans l'histoire de la LNH a remporté deux fois la coupe en tant que recrue [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ligues juniors[modifier | modifier le code]

Murray commence sa carrière en jouant pour les Kings bantam[Note 1] de Thunder Bay, sa ville natale, en 2007-2008. En 2010, il est choisi lors du repêchage[Note 2] de la Ligue de hockey de l'Ontario par les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie, au deuxième tour, le 35e joueur au total[2].

Murray rejoint ainsi les rangs de la LHO pour la saison 2010-2011 et fait également ses premiers pas sous le maillot de l'équipe du Canada moins de 17 ans. Il remporte alors la médaille d'or. Matt Murray joue au cours des saisons suivantes toujours pour les Greyhounds mais en 2012, il participe au repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey de 2012. Il est choisi par les Penguins de Pittsburgh au troisième tour, le 83e jour au total.

Ligue Américaine de Hockey[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison 2013-2014, il joue son premier match dans la Ligue américaine de hockey avec les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, équipe affiliée à celle de Pittsburgh[2]. En septembre 2014, les Penguins signent un contrat de trois ans avec le gardien de but junior[3]. Quelques jours plus tard, il est affilié à l’équipe de Wilkes-Barre/Scranton avec qui il passe toute la saison 2014-2015.

Le 15 mars 2015, il décroche un record dans la LAH en réalisant quatre blanchissages[Note 3] consécutifs. Il accorde finalement un but après 304 minutes et 11 secondes d'invincibilités et dépasse le record détenu par Barry Brust depuis 2012[4]. Le 22 mars, il compte son onzième blanchissage de la saison, dépassant un record détenu par Gordie Bell depuis la saison 1942-1943[5]. À la fin de la saison régulière, Murray est mis en avant pour sa très bonne saison dans la LAH en recevant plusieurs honneurs : le Trophée Dudley « Red » Garret du meilleur joueur recrue[Note 4],[6], le Trophée Aldege « Baz » Bastien du meilleur gardien[7] et le Trophée Harry « Hap » Holmes avec Jeff Zatkoff en tant que gardiens de l'équipe ayant encaissé le moins de buts[8]. Il est en plus sélectionné dans les premières équipes d'étoiles de la LAH des joueurs recrues[9] et de l'ensemble des joueurs[10]. Les Penguins éliminent leur adversaire au premier tour des séries 2015 de la Coupe Calder en 3 matchs sans réponse mais perdent au deuxième tour 4 matchs à 1 contre les Monarchs de Manchester, meilleure formation de la saison régulière[11].

Ligue Nationale de hockey[modifier | modifier le code]

Il joue son premier match en LNH au cours de la saison suivante 2015-2016. Rappelé le 15 décembre, il joue le 19 décembre contre les Hurricanes de la Caroline et le match se solde par une défaite 1 à 2 [12],[13]. Il est à nouveau appelé le 21 février 2016 [14] et jouera neuf matchs pour terminer la saison régulière.

Le 19 avril 2016, suite à la blessure du gardien titulaire Marc-André Fleury, Matt Murray effectue son premier départ en série éliminatoire. Il ne laissera passer qu'un unique but, permettant la victoire des Penguins 3 à 1 contre les Rangers de New York [15]. Deux jours plus tard, il enregistre son premier blanchissage en série dans une victoire 5 à 0 contre les Rangers [16].

Murray reste donc en place comme premier gardien tout au long des séries, remplaçant Jeff Zatkoff. Il est brièvement sur le banc lors du retour de blessure de Marc-André Fleury le temps d'un match, mais l'entraineur Mike Sullivan décide de le refaire partir dès le match suivant. Il jouera tous les matchs suivants (sauf un) et l'entièreté de la finale contre les Sharks de San José [17]. Il devient le sixième gardien de but recrue a jouer en finale de coupe Stanley depuis 1976 [18] et remporte celle-ci à la fin des séries.

Murray soulève la coupe Stanley.

Murray est blessé lors du démarrage de la saison 2016-2017, une main cassé lors de sa sélection en équipe nationale. Dès son retour, il récupère son statut de premier gardien face au vétéran Marc-André Fleury, enregistrant 32 victoires et un pourcentage de 92,3 %. Il termine la saison régulière dans le top 10 de la LNH en nombre de victoires, pourcentage d'arrêts et blanchissages. Murray termine quatrième dans le vote de Recrue de l'année et est sélectionné dans l'équipe étoiles des recrus et l'équipe étoiles des séries éliminatoires 2017.

Lors de l'échauffement du match 1 du premier tour des séries, contre les Blue Jackets de Columbus, Murray se blesse et Fleury prend le départ. Il participe à son premier match lors du match 3 de la finale de conférence Est contre les Sénateurs d'Ottawa après que Fleury soit sorti du match. Il enregistre un blanchissage deux matchs plus tard, dans une victoire 7 à 0 [19].

Murray est le gardien partant pour les matchs 1 et 2 de la finale [20] contre les Predators de Nashville. Malgré deux solides matchs, son jeu faibli lors des matchs 3 et 4 [21] laissant les journalistes spéculer sur le gardien partant lors du match 5. Sullivan lui fait confiance, et il continue pour le match 5 [22], arrêtant 24 tirs dans un blanchissage 6 à 0 [23]. Il réalise 27 arrêts lors du match 6, blanchissant à nouveau les prédateurs dans un victoire 2 à 0 et remportant sa deuxième coupe Stanley [24].

Pendant la saison 2017-2018, Murray souffre de sa deuxième commotion cérébrale durant un entrainement. Le 26 février, il reçoit un tir en pleine tête du défenseur Olli Maatta et est mis au repos [25]. Il avait déjà souffert d'une commotion lors de la saison 2015-2016, loupant deux matchs [25]. Il revient de blessure le 20 mars 2018 contre les Islanders de New York [26].

Matt Murray 2018-12-14.jpg

Murray enregistre le record de la franchise du plus long nombre de minutes sans buts en séries éliminatoires, avec 225 min et 49 sec, démarrant lors du match 4 de la finale de la coupe Stanley 2017 et terminant lors du premier tour des séries 2018, contre les Flyers de Philadelphie [27]. Le 18 avril 2018, Murray devient le gardien à atteindre le plus rapidement 25 victoires de séries éliminatoires en LNH [28]. Le 23 avril, il est nominé pour le Trophée King Clancy qui récompense les joueurs avec les meilleurs qualités de meneur et d'implication auprès de la communauté [29]. Malgré ses efforts, Pittsburgh est éjecté des séries par les Capitals de Washington au second tour.

Au démarrage de la saison 2018-2019, après seulement deux matchs, Murray est à nouveau diagnostiqué avec une commotion suite à l'entrainement du 8 octobre [30]. Il revient dans l'alignement le 13 octobre, en remplacement de Casey DeSmith [31], seulement pour être placé en réserve des blessés dès novembre pour une blessure au bas du corps [32].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il représente l'équipe nationale du Canada lors des championnats du monde des moins de 18 ans en 2012, remportant une médaille de bronze. Il est sélectionné dans l'équipe Amérique du Nord lors de la coupe du monde de 2016, comme gardien partant [33]. Le 19 septembre, il se casse la main contre la Russie mais n'est diagnostiqué que plusieurs jours après [34] ce qui retardera le démarrage de sa saison avec les Penguins .

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques en club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[35],[36],[37]
SaisonÉquipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V  D Pr/N Min  BC Moy % Arr  Bl PunPJ V  D  Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
2007-2008 Kings Bantam de Thunder Bay AAA bantam 32 5,92 87
2008-2009 Kings Bantam de Thunder Bay AAA bantam 29 2,84
2009-2010 Kings Midget de Thunder Bay AAA Midget 40 32 5 0 1 975 75 1,71 6
2010-2011 Kings Midget de Thunder Bay AAA Midget 28 3,79 88,7 3 2,67
2010-2011 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 28 8 11 3 1 377 87 3,79 88,7 1 0 - - - - - - - - -
2011-2012 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 36 13 19 1 1 912 130 4,08 87,6 0 0 - - - - - - - - -
2012-2013 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 53 26 19 4 2 910 178 3,67 89,4 1 2 9 4 5 547 24 2,63 91,5 1 0
2013-2014 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 49 32 11 6 2 984 128 2,57 92,1 6 0 6 2 4 381 17 2,67 91 1 0
2013-2014 Penguins de Wilkes-Barre/Scranton LAH 1 0 1 0 60 2 2 92 0 0 1 0 0 20 0 0 100 0 0
2014-2015 Penguins de Wilkes-Barre/Scranton LAH 40 25 10 4 2 321 61 1,58 94,1 12 2 8 4 4 456 18 2,37 92,3 1 0
2015-2016 Penguins de Wilkes-Barre/Scranton LAH 31 20 9 1 1 827 64 2,1 93,1 4 2 - - - - - - - - -
2015-2016 Penguins de Pittsburgh LNH 13 9 2 1 749 25 2 93 1 0 21 15 6 1 267 44 2,08 92,3 1 4
2016-2017 Penguins de Pittsburgh LNH 49 32 10 4 2 766 111 2,41 92,3 4 0 11 7 3 669 19 1,7 93,7 3 0
2017-2018 Penguins de Pittsburgh LNH 49 27 16 3 2 733 133 2,92 90,7 1 2 12 6 6 716 29 2,43 90,8 2 0
2018-2019 Penguins de Pittsburgh LNH Saison en cours ? Saison en cours ?
Totaux LNH 111 68 28 8 6 248 269 2,58 91,7 6 2 44 28 15 2 652 92 2,08 92,3 6 4


Statistiques internationales[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales
AnnéeÉquipe Compétition PJ V  D Pr/N Min  BC Moy % Arr  Bl Pun Résultat
2012 Drapeau du Canada Canada - 18 Championnat du monde - 18 ans 7 4 3 0 421 19 2,72 92 0 Médaille de bronze
2016 Amérique du nord Coupe du monde 2 1 1 0 95 5 3,16 86,6 0 Cinquième

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Ligue de hockey de l'Ontario[modifier | modifier le code]

  • 2014 : nommé dans la deuxième équipe d'étoiles [38].

Ligue américaine de hockey[modifier | modifier le code]

Ligue nationale de hockey[modifier | modifier le code]

  • 2016 : remporte la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh.
  • 2017 : remporte la Coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh.
  • 2017 : nommé dans l'équipe d'étoiles pour les joueurs recrus [40] et l'équipe étoiles des séries éliminatoires 2017.
  • 2017 : premier gardien a obtenir deux coupes Stanley en ayant le statut de recrue.
  • 2018 : le gardien à atteindre le plus rapidement 25 victoires de séries éliminatoires en LNH [28].

Penguins de Pittsburgh[modifier | modifier le code]

  • Murray enregistre le record de la franchise du plus long nombre de minutes sans buts en séries éliminatoires, avec 225 min et 49 sec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « bantam » désigne une catégorie de joueurs âgés entre 13 et 14 ans.
  2. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voire d'une autre équipe.
  3. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  4. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Penguins goalie Matt Murray has two Stanley Cup wins, is technically still a rookie » (consulté le 18 février 2019)
  2. a et b (en) « Matt Murray », sur Eliteprospects.com
  3. (en) « Penguins Sign Goaltender Matt Murray », sur penguins.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  4. (en) « Murray sets shutout streak record at 304:11 », sur theahl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  5. (en) « Penguins' Murray sets another record », sur theahl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  6. a et b (en) « Murray Named AHL’S Outstanding Rookie », sur penguins.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  7. a et b (en) « Murray Named Winner of Baz Bastien Award », sur penguins.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  8. a et b (en) « Matt Murray, Jeff Zatkoff Win AHL’S Harry “Hap” Holmes Memorial Award », sur penguins.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  9. a et b (en) « Murray Named to 2014-15 AHL All-Rookie Team », sur penguins.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  10. a et b (en) « Murray Selected to 2014-15 AHL First All-Star Team », sur penguins.nhl.com, (consulté le 30 avril 2015)
  11. (en) « Manchester advances to conference final », sur theahl.com, (consulté le 13 mai 2015)
  12. « Penguins Recall Goaltender Matt Murray and Forwards Conor Sheary and Kevin Porter », Pittsburgh Penguins,
  13. « 3 Impressions: Canes 2, Pens 1 », Pittsburgh Penguins,
  14. « Penguins Recall Goaltender Matt Murray », Pittsburgh Penguins,
  15. « Matt Murray wins playoff debut », National Hockey League,
  16. « 'Mature beyond his years,' Murray lifts Penguins », National Hockey League,
  17. Rob Rossi, « Rossi: Appreciate Penguins' long-awaited return to Stanley Cup Final », sur TribLIVE.com
  18. « By one strange stat, Penguins have advantage over Sharks in Stanley Cup finals quest »
  19. « Fluery, Murray make Penguins postseason history », pit.247sports.com, (consulté le 1er juin 2016)
  20. Jeff Simmons, « Not just Murray: Five youngest NHL goalies to make a playoff start », sur Sportsnet.ca, Sportsnet, (consulté le 21 décembre 2017)
  21. « Fleury replaces Murray for Penguins in Game 4 », National Hockey League, (consulté le 16 février 2018)
  22. Dan Rosen, « Penguins won't commit to starting Matt Murray in Game 5 of Cup Final », National Hockey League, (consulté le 14 mars 2018)
  23. Dave Stubbs, « Matt Murray bounces back to get shutout for Penguins in Game 5 », National Hockey League, (consulté le 14 mars 2018)
  24. Robby Stanley, « Penguins shutout Predators to claim Stanley Cup », National Hockey League, (consulté le 11 juin 2017)
  25. a et b Sam Werner, « Penguins goalie Matt Murray diagnosed with a concussion », Pittsburgh Post-Gazette,‎ (lire en ligne)
  26. Jonathan Bombulie, « Penguins underwhelm in loss as Matt Murray returns », Tribune Live,‎ (lire en ligne)
  27. Craig Hagerman, « Murray's playoff shutout streak ends at nearly 4 full games », MSN, (consulté le 23 avril 2018)
  28. a et b Sean Leahy, « Penguins follow Matt Murray’s lead, take Game 4 over Flyers », sur nhl.nbcsports.com, (consulté le 23 avril 2018)
  29. « NHL announces 31 team nominees for King Clancy Trophy », National Hockey League, (consulté le 23 avril 2018)
  30. Wes Crosby, « Murray out with concussion for Penguins », National Hockey League, (consulté le 9 octobre 2018)
  31. Jonathan Bombulie, « Penguins goalie Matt Murray to back up Casey DeSmith in first game back from concussion », Pittsburgh Tribune-Review,‎ (lire en ligne)
  32. « Pens place goalie Matt Murray on IR with lower-body injury », sur ESPN.com, (consulté le 23 novembre 2018)
  33. « Team North America announces it's starting goaltender. »,
  34. Wes Crosby, « Matt Murray was 'shocked' by broken hand », Cranberry, PA, National Hockey League, (consulté le 21 décembre 2017)
  35. (en) « Matt Murray hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  36. « Matt Murray - Statistiques », sur www.nhl.com.
  37. http://hockeygoalies.org/bio/murraym.html
  38. (en) « Murray, Nurse named to OHL all-star teams », sur saultstar.com, (consulté le 20 juin 2017)
  39. a et b (en) « After top goalie and rookie nods, Matt Murray to start 2015-16 in AHL », sur thehockeynews.com,
  40. (en) « NHL announces 2016-17 All-Rookie Team », sur nhl.com, (consulté le 22 juin 2017)