Matthew Hancock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Matthew Hancock
Illustration.
Portrait officiel de Matthew Hancock (2020).
Fonctions
Secrétaire d'État à la Santé et à la Protection sociale

(2 ans, 11 mois et 17 jours)
Premier ministre Theresa May
Boris Johnson
Gouvernement May II
Johnson I et II
Prédécesseur Jeremy Hunt
Successeur Sajid Javid
Secrétaire d'État au Numérique, à la Culture, aux Médias et au Sport

(6 mois et 1 jour)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May II
Prédécesseur Karen Bradley
Successeur Jeremy Wright
Ministre d'État au Numérique et aux Industries créatives

(1 an, 5 mois et 24 jours)
Premier ministre Theresa May
Gouvernement May I et II
Prédécesseur Ed Vaizey
Successeur Margot James
Ministre d'État au Bureau du Cabinet
Paymaster General

(1 an, 2 mois et 4 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron II
Prédécesseur Francis Maude
Successeur Ben Gummer
Ministre d'État aux Affaires et à l'Entreprise
Ministre d'État à l'Énergie
Ministre d'État pour Portsmouth

(9 mois et 26 jours)
Premier ministre David Cameron
Gouvernement Cameron I
Prédécesseur Michael Fallon
Successeur Anna Soubry (Petites Affaires, Industrie et Entreprise)
Andrea Leadsom (Énergie)
Mark Francois (Portsmouth)
Député britannique
En fonction depuis le
(11 ans, 5 mois et 21 jours)
Élection
Réélection
8 juin 2017
12 décembre 2019
Circonscription West Suffolk
Législature 55e, 56e, 57e et 58e
Groupe politique Conservateur
Prédécesseur Richard Sping
Biographie
Nom de naissance Matthew John David Hancock
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Chester (Royaume-Uni)
Nationalité Britannique
Parti politique Parti conservateur
Diplômé de Collège d'Exeter
Christ's College
Religion Anglicanisme

Matthew John David Hancock, dit Matt Hancock, né le à Chester, est un homme politique britannique. Membre du Parti conservateur, il est secrétaire d'État à la Santé et à la Protection sociale de 2018 à 2021, après avoir occupé le poste de secrétaire d'État au Numérique, à la Culture, aux Médias et au Sport. Il siège à la Chambre des communes du Royaume-Uni depuis le pour West Suffolk.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chambre des communes du Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Diplômé des Oxbridge, il travaille notamment pour la Banque d'Angleterre et est député à la Chambre des communes du Royaume-Uni pour la circonscription de West Suffolk depuis les élections générales de 2010. Il est réélu en 2015 et 2017[1].

Carrière ministérielle[modifier | modifier le code]

Matthew Hancock en 2014.

Il est ministre d'État au département des Affaires, de l'Innovation et des Compétences de 2013 à 2015 et à l'Énergie et de 2014 à 2015, poste cumulé avec celui de ministre d'État pour Portsmouth.

Entre 2016 et 2018, il est ministre d'État à la Culture, aux Communications et aux Industries créatives. Le , il est nommé secrétaire d'État au Numérique, à la Culture, aux Médias et au Sport dans le second gouvernement de Theresa May et le suivant, secrétaire d'État à la Santé à la Protection sociale. Il est reconduit à ce poste le dans le gouvernement de Boris Johnson.

Pendant la pandémie de Covid-19, d'importants marchés publics sont obtenus en toute discrétion par plusieurs de ses proches, leur faisant gagner des millions de livres sterling, suscitant des soupçons de copinage[2].

L'ex-conseiller de Boris Johnson Dominic Cummings dévoile en juin 2021 des captures d'écran montrant que Matthew Hancock a plusieurs fois menti au sujet de la crise sanitaire et souligne les tensions entre lui et le Premier ministre, ce dernier le qualifiant de « putain de cas désespéré »[3].

Le , il annonce sa démission de son poste ministériel, après une polémique concernant son non-respect des règles sanitaires[4],[5].

Candidature à la direction du Parti conservateur[modifier | modifier le code]

Candidat à l'élection à la direction du Parti conservateur de 2019, il se retire après avoir obtenu le vote de vingt députés au premier tour et apporte son soutien à Boris Johnson[6],[7].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. www.parliament.uk
  2. « David Cameron sur la sellette après la faillite de Greensill Capital », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « Dominic Cummings accuse Boris Johnson d’avoir qualifié son ministre de la santé de « putain de cas désespéré » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Matt Hancock news – live: Health secretary resigns after kissing aide in covid rule breach », Twitter,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Matt Hancock, le ministre de la santé britannique, rattrapé par une liaison en pleine pandémie », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  6. https://www.rtbf.be/info/monde/detail_gb-matt-hancock-se-retire-de-la-course-a-la-succession-de-theresa-may?id=10246236
  7. https://blogs.spectator.co.uk/2019/06/matt-hancock-why-im-backing-boris/
  8. (en) BBC News, « UK results 2019 », sur bbc.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]